Examen dentaire : « Il a ruiné ma vie »

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Les dentistes Lionel (2.d) et Carnot Guedj (c), accusés d’escroquerie et de mutilation de dents, arrivent pour être jugés devant un tribunal de Marseille, le 28 février 2022.

Les dentistes Lionel Guedj, 41 ans, et Carnot Guedj, 70 ans, sont poursuivis pour s’être enrichis grâce à l’assurance maladie et aux mutuelles en fabriquant un maximum de dentiers pour des patients qui n’en avaient pas besoin. , après dévitalisation des dents saines.

Au cinquième jour du procès, le tribunal correctionnel a commencé à entendre les premiers plaignants qui ont requis l’anonymat. Environ 120 des 322 patients qui ont participé au procès civil doivent être interrogés pendant trois semaines.

La première à témoigner n’avait que 18 ans lorsque ses parents lui ont demandé de voir un dentiste à cause de caries dentaires et de problèmes d’émail car elle ne consommait pas « assez de produits laitiers ».

« Lionel Guedj m’a conseillé d’arracher toutes mes dents. Il a dit que j’aurais un beau sourire, que je n’aurais plus de problèmes avec mes dents », confie la jeune femme, aujourd’hui âgée de 34 ans. « Je lui ai fait confiance », a-t-elle déclaré. .

« Le docteur Guedj vous a dévasté et a limé 24 dents avant de vous poser votre dentier », conclut le président.

« Tout s’est passé en deux-trois mois et j’ai encore raté les séances car j’avais très mal », raconte le plaignant, bénéficiaire de la CMU mais sans mutuelle qui a dû verser « 1 000 € en espèces » au dentiste.

Interrogée sur les conséquences de ces opérations, elle dit vivre un « cauchemar » depuis 16 ans, évoquant « des douleurs insupportables », « des dents qui tombent » et « une mauvaise odeur » de sa bouche.

Elle se souvient de la dépression qui l’a envahie, des visites chez le psychiatre. « On n’arrive plus à sourire, on s’étouffe quand on parle, on mange difficilement. Alors on a honte, on se retire de la société. On n’a plus de vie sentimentale ni professionnelle. »

« Il a ruiné ma jeunesse, présente et future », ajoute-t-il.

– « Actes strictement intentionnels » –

Un ancien garde du corps lui raconte avoir vu Lionel Guedj chercher un trou droit. « Il m’a pris une radiographie et m’a dit : ‘Tes dents sont cassantes. S’il y a un choc, ils tombent. Je vais le réparer pour vous. » A terme, il aura huit dents mortes et deux bridges. Mais à la clé, de nombreuses complications : kystes, abcès, gingivites, fissures de céramique…

Sans mutuelle, il doit verser au médecin 7 000 € en espèces. « Équivalent à six mois de salaire », a déclaré le président.

« Je viens d’un milieu défavorisé. Quand on est dentiste, on a réussi, on a déjà gagné. Pourquoi a-t-il fait ça ? », encore abasourdi.

Le patient qui le suit au bar est nerveux. « J’ai du mal à le voir à côté de moi », a-t-elle déclaré. Le président a éteint l’écran au-dessus d’elle, qui affichait une photo des deux accusés.

La requérante parle de « l’épreuve de sa vie », elle traite Lionel Guedj, qui lui a enlevé douze dents, dont six étaient infectées et une, incurable, a dû être extraite, « le boucher ». Elle dit qu’il lui en coûterait « 40 000 € » pour récupérer ses dents, mais elle n’a pas d’argent.

« J’ai perdu toute confiance en moi, il a ruiné ma vie », ajoute-t-elle.

« Je suis touché par ces déclarations, mais j’ai toujours travaillé dans l’intérêt de mes patients pour les rendre heureux », réagit Lionel Guedj lorsque son père parle de « traitements ratés » mais pas d’actions volontaires.

« Quand on pratique des actions injustifiées (…) dictées par la rentabilité, quand on travaille sur une chaîne, vite et mal (…), on ne peut pas parler d’erreur médicale » – a évalué l’expert Jacques-Henri Torres dans l’après-midi , docteur en chirurgie dentaire. Il a assuré qu’il s’agissait « d’actes strictement intentionnels ».

Le procès devrait durer jusqu’au 8 avril.

Quel diplôme pour être dentiste ?

Pour devenir chirurgien-dentiste, il faut 6 ans d’études supérieures à l’université et jusqu’à 8 ou 9 ans pour ceux qui veulent se spécialiser davantage, par exemple en orthodontie. La formation débouche sur le DE (Diplôme d’Etat) de Chirurgie Dentaire, obligatoire dans la pratique.

