Exclusif : HHC est enfin classé incroyable !

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Notre dernier article sur le HHC a suscité de vives réactions de la part des professionnels et consommateurs français de cannabis légal.

Nous vous avions précisé que l’HexaHydroCannabinol est en effet légal « jusqu’à preuve du contraire ». Et nous venons de trouver cette preuve. L’astuce réside dans une longue liste de produits et sous-produits qui sont légalement classés comme stupéfiants interdits, qui sont en fait du HHC, ce composé semi-synthétique.

On plonge immédiatement dans la chimie et le droit français, en compagnie de l’enseignant-chercheur Yann Bisiou. Il s’agit d’informations inédites exclusives.

Enfin le HHC est étonnamment classé ! Si les points d’interrogation valent de l’herbe, c’est sur Le Cannabiste.

Nous ne répéterons pas l’interminable article pour expliquer la nature exacte du HHC. Nous venons de le détailler dans notre dossier précédent.

Du point de vue de nous faire planer en deux mots comme en mille, la conclusion était ‘lâchez prise’. Mais il y a une autre question à laquelle nous avons essayé de répondre il y a six jours :

Le HHC est-il légal oui ou non ?

Au 26 juillet 2020, la réponse était « Oui, jusqu’à preuve du contraire ».

Notre dernier article sur HHC

Oui, la fameuse preuve vient de nous être donnée. Et imaginez qu’en y regardant de plus près, nous ayons réalisé que la question de la légalité de HHC était beaucoup plus complexe qu’il n’y paraissait.

Il s’agit d’une série de produits chimiques utilisés dans sa fabrication, une sombre histoire de « cyclohexylphénols ».

Également dans les réseaux sociaux, certains commentaires nous ont donné des indices et nous les en remercions. Revenons donc aux lois & Drogues » avec le professeur Yann Bisiou, enseignant-chercheur en droit à la faculté de Montpellier.

Extrait des commentaires sur notre page Facebook ici

LC : Bonjour Professeur, On nous dit sur les réseaux sociaux que la présence de cyclohexylphénols dans le processus de fabrication du HHC est un problème légal. Mais ce n’est qu’un solvant, n’est-ce pas ?

« Et oui ! Quand tu m’as interviewé, je t’ai dit que c’était compliqué. Seul l’avocat n’a pas pu donner de réponse définitive.

Le HHC n’est pas mentionné dans la liste des substances classées comme stupéfiants. D’un autre côté, il existe une longue, très longue liste de cannabinoïdes synthétiques classés depuis 2015. Et sans l’aide de pharmacologues, il est impossible de s’y retrouver. En effet, cette liste est loin d’être précise en termes de formulation et de produits couverts.

Pour comprendre cela, il faut partir de l’arrêté du 19 mai 2015 qui modifie l’annexe IV de l’arrêté portant classification des stupéfiants. Pour vous donner une idée de la complexité de la formulation choisie, je vous ai donné un extrait du JO d’alors.

Le texte est en cascade sur 3 pages. Il y a d’abord la famille des cannabinoïdes de synthèse, puis un inventaire des molécules également classées par famille » (mais pas par ordre alphabétique, également considérés comme stupéfiants.)

Pour chacune de ces familles de molécules il y a les différentes variantes et enfin une liste d’exemples qui commence par le mot : « particulièrement ».

Pour HHC cela donne :

« Les mots ‘les cannabinoïdes suivants et leurs isomères, stéréoisomères, esters, éthers et sels’… sont remplacés par les mots…

« les cannabinoïdes suivants et leurs isomères, stéréoisomères, esters, éthers et sels… et toutes les molécules appartenant à la famille » :

Et ici commence la liste des « familles » de molécules : naphtoylindoles, naphtylméthylindoles, naphtoylpyrroles, naphthylidèneindènes, phénylacétylindoles, pour arriver à :

« Cyclohexylphénols ou dérivés du 2-(3-hydroxycyclohexyl)phénol :

– avec un substituant en position 5 du cycle phénolique de type alkyle, haloalkyle, alcényle, cycloalkylméthyle, cycloalkyléthyle, 1-(N-méthylpipéridin-2-yl)méthyle ou 2-(4-morpholinyl)éthyle ;

– si le cycle cyclohexyle est autrement substitué ou non.

