Erreur médicale à Bordeaux : un malade du cancer a été…

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

l’essentiel

Un patient atteint d’un cancer à Bordeaux a reçu un traitement de la glande parotide par radiothérapie externe. A mi-parcours des séances, l’équipe médicale s’est rendu compte que le patient n’était pas traité du côté droit.

L’histoire est sérieuse. Un patient cancéreux a subi une radiothérapie externe à la glande parotide, une glande salivaire située de chaque côté de la bouche sous les oreilles. Il a dû suivre 22 séances avec une dose de 27,5 Gy.

« Indication erronée d’un médecin »

A mi-chemin du traitement, à la onzième séance, un membre du personnel médical de Radiothérapie SARL de la clinique de Bordeaux-Nord s’aperçoit que ce patient est traité… du mauvais côté ! Il a été surpris que le patient soit traité du côté opposé du visage où il avait un pansement.

« L’événement était dû à une indication erronée d’un médecin du côté à traiter et cette erreur ne s’est pas vue », explique Jean-François Valadeau, chef du centre nucléaire local du département de Bordeaux de l’Autorité. sûreté nucléaire lors de la présentation des résultats annuels.

L’ASN a qualifié cet « événement significatif de radioprotection » de niveau 2 sur l’échelle ASN-SFRO qui en compte 7. Ce classement correspond à une « altération modérée de l’organe » pour cette glande salivaire mal irradiée en février 2021.

Voir l’article :
Le Samu 42 centralise les besoins d’assistance médicale dans le département. Plus…

À Lire  Astuces santé. Comment préparer un apéritif sain, une recette estivale importante