En bonne santé avec Montaigne : le philosophe au secours du psychiatre

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’auteur des Quatre saisons de bonne humeur (Lattes, 2016) et Tout déprimé est un bien healthy qui s’ignore (Lattes, 2016) publie un nouveau texte – entre psychologie et philosophie.

Michel Lejoyeux est professeur de psychiatrie : il n’est donc pas plus philosophe que Montaigne n’était médecin. Pourtant, c’est bien à une plongée dans les réflexions et les préceptes de l’auteur des Essais que le psychiatre invite.

La médecine scientifique ou académique, que je tiens à pratiquer habituellement, se débrouille mieux avec des troubles définis qu’avec la recherche de santé, d’énergie ou de sens à l’existence.

C’est une patiente fictive au regard « un peu trop lourd pour elle », Marie, qui permet à Michel Lejoyeux de s’enfoncer dans le dédale du texte brillant de Montaigne. Car Marie va chez le médecin en refusant « un traitement médical traditionnel ». Elle ne se sent pas « vraiment malade », mais aimerait prendre soin de sa santé et comprendre les états qu’elle traverse parfois. Elle cherche à être guidée dans « un voyage », dans « un voyage », vers le soin de son corps et de son esprit ; mais n’est pas convaincu par les « rayons santé, développement personnel et psychologie positive des librairies ».

Après avoir vérifié avec elle que Marie n’est atteinte d’aucune maladie caractérisée par le corps ou l’esprit, le médecin se lance dans une véritable promenade de santé au cœur de l’œuvre de Montaigne. Il réactive ainsi les préceptes du philosophe, les comprend à partir de son expérience de soignant et des récentes recherches psychologiques et neurobiologiques.

Montaigne promet une meilleure santé, prodigue des conseils pour tolérer les inconvénients et incite à des révolutions intimes qui se transforment de façon étonnante. Ne serait-ce pas une voie à suivre, une sorte de philosophie de l’existence à appréhender, une autre voie à emprunter pour aller mieux ?

En bonne santé avec Montaigne couvre les âges de la vie, de l’enfance à la vieillesse, en passant par l’adolescence et l’âge adulte. Informé et ludique, le texte mêle santé, psychologie, conseils et philosophie, et propose questions et réflexions qui permettent d’aller vers « plus de santé, de tranquillité, de sérénité ».

La grande réussite de Michel Lejoyeux est de faire avancer son texte tout en respectant la démarche toujours interrogative de Montaigne. Alors que la médecine et les différents « coachs » sont si pétris de certitudes, les Essais s’imposent comme une réflexion plus questionnante qu’affirmative, comme un labyrinthe dans lequel il est précieux de se perdre, pour finir par comprendre la dimension impactant de l' »optimisme lucide » du philosophe.

En bonne santé avec Montaigne, de Michel Lejoyeux, Robert Laffont, 368 p., 19,90 €. En librairie le 05/12/2022.

Table des matières

Est-ce que Montaigne est un humaniste ?

Est-ce que Montaigne est un humaniste ?

C’est un philosophe qui ne se fait pas d’illusions sur la philosophie, un humaniste qui ne se fait pas d’illusions sur l’homme, un rationaliste qui ne se fait pas d’illusions sur la raison. Il est donc « le maître des maîtres », comme il disait de Socrate : maître de la lucidité, de la liberté, de la sagesse.

Pourquoi les essais sont-ils une œuvre humaniste ? Un ouvrage majeur : Les Essais Le premier objectif est la connaissance de soi, selon le précepte socratique « Connais-toi toi-même », afin de réussir à se forger un art de vivre. Cette approche est aussi offerte comme un miroir qui devrait enrichir la vie de son lecteur.

Pourquoi Montaigne est un humaniste ?

Montaigne appartient au mouvement humaniste tout d’abord par son époque, puisqu’il est du XVIe siècle, période d’expansion de ce mouvement artistique et littéraire. Mais il est humaniste avant tout parce que, dans son œuvre, il place l’homme au centre.

Quelle est la pensée de Montaigne ?

Avec ses Essais, il ouvre la voie à la philosophie française. Conservateur dans sa pratique, mais humaniste avant tout, il privilégie le raisonnement fondé sur l’expérience et le raisonnement critique plutôt que l’obéissance aveugle à la tradition, à l’autorité et aux textes anciens.