CP 55,940 ou 5-(1,1-diméthylheptyl)-2-[(1R,2R)-5-hydroxy-2-(3-hydroxypropyl)cyclohexyl]-phénol ou 2-((1S,2S,5S)-5 -hydroxy-2-(3-hydroxypropyl)cyclohexyl)-5-(2-méthyloctan-2-yl)phénol;

CP 47,497 ou (5-(1,1-diméthylheptyl)-2-[(1R,3S)-3-hydroxycyclohexyl]-phénol ; CP 47,497-C6 ou (5-(1,1-diméthylhexyl)-2-[( 1R,3S)-3-hydroxycyclohexyl]-phénol CP 47,497-C8 ou (5-(1,1-diméthyloctyl)-2-[(1R,3S)-3-hydroxycyclohexyl]-phénol CP 47,497-C9 ou ( 5- (1,1-diméthylnonyl)-2-[(1R,3S)-3-hydroxycyclohexyl]-phénol’

LC : Mais je ne vois toujours pas de HHC dedans !

« Et non ! C’est la limite légale !

J’avais besoin de l’aide de pharmacologues pour aller plus loin. 3 ont suspendu leurs vacances pour me répondre. 1 hésite, 2 sont catégoriques : HHC est un cyclohexylphénol avec un substituant en position 5 du noyau…

Comme les juristes sont plus susceptibles de croire les chimistes, il faut conclure que le HHC est un stupéfiant car il s’agit d’un cyclohexylphénol. »

LC : Mais 1 pharmacologue hésite, dites-vous ?

« Oui, mais en cas de doute le juge ne s’en occupera pas. Si 1 pharmacologue lui dit que le HHC est un cyclohexylphénol, l’affaire est pliée. »

LC : Donc en un mot, et pour mettre fin à la polémique, le HHC est qualifié de stupéfiant ?

Oui, et cela devrait inciter encore plus de dealers à éviter de fabriquer ou de vendre car les sanctions s’appliquent au trafic de drogue et découragent les usagers de s’y essayer.

S’ils ont l’intention d’échapper à la suppression de la consommation de cannabis en utilisant le HHC, ils ont échoué. »

Quelle différence entre CBD et CBN ?

Commentaires, réactions : The Cannabist sur Facebook / Twitter / Instagram

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Qu’est-ce que le CBD et le CBN ?

Comment consommez-vous du CBN ? Consommation de CBN Juste quelques gouttes sous la langue, dans votre nourriture ou dans une boisson. C’est aussi le moyen le plus rapide de ressentir les effets (surtout en mode sublingual). Les huiles se présentent également sous forme de capsules, ce qui est encore plus pratique à consommer.

Quel est le meilleur pourcentage de CBD ? Pour cette gamme de dosage, nous préconisons des huiles CBD ou des gélules CBD avec une concentration supérieure à 10% (soit 1000 mg) ou des solutions liposomales CBD.

Quelle différence entre CBD et CBN ?

Le CBN est obtenu à partir de fleurs de cannabis récoltées en oxydant le THC. Tout d’abord, le CBD est un CBDA qui se forme par des réactions enzymatiques dans des plantes vivantes. Ce dernier se décarboxyle après une exposition intense à la chaleur ou à la lumière.

Quelles maladies le CBD guérit-il ? Mais le CBD est également utilisé régulièrement par de nombreuses personnes pour réduire le stress et l’anxiété, aider les patients atteints de cancer à mieux tolérer la chimiothérapie ou aider les personnes souffrant de troubles du sommeil.

