Faut-il interdire les bateaux de croisière ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Les croiseurs sont des moyens de transport qui polluent extrêmement l’environnement. Le collectif Stop Croisières se bat pour leur interdiction.

Ecrit par , 26 juin 2022 à 11 h 12 min

Ce ne sont pas les sardines qui bloquent le port de Marseille, mais les canoës. Mardi 14 juin, des militants du collectif Stop Croisières ont interdit l’accès au port de Marseille au paquebot Wonder of the Sea. Ce collectif, qui regroupe des organisations comme Extinction Rebellion ou Alternatiba, appelle à la fin de l’arrêt des navires de croisière dans le port de Marseille.

Les croisières de tourisme, un voyage très polluant

Le collectif dénonce une industrie très polluante pour l’environnement, tant pour la qualité de l’air à Marseille que pour les mers ou au niveau des émissions de CO2.

Stop croisières : les arguments

« A Marseille et sa région, la respiration prématurée tue 2.500 personnes par an », pouvait-on lire sur les pancartes du collectif Stop Croisières lors du blocus du port de Marseille le 14 juin. Une pollution causée non seulement par les véhicules de transport, mais aussi par les bateaux de croisière qui accueillent 1,8 million de croisiéristes à Marseille pendant la saison estivale.

Militants du collectif Stop Croisières ©Stop Croisières

En effet, selon l’association France Nature Environnement, un navire ancré à quai pollue même… un million de voitures ! Et en termes d’émissions de dioxyde d’azote et de particules fines. En effet, les navires doivent continuer à alimenter leurs machines, même à l’arrêt, fonctionnant comme des générateurs géants. Il faut dire qu’il existe des machines à nourrir : de nombreuses piscines, des cinémas, des patinoires, des mini-golfs, des casinos… Les paquebots de croisière sont rééquipés pour divertir leurs passagers.

Cette pollution pourrait encore être évitée : sur le front de mer, les navires pourraient fonctionner à l’électricité, mais de nombreux ports, comme celui de Marseille, ne sont pas équipés pour approvisionner ces géants des mers.

Les armateurs de ces navires répondent à ceux qui les accusent d’émissions polluantes qu’ils « nettoient » les gaz d’échappement de leurs cheminées avec des dispositifs de lavage. Les substances polluantes les plus courantes produites par ce lavage finissent dans la mer, comme les eaux usées des navires et les restes de leurs émanations. Une pollution qui contribue à l’acidification des océans et à la destruction des écosystèmes marins déjà en mauvais état.

Autre argument du collectif Stop Croisières : la pollution émise par ces navires géants. « 4,4 tonnes équivalent CO2 : c’est l’empreinte carbone d’une croisière standard pour deux personnes, alors que les Accords de Paris nous limitent à 2 tonnes équivalent CO2 par personne et par an ! Mais les croisières sont loin d’être une priorité dans notre « budget carbone ».

Les quelques solutions qui existent pour limiter les émissions polluantes des navires de croisière sont loin d’être suffisantes. L’électrification des quais peut aider à limiter les émissions dans les ports, mais pas en mer. Certains nouveaux navires en construction peuvent rouler au gaz : une solution qui réduit son empreinte carbone de seulement 20 %.

Interdire les croisières ?

Faut-il donc totalement interdire les croisières touristiques ? Une solution qui pourrait être raisonnable compte tenu des problèmes déjà actuels liés à la pollution de l’air dans les villes, et des défis climatiques qui nous attendent dans les décennies à venir.

Le collectif Stop Croisières veut interdire l’entrée des navires de croisière dans le port de Marseille, ce qui est le cas dans d’autres villes. Depuis le 1er août 2021, les grands navires de croisière, par exemple, sont interdits d’accostage dans le centre historique de Venise. Les paquebots menaçaient véritablement le fragile équilibre de la lagune et défiguraient la ville.

Bateau de croisière dans le port de Venise ©Jaro68

Mais les défenseurs du tourisme de croisière affirment que l’industrie maritime française, dont sont issus certains navires de croisière, fournit des milliers d’emplois. De plus, il existe de puissants lobbies, notamment à Marseille où le Club de la Croisière fait pression sur les élus pour continuer à faire venir ces géants de la mer sur le port de Marseille. Pourtant, les retombées économiques de la croisière sont minimes pour les territoires, pour des touristes qui se côtoient très peu avec la population locale.

Pour l’instant, les navires de croisière sont toujours les bienvenus dans les ports français. Mais si la pression publique monte, certains pourraient fermer leurs portes à ces géants des mers…

consoGlobe vous conseille également…

&#xD ;

Nos conseils pour louer sa voiture pour le camping
A voir aussi :
Si vous souhaitez goûter à la « vie de van » sans forcément passer…

Rédigé par Pauline Petit

&#xD ;

&#xD ;

Où vont les déchets des bateaux de croisières ?

Découvrir le monde de demain, des initiatives positives, des personnalités inspirantes, de nouveaux modèles économiques. Constamment dans les livres, sur le net…

https://www.consoglobe.com/redacteur/pauline_petit

&#xD ;

Où vont les eaux usées des bateaux de croisière ?

