Espaces de coworking | Site de la ville de Saint-Etienne

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Ville créative par excellence, Saint-Étienne dispose d’une offre de collaboration riche et protéiforme.

Le coworking, que l’on peut traduire par « collaboration », est un espace de travail partagé qui réunit des indépendants, des télétravailleurs et des travailleurs nomades.

Une offre gratuite

> Connaître tous les lieux de coworking

Les avantages de la collaboration ? Brisez l’isolement, profitez de la convivialité des lieux, étendez votre réseau et réduisez les coûts en mutualisant les services (photocopieur, wifi, mobilier, etc.). La dématérialisation du travail et la volonté de certains entrepreneurs d’amorcer cette tendance.

Un espace à aménager et une connexion WiFi : voilà l’essentiel de l’espace de co-working. Il y aura libre accès au cœur du quartier créatif, au sein du Mixeur. Sur place, une mezzanine est dédiée à cet usage. L’accès est gratuit et la connexion internet est gratuite, de 9h à 18h, du lundi au vendredi. Autre avantage : la possibilité de rencontrer et d’échanger avec des porteurs de projets accueillis par Saint-Étienne Métropole dans cet incubateur créatif.

A voir aussi :
Communauté réduite aux acquêts, communauté universelle, séparation de biens et participation aux…

Des lieux sur-mesure

A deux pas d’ici, au Centre de Connaissance et d’Innovation, on accède gratuitement à d’autres espaces de co-working avec WiFi de 9h à 20h, du lundi au vendredi. Ce sont celles du centre d’apprentissage de l’Université Jean-Monnet qui compte près de 100 places, sur réservation ou non, avec des bureaux ou des canapés répartis sur 7 espaces.

Et si vous passez par l’avenue de la Libération, pourquoi ne pas profiter de l’espace de travail de l’Office de Tourisme de Saint-Étienne Métropole ? La connexion Wi-Fi est gratuite et des tables sont disponibles pendant les heures d’ouverture.

L’offre peut également être plus ciblée, selon la branche professionnelle ou les services proposés. A la Technopole, au sein du groupe Kosmoss House (« Coworking Saint-Étienne »), les co-workers se voient proposer des séances de sport, de yoga et de massage, dans un lieu atypique qui privilégie le bien-être de sa trentaine de résidents, ainsi que des réunions syndicales annuelles événements.

Dans le quartier d’affaires de Châteaucreux, ce même groupe ouvrira Mecatube en 2023, un espace de 200 m² de bureaux et 450 m² d’ateliers destinés aux professionnels de l’artisanat, dans une ancienne usine mécanique.

Rue Marcellin-Allard, à proximité de la place Jean-Moulin, le Square and open space (open space en français) accueille, sur 120 m², quatre entreprises de différents domaines (finance, informatique, immobilier, etc.) il y a une prestation disponible et un espace partagé.

Zoom sur 3 espaces de coworking

L’Atelier Cail, l’espace primé

Et à la D-Factory, dans l’espace Manufacturing, un Fablab associé de 300 m² met à disposition des postes de travail, des imprimantes 3D et des découpeuses laser aux jeunes entrepreneurs (ou passionnés !) qui ont besoin de tester leurs idées et prototypes sur des machines professionnelles, sous les conseils d’un expert de Fabric Gestionnaires.

Samir Maklouf cocoone les coworkers au Coco’s Coffee Shop

Ces offres s’ajoutent aux espaces de travail plus classiques et généralistes que l’on peut trouver dans le centre-ville, sans oublier les cafés et hôtels, dont beaucoup proposent un espace de travail et une connexion wifi en échange d’une consommation.

À Lire  Frais de notaire - calcul et estimation

Les ateliers singuliers de Marion Zelnik

Vous pouvez également vous connecter gratuitement à l’une de nos 50 bornes SaintéWifi réparties dans la ville. Il y en a dans les médiathèques, sur les grandes places de Saint-Étienne et aussi dans certains parcs.

Tous les lieux de coworking à Saint-Étienne

Un temps fort, récompensé par le Grand Prix du Jury au Concours de Design Commercial 2022. L’Atelier Cail se démarque. Murs colorés, grande verrière, tableaux XXL. Celui d’Étienne Cail, peintre et maître des lieux, qui y a son atelier et souhaitait un peu de compagnie pendant ses journées de travail.

Avec Juliette Aulagnon, designer, et Maxime Clémenson, architecte, il maximise les 750 m² laissés par cette ancienne usine mécanique en créant une salle de collaboration, 14 bureaux fermés, et la possibilité d’accueillir séminaires et événements professionnels dans 3 salles de réunion. Quatre salons et deux cuisines complètent l’offre, dans cet atelier extraordinaire, en plein soleil. Les collaborateurs viennent ici à l’heure, à la journée ou au mois.

Samir Maklouf est directeur des enseignes commerciales. Il fait du télétravail. Mais peine à trouver un endroit qui lui convienne : trop de bruit chez lui, pas assez dans les espaces de co-working traditionnels. Il doit trouver un juste milieu. « Je voulais créer un petit endroit où je me sens bien. J’ai été inspiré par les cafés que j’ai visités au Canada. Le café Coco est né en 2018. »

Sur place, plusieurs formules dédiées aux coworkers : horaire, hebdomadaire ou mensuelle. Vous pouvez travailler sur un canapé, à un bureau et réserver une salle de réunion. Wifi et prises électriques sont à disposition, sans oublier la possibilité de boire boissons et gâteaux… sur demande.

« Je trouve la majorité des entrepreneurs automatiques, dans l’informatique, dans le e-commerce, dans la cosmétique. Ici, ils trouvent un lieu chaleureux et humain. Je leur donne des conseils sur les démarches à faire et quand je sens qu’ils se fatiguent, je suis là pour leur rappeler de faire une pause ! »

L’atelier de Marion Zelnik n’est pas un mais six ateliers. Dans cette ancienne menuiserie de 300 m², on voit aussi Elsa, tapissière décoratrice, Marie et Marie-Fred, costumiers, Margot, spécialiste des découpes lino, Ethanael, maroquinier végétal et donc Marion, menuisier !

Au sein des « Ateliers singuliers », on rabote, on découpe, on grave, on coud. « Nous sommes tous des artisans, mais chacun de nous a sa spécialité et son savoir-faire. Alors le choix d’écrire « autách »… au pluriel », souligne le fondateur de ce lieu atypique, ouvert en 2016.

« Cet endroit était trop grand pour moi. J’ai eu l’idée de le partager avec d’autres artisans. Chacun a son espace, mais il y a toujours quelqu’un avec qui partager un café. On se donne un coup de main, parfois on se prête nos moteurs ». Même Clément, assureur prévoyance et patrimonial, y a installé son cabinet, travaillant avec de nombreux commerçants. Les locaux sont accessibles 7 jours sur 7.

Centre d’affaires de Saint-Etienne

3, rue Jacques-Constant-Milleret

Tél : 04 77 42 10 50

www.centre-stephanois.fr

Centre de connaissances et d’innovation