Quel est l’intérêt du CBD ?

Quant à leurs différences, ces deux substances n’ont pas la même composition chimique ni la même origine. Le CBN est obtenu à partir de fleurs de cannabis récoltées en oxydant le THC. Le CBD, quant à lui, était à l’origine du CBDA, et sa formation résulte d’une réaction enzymatique dans des plantes vivantes.

À Lire  SL TRAVAUX CONSULTANCY : mode d'emploi pour commencer à travailler...

Qu’est-ce qui est plus fort entre le CBD et le CBG ? Le CBG n’est pas connu pour être plus fort que le CBD. Lorsque le cannabis est récolté, séché et transformé, sa teneur en CBG est souvent inférieure à 1 %. Pour cette raison, il est considéré comme un cannabinoïde « mineur ».

Le CBD est connu pour ses effets antiépileptiques et anxiolytiques, qui sont étayés par des preuves cliniques et précliniques. Plusieurs études ont également montré des effets anti-inflammatoires, immunomodulateurs, antipsychotiques et neuroprotecteurs.

  • Quels effets le CBD a-t-il sur le cerveau ? Ainsi, le CBD contrecarre les effets du stress sur le cerveau. Cependant, il peut également fonctionner pour réduire les troubles anxieux et les états dépressifs. Il agit comme un antidépresseur, mais sans risque d’accoutumance.
  • Quels sont les avantages et les inconvénients du CBD ? Nos huiles CBD vous permettent de déguster le CBD en douceur pour passer un moment de détente.
  • Le CBD PEUT SOULAGER LA DOULEUR. …
  • Le CBD PEUT RÉDUIRE L’ANXIÉTÉ ET LA DÉPRESSION. …
  • PEUT RÉDUIRE LES SYMPTÔMES DE MALADIES GRAVES. …

Quel est le plus fort entre le CBD et le CBG ?

Le CBD RÉDUIT L’ACNÉ…

LE CBD PEUT AVOIR DES PROPRIÉTÉS NEUROPROTECTRICES.

Le CBG n’est pas connu pour être plus fort que le CBD. Lorsque le cannabis est récolté, séché et transformé, sa teneur en CBG est souvent inférieure à 1 %. Pour cette raison, il est considéré comme un cannabinoïde « mineur ».

Quels sont les bienfaits du CBG ?

Quel est le pourcentage le plus élevé de CBD ? Le taux maximum théorique de cannabidiol est donc de 12% dans les meilleures conditions possibles, dangereusement proche de la limite de THC de 0,3%. Tous les vendeurs proposant de la fleur de CBD à un taux supérieur à 12% vous mentent à un moment donné, nous verrons comment ils s’y prennent.

Quand prendre du CBG ? La prise de cannabidiol peut être utilisée pour divers effets : anxiété, stress, insomnie, régulation du sommeil. Vous pouvez prendre du CBD/CBG 1 à 3 fois par jour. Ces dosages sont indicatifs et peuvent être ajustés en fonction de vos besoins.

Ceci pourrez vous intéresser :
Quelle forme de CBD est la plus efficace ? Quelle est l’huile…

Comment consommer du HHC ?

Le CBG active les récepteurs CB1 et CB2 et agit sur le système nerveux central. Il fonctionne pour de nombreuses maladies, aidant à augmenter le désir et la motivation, à réguler l’appétit et le sommeil et à soulager la douleur. Contrairement au THC, le CBG n’a aucun effet psychotrope et ne vous fera pas planer.

Comment prendre du CBG ? Les meilleures façons d’utiliser l’huile de CBG L’absorption sublinguale de l’huile de CBG consiste à placer l’huile sous la langue. Attendez ensuite 30 secondes à une minute, deux à trois fois par jour.

Il existe plusieurs façons de consommer de l’huile HHC. La méthode la plus courante et aussi celle qui a l’effet le plus rapide est l’administration sublinguale. Il consiste à mettre quelques gouttes d’huile sous la langue.

