Faites un voyage polaire inoubliable avec Grands …

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Contenu conçu et proposé par l’Agence Delta

Posté

Il y a 5 heures, Mis à jour il y a 5 heures

Découvrir et explorer le Grand Nord à travers les yeux de passionnés, Grands Espaces nourrit cette idée depuis 1998. Engagé pour un tourisme éthique et responsable, ce travel designer unique propose des explorations et des croisières authentiques au cœur des régions polaires.

25 ans d’histoire polaire

Embarquez pour des voyages polaires inoubliables avec Grands Espaces

Que faire ce jeudi 7 juillet 2022 à Paris et en Ile de France
Sur le même sujet :
DeJulie M. Photos deMy B. Publié le 1 juillet 2022 09:01Quelles activités…

Des petits bateaux pour une exploration douce

Grands Espaces est le fruit d’une passion qu’est Christian Kempf pour le Grand Nord. Ce scientifique a mené des expéditions au Svalbard dans les années 1970 et 1980 pour étudier les oiseaux, la grande faune et l’environnement. En 1998, il décide de créer Grands Espaces, un tour opérateur qui partagera sa vision du voyage, son amour des régions polaires, basé sur un tourisme qui valorise réellement la protection de la nature. Invitez les curieux à explorer pour qu’ils deviennent à leur tour des ambassadeurs de la protection de la biodiversité. Glaciologues, géologues, ornithologues, naturalistes ou historiens, tous se consacrent à transmettre des informations uniques sur des lieux hors du temps. Tous les guides accompagnent les passagers en croisière, s’efforçant d’expliquer de manière définitive les merveilles qui défilent sous leurs yeux. La faune, le fonctionnement de la glace, la géologie, le climat ou encore les menaces qui pèsent sur ces régions, un panel complet d’informations est transmis pour léguer souvenirs sincères et émerveillement.

Une expérience inoubliable et écoresponsable

Grands Espaces présente une belle liste de destinations, principalement polaires, comme l’Arctique, en passant par le Spitzberg, le Groenland et l’Extrême-Nord canadien, ainsi que l’Antarctique, mais aussi une petite sélection de destinations plus chaudes comme l’Amazonie, l’Afrique ou les Galapagos. Îles. Le voyagiste tire également sa réputation de la qualité de sa flotte. Si la grande majorité des opérateurs exploite de grands navires d’au moins 150 places, Grands Espaces préfère se tourner vers des bateaux de moindre capacité. De 12 à 75 places, les navires démarrent en petits groupes pour offrir des expériences plus intimistes. Une tendance qui conforte cette volonté d’un tourisme plus humain et respectueux de son écosystème. Pour cause, l’aspiration du voyagiste est de proposer des bateaux de 50 places maximum sur le long terme. Cette petite capacité a d’autres avantages :

Cette passion de la nature et des horizons lointains, Grands Espaces ne manque pas de l’entretenir dans tous ses déplacements. Malgré une pandémie compliquée pour le tourisme, le créateur de voyages a réussi à poursuivre son développement en imaginant des projets importants pour l’avenir. L’un de ces projets est le développement d’un nouveau navire avec seulement 36 sièges. Grands Espaces ambitionne également de développer le transport aérien au-dessus des régions polaires. Tous ces projets témoignent de la participation sincère des Grands Espaces pour un tourisme plus altruiste, qui contribue indéniablement à la préservation de la nature. Chaque croisière est l’occasion de découvrir des lieux insolites et merveilleux, comme les fjords norvégiens, mais aussi d’aborder des thèmes chers au voyagiste. 100% francophones, les visites gardent un esprit convivial, un véritable transfert de connaissances et laissent des souvenirs impérissables.

Contenu conçu et proposé par l’Agence Delta. La rédaction du Figaro n’a pas participé à la réalisation de cet article.

Embarquez pour des voyages polaires inoubliables avec Grands Espaces

Quelles sont les contraintes de l’Antarctique ?