Est-ce que Montaigne est un humaniste ?

C’est un philosophe qui ne se fait pas d’illusions sur la philosophie, un humaniste qui ne se fait pas d’illusions sur l’homme, un rationaliste qui ne se fait pas d’illusions sur la raison. Il est donc « le maître des maîtres », comme il disait de Socrate : maître de la lucidité, de la liberté, de la sagesse.

Quelle est la conception de Michel de Montaigne en parlant de l’humanisme ?

Michel de Montaigne (1533-1592) est un héritier de l’humanisme, mais aussi du scepticisme. Sa philosophie est basée sur la recherche personnelle de vérités en dehors des illusions. Il doute et ne se considère jamais comme détenteur d’une vérité objective : il n’offre que des témoignages subjectifs.

Est-ce que Montaigne est un humaniste ?

C’est un philosophe qui ne se fait pas d’illusions sur la philosophie, un humaniste qui ne se fait pas d’illusions sur l’homme, un rationaliste qui ne se fait pas d’illusions sur la raison. Il est donc « le maître des maîtres », comme il disait de Socrate : maître de la lucidité, de la liberté, de la sagesse.

Comment Montaigne en écrivant les essais Participe-t-il à l’humanisme ?

Pour Montaigne, chaque individu contient en lui tous les hommes, et c’est pourquoi sa démarche a tant de sens : en se racontant, il raconte l’humanité dans son ensemble. Il invite ainsi le lecteur à se regarder comme il regarde les autres.

Comment savoir si un texte est humaniste ?

L’auteur humaniste valorise le corps à travers l’alcool et la drogue. L’auteur met en avant sa connaissance des auteurs anciens et l’exemple de Socrate et de son savoir. L’auteur critique ceux qui attachent trop d’importance à l’apparence.

C’est quoi l’humanisme en littérature ?

L’humanisme est un courant littéraire du XVIe siècle qui s’inscrit dans l’essor culturel de la Renaissance. Venu d’Italie et se répandant dans toute l’Europe, l’Humanisme vise à redécouvrir les textes de l’Antiquité, et à promouvoir la tolérance, la liberté et l’amour de l’humanité.

Pourquoi Gargantua est un texte humaniste ?

Cette œuvre rabelaisienne est donc une œuvre profondément humaniste. L’apologie de la vie et la satire religieuse qui y est faite rentrent donc dans les critères qui définissent l’humanisme classique. L’homme est au centre de tout, il recherche la connaissance et il est libre de ses pensées et de ses mouvements.

À Lire  Pourquoi les poux affectent-ils principalement les enfants ?

Le petit conseil de l'animateur et docteur Michel Cymes pour lutter contre les flatulences
A voir aussi :
Michel Cymes est décidément un touche-à-tout. Lorsqu’il ne voit pas ses patients,…

Qui est l’auteur des Essais ?

Qui est l'auteur des Essais ?

Quel futur roi reçut Montaigne ? 1581-1585 : La mairie de Bordeaux Nommé simple gentilhomme de la chambre du roi de France en 1573, Montaigne sert fidèlement Henri III.

Quand Montaigne a écrit les essais ?

Les Essais sont l’ouvrage majeur de Michel de Montaigne (1533-1592), auquel il consacre un travail d’écriture et de réécriture à partir de 1572 poursuivi pratiquement jusqu’à sa mort.

Quand a été ecrit Des cannibales et des coches ?

Ses Essais sont l’œuvre de toute une vie : il commença à les écrire en 1572 et ne les termina qu’à sa mort en 1592.

Comment Montaigne A-t-il écrit les essais ?

La naissance de l’Exemplaire de Bordeaux Entre 1588 et 1592, année de sa mort, Montaigne travaille à une nouvelle édition de ses Essais. Pour ce faire, il utilise un exemplaire non relié de la dernière édition, celle de 1588, et commence à y apporter corrections et ajouts.

Qui est l’auteur des Essais au xvie siècle ?

– Michel Eyquem de Montaigne – Les Essais est un ouvrage de Michel Eyquem de Montaigne, publié pour la première fois en 1580.

Quel est le but de Montaigne dans les Essais ?

La clé de l’art de vivre décrit par Montaigne dans les Essais est de cultiver à la fois l’ouverture au monde et l’attention à soi. Montaigne loue particulièrement le plaisir de la conversation, du voyage, mais aussi de la lecture.