Quelle est la différence entre un dentiste et un chirurgien dentiste ? Il n’y a pas de différences entre les dentistes et les chirurgiens-dentistes. En effet, ces médecins détiennent depuis de nombreuses années le titre de docteur en chirurgie dentaire. Le dentiste est un professionnel de la santé et est soumis au Code de la santé publique et à la déontologie.

A quel âge devenir dentiste ? Statut : chirurgien-dentiste, salarié ou indépendant. Limite d’âge pour le recrutement : minimum 18 ans.

Quel est le salaire d’un chirurgien-dentiste ?

Le salaire mensuel brut d’un chirurgien-dentiste hospitalier* est d’environ 4 200 € bruts mensuels en début de carrière et 7 500 € bruts mensuels en fin de carrière.

Qui gagne le plus entre un dentiste et un médecin ? Une carrière dans le secteur de la santé occupe une place importante. Les pharmaciens (7 671 €) devancent les médecins spécialistes (7 186 €), les dentistes (6 912 €) et les médecins généralistes (5 666 €).

Qui gagne le plus dentiste ou orthodontiste ?

Selon Indeed, un orthodontiste gagne en moyenne 10 668 € bruts par mois, soit un peu moins qu’un dentiste.

Quel est le salaire d’un orthodontiste ? L’orthodontiste doit savoir se détendre et se calmer. Ce métier nécessite de longues études, aboutissant à un salaire de 17 000 € net par mois.

Est-ce qu’un dentiste gagne bien sa vie ?

Le salaire moyen d’un dentiste peut aller de 6 000 € à environ 11 000 € net par mois. Selon une étude de Talent basée sur 1 030 salaires, on estime que le salaire horaire d’un chirurgien-dentiste est de 30,77 €.

Quels sont les inconvénients du dentiste? Avantages et inconvénients de la profession dentaire Inconvénients : Formation longue et sélective : découragement possible. Large plage d’horaires : permanence téléphonique fréquente et permanence du soir.

Quels sont les avantages d’être dentiste? La plupart des chirurgiens-dentistes sont en fait autonomes dans leur vie professionnelle. Ils peuvent choisir de travailler à temps plein ou à temps partiel. Ils ont également la possibilité de choisir leurs horaires de travail. Dans le métier de dentiste, il est facile de concilier vie privée et vie professionnelle.

À Lire  Accès aux soins : "Le repos à zéro charge" un succès en auditif et en dentisterie, moins en optique

Comment devenir dentiste sans diplôme ?

En rejoignant le programme médical sans le concours PACES, vous pouvez commencer l’apprentissage de la dentisterie dès la première année. De plus, vous ne perdez pas une année entière à apprendre des disciplines médicales qui ne répondent pas à vos attentes.

Comment devenir dentiste ? Après l’obtention d’un baccalauréat, le diplôme nécessaire pour occuper le poste de dentiste est le diplôme d’État de docteur en chirurgie dentaire. Ce cursus dure 6 ans et comprend la première année commune des études de santé (PACES), débouchant sur un concours d’entrée particulièrement sélectif.

Comment se reconvertir en dentiste ?

Pour exercer la profession de dentiste ou de chirurgien-dentiste, il est nécessaire d’être titulaire d’un diplôme d’État de chirurgie dentaire. Le diplôme est obtenu après 5 à 7 ans d’études dentaires. L’accès au cursus se fait après réussite au concours de fin de première année d’études médicales.

Comment savoir si vous êtes apte à devenir dentiste ? Êtes-vous fait pour être chirurgien-dentiste ?

  • Vous êtes passionné par les sciences.
  • Vous voulez guérir et être utile aux autres.
  • Vous savez inspirer confiance.
  • Vous voulez un travail où vous ne cessez jamais d’apprendre.

Est-ce dur d’être dentiste ?

Vous devez également avoir un esprit d’acier : c’est un entraînement difficile qui peut parfois être stressant ou effrayant, mais cela en vaut la peine. En effet, avoir la santé d’un patient entre ses mains n’est pas forcément facile à gérer au départ. Les dentistes pratiquent à plus de 90% en mode libéral.

Un dentiste gagne-t-il beaucoup d’argent? Le salaire moyen d’un dentiste peut aller de 6 000 € à environ 11 000 € net par mois. Selon une étude de Talent basée sur 1 030 salaires, on estime que le salaire horaire d’un chirurgien-dentiste est de 30,77 €.