Comment fabrique-t-on le HHC ? Le HHC a 6 atomes d’hydrogène alors que le THC n’en a que 4. Donc, pour fabriquer du HHC, 2 molécules d’hydrogène doivent être ajoutées au delta-9-THC. L’ajout de molécules d’hydrogène s’appelle l’hydrogénation.

Quels sont les effets du CBG ?

Le HHC est-il légal en France ? Nous nous posons tous la même question, le HHC est-il légal ou illégal ? Actuellement, l’hexahydrocannabinol n’est ni sur la liste des stupéfiants ni interdit en tant que tel en France. Il faut faire très attention cependant, il reste à l’origine un dérivé du THC, il est aussi puissant que le THC.

Qu’est-ce que la molécule HHC ? HHC – L’hexahydrocannabinol est un cannabinoïde, tout comme le THC ou le CBD. Cette molécule de synthèse possède également des effets psychotropes – dont le CBD est dépourvu – qui seraient moins puissants que le THC.

Le CBG active les récepteurs CB1 et CB2 et agit sur le système nerveux central. Il fonctionne pour de nombreuses maladies, aidant à augmenter le désir et la motivation, à réguler l’appétit et le sommeil et à soulager la douleur. Contrairement au THC, le CBG n’a aucun effet psychotrope et ne vous fera pas planer.

Quand prendre le CBG ?

Quels effets le CBD a-t-il sur le cerveau ? Ainsi, le CBD contrecarre les effets du stress sur le cerveau. Cependant, il peut également fonctionner pour réduire les troubles anxieux et les états dépressifs. Il agit comme un antidépresseur, mais sans risque d’accoutumance.

Qu’est-ce qui est plus fort entre le CBD et le CBG ? Le CBG n’est pas connu pour être plus fort que le CBD. Lorsque le cannabis est récolté, séché et transformé, sa teneur en CBG est souvent inférieure à 1 %. Pour cette raison, il est considéré comme un cannabinoïde « mineur ».

Comment est fait le HHC ?

La prise de cannabidiol peut être utilisée pour divers effets : anxiété, stress, insomnie, régulation du sommeil. Vous pouvez prendre du CBD/CBG 1 à 3 fois par jour. Ces dosages sont indicatifs et peuvent être ajustés en fonction de vos besoins.

Comment consommez-vous du CBG ? Lors de l’absorption sublinguale de l’huile de CBG, l’huile est placée sous la langue. Attendez ensuite 30 secondes à une minute, deux à trois fois par jour.

Il a été conçu par Roger Adams, un chimiste américain, dans les années 1940. Le HHC a 6 atomes d’hydrogène alors que le THC n’en a que 4. L’ajout de molécules d’hydrogène s’appelle l’hydrogénation.

Comment est fabriqué le HHC ? Le HHC est fabriqué en hydrogénant le THC. C’est-à-dire une extraction à l’hydrogène effectuée sur du tétrahydrocannabinol. Sa structure reste donc la même, avec l’ajout de deux atomes de carbone qui constituent le nouveau constituant du cannabis.

Quels sont les effets du HHC ?

Quels sont les effets du HHC ? Parmi les avantages rapportés figurent des effets anti-stress, stimulant l’appétit, stimulant le métabolisme et calmant l’esprit. Donc, comme vous l’avez sûrement compris, le HHC est un produit puissant qui serait intéressant, par exemple, pour une sortie en douceur du cannabis.

  • Le HHC est-il dangereux ? Étant donné que le HHC est obtenu par hydrogénation, il est particulièrement dangereux pour les personnes effectuant le travail en raison de sa forte explosivité. Les convertisseurs catalytiques représentent le plus grand risque pour la santé du point de vue des consommateurs.
  • Si les effets du HHC sont similaires à ceux du THC, on pourrait citer :
  • soulagement de la douleur;
  • stimulation de l’appétit;