Quel est le sujet des Essais ?

En littérature, un essai est un travail de réflexion sur les sujets les plus divers et exposé de manière personnelle, voire subjective par l’auteur. Contrairement à l’étude, l’essai peut être polémique ou partisan.

Pourquoi Montaigne ecrit il son autobiographie et pour qui ?

Pourquoi Montaigne ecrit il son autobiographie et pour qui ?

Montaigne précise qu’il veut donc limiter ses lecteurs à ses proches (« mes parents et amis »). Il donne une première justification à cette autobiographie : il veut lutter contre la mort. L’antithèse entre "perdu" et "trouver" souligne sa justification. D’une manière ou d’une autre, l’écriture survivrait.

Pourquoi Montaigne écrit-il ? L’écriture a été inventée comme un remède, un moyen de calmer l’anxiété, d’apprivoiser les démons. Montaigne résolut d’enregistrer les spéculations qui lui passaient par la tête, de « les mettre en scène », écrit-il. Le rôle est le registre, le grand carnet d’entrées et de sorties.

Quelles sont les caractéristiques de l’écriture de Montaigne ?

Avec ses Essais, Montaigne inaugure un nouveau genre littéraire. Se prenant pour objet d’écriture, il donne ses lettres de noblesse à la conscience individuelle, et ouvre la voie au genre autobiographique. Sa pensée, à la fois imprégnée et dégagée des philosophies antiques, incarne l’idéal humaniste.

Pourquoi Montaigne ecrit son autobiographie ?

Montaigne précise qu’il veut donc limiter ses lecteurs à ses proches (« mes parents et amis »). Il donne une première justification à cette autobiographie : il veut lutter contre la mort. L’antithèse entre « perdu » et « trouvé » met en évidence sa justification. D’une manière ou d’une autre, l’écriture survivrait.

Quelles sont les caractéristiques des Essais de Montaigne ?

Il traite de nombreux sujets, sans ordre apparent : médecine, arts, livres, affaires domestiques, histoire ancienne, chevaux, maladies entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l’Homme, le tout formant « un – un mélange où l’important et l’insignifiant se confondent comme on le souhaite, …

Quelle est la devise de Montaigne ?

En 1576, Montaigne fait graver une médaille portant sa devise « Que sais-je ? », qui sera l’ancre de toute son œuvre et le fondement d’une nouvelle forme de pensée où le doute intellectuel est un devoir.

Quelle est la pensée de Montaigne ?

Avec ses Essais, il ouvre la voie à la philosophie française. Conservateur dans sa pratique, mais humaniste avant tout, il privilégie le raisonnement fondé sur l’expérience et le raisonnement critique plutôt que l’obéissance aveugle à la tradition, à l’autorité et aux textes anciens.

Quelles sont les idées de Montaigne ?

Naissance28 février 1533 Saint-Michel-de-Montaigne (France)
École/traditionHumanisme, scepticisme
Intérêts principauxL’homme et les sciences humaines comme précurseur, histoire, histoire naturelle, mais aussi littérature, philosophie, politique, droit, religion
Des idées remarquablesLa vertu aimable

Qui a ecrit sur Montaigne ?

Naissance28 février 1533 Saint-Michel-de-Montaigne (France)
Des idées remarquablesLa vertu aimable
Principaux travauxDivers essais rédigés comme sa Lettre au Père de La Boétie et son Journal de Voyage publié après sa mort

Quand Montaigne à ecrit les essais ?

Les Essais sont l’ouvrage majeur de Michel de Montaigne (1533-1592), auquel il consacre un travail d’écriture et de réécriture à partir de 1572 poursuivi pratiquement jusqu’à sa mort.

Pourquoi Montaigne ecrit son autobiographie ?

Montaigne précise qu’il veut donc limiter ses lecteurs à ses proches (« mes parents et amis »). Il donne une première justification à cette autobiographie : il veut lutter contre la mort. L’antithèse entre « perdu » et « trouvé » met en évidence sa justification. D’une manière ou d’une autre, l’écriture survivrait.

Quelles sont les principales œuvre de Montaigne ?

Quelles sont les principales œuvre de Montaigne ?