Voir l’article :
Selon une étude d’Assurland.com, un comparateur d’assurances en ligne bien connu, le…

Qui gagne le plus entre dentiste et médecin ?

Une carrière dans le secteur de la santé occupe une place importante. Les pharmaciens (7 671 €) devancent les médecins spécialistes (7 186 €), les dentistes (6 912 €) et les médecins généralistes (5 666 €).

Quel est le revenu d’un dentiste? Quel salaire et combien gagne un dentiste ? En moyenne, un dentiste gagne entre 5 000 et 6 000 euros bruts par mois. Cela correspond à un salaire brut annuel compris entre 60 000 € et 72 000 €. Le salaire net mensuel perçu est de l’ordre de 3900 à 4700 euros.

Quelle est la profession médicale la mieux rémunérée ? En début de carrière, les anesthésistes hospitaliers gagnent en moyenne 4 000 € par mois. En fin de carrière, ils gagnent environ 7 000 euros. Les anesthésistes-réanimateurs privés gagnent en moyenne 15 000 € par mois.

Quel est le salaire maximum d’un dentiste ? Le salaire mensuel brut d’un chirurgien-dentiste hospitalier* est d’environ 4 200 € bruts mensuels en début de carrière et 7 500 € bruts mensuels en fin de carrière.

Quel est le rôle d’un dentiste ?

Spécialiste en pathologie des dents, des gencives et de la mâchoire, le dentiste pose des diagnostics et réalise les soins appropriés. Il joue également un rôle prophylactique envers le patient.

Pourquoi devons-nous aller chez le dentiste ? En plus de l’état des dents, un examen dentaire régulier chez le dentiste permet de vérifier tous les tissus internes de la bouche : palais, gencives, intérieur des joues, langue, etc. L’examen peut également révéler une inflammation et une sensibilité des dents. ou gommes.

Quel est le traitement chez le dentiste? Les soins dentaires comprennent les traitements conservateurs (détartrage, traitement des caries, dévitalisation, etc.) et les traitements chirurgicaux (extractions, etc.).

Pourquoi dentiste et pas médecine ?

Pourquoi avez-vous choisi la dentisterie et non la médecine ? Tout simplement parce que c’est un métier qui offre de nombreuses opportunités, très diversifiées, moins d’années d’études qu’un médecin, pas de stage, c’est en quelque sorte un compromis idéal.

Le dentiste est-il médecin ? Un diplôme d’État de chirurgie dentaire est requis pour exercer la profession de dentiste. Les études dans le domaine de l’odontologie (chirurgie dentaire) se déroulent à l’université et durent au moins 6 ans.

Comment choisir entre dentisterie et médecine ? la médecine offre une panoplie d’exercices plus variés. Entre exercices rémunérés, exercices régulateurs et exercice libéral, qui évolue aussi fortement. En dentisterie, le côté manuel du travail est très intéressant, par contre, vous avez moins de variété d’exercices qu’en médecine.

Pourquoi la dentisterie et non la médecine ? En choisissant la dentisterie, vous aurez le choix d’exercer au bloc opératoire, de profiter de toutes les avancées technologiques et de contribuer au bien-être de vos patients, leur apportant soulagement et un sourire radieux.

Pourquoi Dit-on Chirurgien-dentiste ?

« Dent »: du latin dentem, accusatif de terriers. La combinaison de ces deux termes (« chirurgien » et « dentiste ») est le titre professionnel de « chirurgien-dentiste » depuis 1728. Correspond au nom officiel d’un dentiste en France, en référence à l’article L.

Quel est le salaire d’un chirurgien dentiste ? Salaire du dentiste Il correspond à un salaire brut annuel compris entre 60 000 € et 72 000 €. Le salaire net mensuel perçu est de l’ordre de 3900 à 4700 euros. En tant qu’aspirant dentiste, le salaire moyen observé se situe entre 4 000 et 4 500 euros bruts par mois.

Pourquoi les dentistes ne sont-ils pas médecins ? Oui, un chirurgien-dentiste, également appelé dentiste par commodité, est un professionnel diplômé en chirurgie dentaire. Il a passé la première année de médecine, comme les futurs médecins, puis il s’est orienté vers une formation en médecine dentaire. Un chirurgien-dentiste n’est donc pas un médecin.

Parlez-vous de médecin à dentiste? Mais dans l’exercice d’une profession, c’est-à-dire sur les tablettes et les ordonnances, la profession doit être indiquée après le nom. Mais aucun texte n’interdit, ni en France, ni en Europe, ni ailleurs, de faire précéder ses patronymes de « docteur », si tel est le cas.