Il n’y a que deux saisons en Antarctique, l’été et l’hiver. En raison de sa situation dans l’hémisphère sud, l’été antarctique s’étend d’octobre à février. Pendant cette période, le soleil est presque constamment dans le ciel.

Pourquoi ne pouvons-nous pas aller en Antarctique ? Enfin, en 1991, la communauté internationale décide d’adopter un nouveau protocole, annexé au traité sur l’Antarctique, qui interdit toute exploitation minière sur le continent blanc pendant 50 ans et en fait une « réserve naturelle dédiée à la paix et à la science ».

Quelle est la situation en Antarctique ? L’Antarctique est le continent le plus au sud de la Terre. Situé autour du pôle Sud, il est entouré par les océans Atlantique, Indien et Pacifique et les mers de Ross et de Weddell.

Quels sont les enjeux de l’Antarctique ?

Quelles sont les restrictions en Antarctique ? Ces températures rigoureuses sont limitantes : la plupart du temps, le sol est recouvert de glace. Chaque année, pendant environ neuf mois, la glace recouvre une partie des mers et forme une banquise. La moitié de la banquise fond en été mais la partie centrale ne dégèle jamais.

Son objectif principal est d’explorer ce territoire uniquement à des fins pacifiques et scientifiques. Le protocole de Madrid de 1991 a renforcé cet objectif en désignant l’Antarctique comme « réserve naturelle, dédiée à la paix et à la science ».

Pourquoi l’Antarctique est-il si important ? Pourquoi l’Antarctique est important En particulier, le courant circumpolaire antarctique est le principal moyen d’échange d’eau et de chaleur entre les bassins océaniques, et l’océan Austral est un puits majeur pour le dioxyde de carbone émis par les activités humaines.

Quels sont les enjeux en Arctique ?

Quels sont les enjeux géopolitiques qui pèsent sur l’Arctique ? Les dynamiques géopolitiques de l’Arctique s’inscrivent dans un contexte régional caractérisé par des revendications territoriales, et dans un contexte global marqué par des tensions accrues entre la Russie et l’Occident. Le changement climatique exacerbe ces tensions, voire en entraîne d’autres.

L’équilibre du monde arctique est fragile : le réchauffement climatique, l’augmentation des visiteurs et des activités économiques mettent cet espace en péril. Les tensions entre États riverains s’accroissent également pour conserver ou prendre le contrôle de ces territoires.

Quels sont les nouveaux enjeux en Arctique ? Réchauffement climatique et nouvelles routes maritimes La route maritime du Nord-Est a le plus grand potentiel pour raccourcir les distances entre l’Europe et l’Asie. Il permettra donc d’économiser sur les coûts de transport par rapport aux itinéraires utilisant les canaux de Suez et de Panama.

Pourquoi Faut-il préserver l’Antarctique ?

Quelles sont les tensions dans l’Arctique ? L’Arctique est une région géographique qui abrite de nombreuses tensions en raison des ressources qui s’y trouvent : pétrole, gaz et ressources halieutiques. Dans l’Arctique, on trouverait 25 % des ressources gazières potentielles et 13 % des ressources pétrolières.

Il abrite une faune marine unique, riche et fragile. Aujourd’hui, les activités humaines menacent ce refuge de biodiversité : pollution, réchauffement climatique, pêche industrielle… Il faut le protéger !

Pourquoi l’Antarctique est-il en danger ? À long terme, la menace la plus importante pour la région est sans aucun doute le changement climatique. Avec la fonte des glaces et le rétrécissement des glaciers, les aires de nidification et d’alimentation des manchots empereurs, des manchots Adélie et d’autres espèces sont menacées.

Quand voyager à l’Antarctique ?

Pourquoi les aires marines doivent-elles être protégées ? Les espaces maritimes sont des éléments essentiels dans le contexte de la mondialisation, au même titre que les espaces terrestres, pour plusieurs raisons : plus de 80 % des échanges commerciaux mondiaux se font par voie maritime, les deux tiers de la population se concentrent sur les côtes et les milieux aquatiques en sont les sources. ..