Principaux ouvrages : Les Essais, livres I et II (1580), Les Essais, livre III (1588), Journal de Voyage (posthume 1774).

Pourquoi Montaigne est-il important ? Ecrivain, philosophe, moraliste et homme politique de la Renaissance, Michel Eyquem de Montaigne, dont la vie fut très aventureuse, est le fondateur de l’introspection, à travers un livre, les Essais, qui a fortement marqué la culture occidentale.

Quels sont les œuvre principale de Michel de Montaigne ?

Naissance28 février 1533 Saint-Michel-de-Montaigne (France)
Des idées remarquablesLa vertu aimable
Principaux travauxDivers essais rédigés comme sa Lettre au Père de La Boétie et son Journal de Voyage publié après sa mort

Quels sont les principes de Montaigne ?

Le principe est sans exception : aucun événement, aucune chose ne ressemble ou ne diffère entièrement d’une autre. Ce qu’affirme Montaigne, ce n’est pas seulement la souveraineté de la différence, c’est aussi l’impossibilité d’une pure différence.

Quel est le mouvement littéraire de Montaigne ?

Montaigne appartient au mouvement littéraire appelé « l’humanisme ». L’humanisme, né en Italie au XIVe siècle, s’est répandu dans toute l’Europe au cours du XVIe siècle.

Quel est le mouvement littéraire de Montaigne ?

Montaigne appartient au mouvement littéraire appelé « l’humanisme ». L’humanisme, né en Italie au XIVe siècle, s’est répandu dans toute l’Europe au cours du XVIe siècle.

Pourquoi Montaigne est un humanisme ?

Montaigne appartient au mouvement humaniste tout d’abord par son époque, puisqu’il est du XVIe siècle, période d’expansion de ce mouvement artistique et littéraire. Mais c’est un humaniste avant tout parce que, dans son œuvre, il place l’homme au centre.

Quel est le but de Montaigne dans les Essais ?

La clé de l’art de vivre décrit par Montaigne dans les Essais est de cultiver à la fois l’ouverture au monde et l’attention à soi. Montaigne loue particulièrement le plaisir de la conversation, du voyage, mais aussi de la lecture.

Quelle est la devise de Montaigne ?

En 1576, Montaigne fait graver une médaille portant sa devise « Que sais-je ? », qui sera l’ancre de toute son œuvre et le fondement d’une nouvelle forme de pensée où le doute intellectuel est un devoir.

Quelle est la pensée de Montaigne ?

Avec ses Essais, il ouvre la voie à la philosophie française. Conservateur dans sa pratique, mais humaniste avant tout, il privilégie le raisonnement fondé sur l’expérience et le raisonnement critique plutôt que l’obéissance aveugle à la tradition, à l’autorité et aux textes anciens.

Quel philosophe a dit Que sais-je ?

Cette phrase de Michel de Montaigne contient 2 mots. Ceci est une citation très courte.

Quels sont les sujets les plus importants pour Montaigne ?

Quels sont les sujets les plus importants pour Montaigne ?

Montaigne est connu pour avoir écrit « Les Essais » de 1572, date à laquelle il se retire de la vie publique, jusqu’à sa mort en 1592. Montaigne y fait l’éloge de la vie. Il aborde divers thèmes sans ordre précis, tels que : les chevaux, l’amitié, la mort, la médecine, le mariage, la maladie, etc.

Quelle est la pensée de Montaigne ? Avec ses Essais, il ouvre la voie à la philosophie française. Conservateur dans sa pratique, mais humaniste avant tout, il privilégie le raisonnement fondé sur l’expérience et le raisonnement critique plutôt que l’obéissance aveugle à la tradition, à l’autorité et aux textes anciens.

Quelles sont les idées de Montaigne ?

Naissance28 février 1533 Saint-Michel-de-Montaigne (France)
École/traditionHumanisme, scepticisme
Intérêts principauxL’homme et les sciences humaines comme précurseur, histoire, histoire naturelle, mais aussi littérature, philosophie, politique, droit, religion
Des idées remarquablesLa vertu aimable

Quel est le but de Montaigne dans les Essais ?

La clé de l’art de vivre décrit par Montaigne dans les Essais est de cultiver à la fois l’ouverture au monde et l’attention à soi. Montaigne loue particulièrement le plaisir de la conversation, du voyage, mais aussi de la lecture.