Les mois les plus recommandés sont décembre et janvier car les conditions sont beaucoup moins extrêmes, et vous pouvez vous déplacer en bateau sans être pris dans les glaces. Cependant, il fera encore froid. La température est généralement autour de -2/-3° pour ces mois qui sont considérés comme les plus doux.

Qui a le droit d’aller en Antarctique ? Pour aller en Antarctique, vous devez recevoir un permis. Cette licence comprend une évaluation de l’impact du voyage sur l’environnement. Vous ne pouvez pas vous déplacer où vous voulez.

Quel est le mois le plus froid en Antarctique ? Pôle Sud. Au pôle Sud (2 800 mètres), la température annuelle moyenne est de -49 °C ; dans le mois le plus chaud (janvier) il fait -28°C, et dans le mois le plus froid (juillet) -59,5°C.

Comment Fait-on pour aller en Antarctique ?

Quand partir en croisière en Antarctique ? Les croisières en Antarctique n’ont lieu que pendant l’été australien (de novembre à mars), mais la période idéale pour voyager se situe entre janvier et février.

Le moyen le plus courant de se rendre en Antarctique est la croisière, souvent depuis Ushuaia, en Argentine, la ville la plus méridionale du monde. De nombreuses croisières vers la péninsule antarctique incluent également des escales dans les îles Falkland ou en Géorgie du Sud.

Combien coûte une croisière en Antarctique ? Si l’on considère les trois types de croisière qui existent pour découvrir l’Antarctique (croisière pas chère, croisière d’exploration, croisière de luxe) et prend en compte les différents niveaux de cabines et de suites, le prix moyen d’une croisière en Antarctique est de 10 650 € par personne.

Pourquoi personne ne va en Antarctique ?

Pourquoi ne pouvons-nous pas aller au Pôle Sud ? Bien sûr, ça bouge aussi. En 1841, James Ross s’y était embarqué avec deux navires, l’Erebus et le Terror. Il découvre la mer de Ross, le volcan Erebus et la grande barrière de glace. Hélas, l’obstacle que représente ce dernier lui interdit d’aller plus au sud, sur terre.

Il est impossible aux hommes de s’y installer durablement, car c’est la région la plus froide du monde, avec 80°C certains jours. De plus, les vents sont les plus forts sur terre et peuvent atteindre 300 km/h !

Où partir en croisière en Antarctique ?

Qui vit en Antarctique ? Il y a le manchot Adélie, le manchot papou, le manchot royal, le manchot empereur, le manchot à bascule, le manchot à jugulaire, le manchot de Magellan et le manchot doré.

  • Quelles sont les meilleures compagnies de croisières pour aller en Antarctique ?
  • Ponant : cap sur l’Antarctique.
  • Hurtigruten : embarquez pour un grand voyage polaire.
  • Quark : spécialiste des voyages en Antarctique.
  • Australis : un voyage en Antarctique.

Silversea vous emmène sur le Continent Blanc.

Pourquoi personne ne vit en Antarctique ?

Pourquoi faire une croisière en Antarctique ? Partez à la découverte d’une faune exceptionnelle Au fil d’itinéraires finement découpés, découvrez une faune insolite et diversifiée au milieu de leur milieu naturel. Parmi eux, les délicates baleines à bosse, les phoques et les éléphants de mer.

Impossible pour les hommes de s’y installer durablement car c’est la région la plus froide du monde, avec -80°C certains jours. De plus, les vents sont les plus forts sur Terre et peuvent atteindre 300 km/h !

Quand visiter l’Arctique ?

Est-ce que des gens vivent en Antarctique ? La population varie entre 1000 personnes en hiver et 4000 en été, avec une moyenne d’environ 1500 personnes vivant sur le continent.

Le climat du Groenland est de type arctique. Je préfère les mois de juin, juillet et août, pendant la saison estivale. La température y est plus douce et la journée semble ne jamais finir. Évitez les mois de janvier, février, octobre, novembre et décembre.

À Lire  Voyager sans avion : une destination accessible en ferry depuis la France