Découvrez son profil et tous ses articles

&#xD ;

Ou vider les eaux noires d’un bateau ?

&#xD ;

Devenez éditeur&xD;

Où va l’eau des toilettes sur un bateau ?

&#xD ;

Les déchets générés à bord doivent être éliminés dans une décharge lors du retour à terre ou incinérés. Mais certaines entreprises ne respectent pas cette interdiction.

À quel point un bateau de croisière est-il pollué ? Les navires de croisière, une « aberration » selon certaines activités maritimes, sont responsables de 39% des émissions de dioxyde d’azote (NOx) – un polluant de l’air – dans la métropole de Marseille, juste derrière le trafic routier (45%), selon AtmoSud.

Où vont les excréments des bateaux ?

Où vont les déchets des paquebots ? Les chefs séparent les restes de nourriture dans différents bacs, qui sont ensuite placés dans un grand tube. Ce tuyau mène à l’hydroprocesseur du navire. Les déchets alimentaires y sont incinérés, ce qui réduit la quantité totale de déchets à bord.

Selon lui, les eaux usées habituellement rejetées dans le Pacifique par l’industrie des croisières contiennent des polluants, notamment des coliformes fécaux, de l’ammoniac et des métaux lourds qui sont nocifs pour les organismes et les écosystèmes aquatiques.

Ou vider les eaux noires d’un bateau ?

Où vont les eaux usées des paquebots ? Les eaux usées non broyées et non désinfectées doivent être rejetées à une distance supérieure à 12 milles nautiques de la terre la plus proche car on considère généralement qu’en haute mer l’action des micro-organismes permet l’assimilation et la neutralisation des eaux usées non traitées.

Il est possible de vider la cuve à eaux noires du navire à la station de pompage du port. Ce service peut être payant ou gratuit, selon le catalogue de services proposé par l’opérateur portuaire.

Quel est le meilleur moment pour faire une croisière ?

Comment vider les eaux noires du bateau ? Si vous êtes en pleine mer, dans une zone où le rejet d’eaux noires est autorisé : rincer le plus régulièrement possible la cuve, c’est-à-dire ouvrir les vannes, remplir la cuve (par le nable de pont) d’eau douce et la vidanger par le coques de passage.

À Lire  La néo-croisière, ce nouveau concept de voyage écologique et de voyage durable

Un WC marin dispose d’un réservoir d’eau propre ou d’un système de pompe pour la récupération d’eau de mer, et l’eau du réservoir est évacuée dans un réservoir d’eaux noires ou dans la mer après avoir traversé un broyeur ou un moulin.

Où va l’eau des toilettes du bateau ? En revanche, si le navire est équipé d’un système de broyage et de désinfection, il peut rejeter ses eaux usées et traitées directement à la mer à plus de 3 milles nautiques des terres et à une vitesse modérée d’au moins 4 nÅuds.

Quelle est la meilleure période pour faire une croisière en Méditerranée ?

Où va le caca sur le bateau ? Les excréments des marins vont à la mer, tout comme les excréments des poissons, des mammifères marins et des oiseaux.

Les excréments des marins vont à la mer, tout comme les excréments des poissons, des mammifères marins et des oiseaux.

  • Comment les skippers vont-ils aux toilettes ? Pour le caca, je prends un seau et je le jette à l’eau. » Le seul dégazage autorisé est en pleine mer. Des seaux, au fond du cockpit ou en mer. Il y a quelques années, certains skippers brûlaient leurs déchets à bord. Maintenant, la plupart viennent avec deux réservoirs.
  • Il est possible de vider la cuve à eaux noires du navire à la station de pompage du port. Ce service peut être payant ou gratuit, selon le catalogue de services proposé par l’opérateur portuaire.
  • Où les toilettes du navire sont-elles vidées ? Où va l’eau des toilettes dans les bateaux ? Par exception, si un navire est équipé d’un système de broyage et de désinfection, il peut rejeter ses eaux usées â et donc traitées â directement à la mer, à plus de 3 milles nautiques de la terre et à une vitesse modérée d’au moins 4 nœuds.
  • En allant entre juin et août, les températures les plus basses peuvent monter jusqu’à 15°C et vous aurez plus de chances d’admirer la beauté des animaux sauvages comme les ours polaires ou les baleines.
  • Quelle est la meilleure place sur un bateau de croisière ? TROUVER L’EMPLACEMENT IDÉAL En règle générale, les agences de voyages conseillent de choisir une cabine située au centre d’un navire à ponts de jour, c’est-à-dire composé de cabines, dessus et dessous.
  • Quel est le meilleur endroit pour réserver une croisière ?
  • En Méditerranée de mai à septembre, vous profiterez d’un temps magnifique et de températures élevées, mais les bateaux seront beaucoup plus remplis et avec des familles plus nombreuses. Les prix seront également plus élevés.
  • Quelle compagnie choisir pour une croisière en Méditerranée pas chère ? Les compagnies de croisières qui proposent des croisières en Méditerranée à bas prix sont les suivantes :

Quel est le prix d’une croisière en Méditerranée ?

MSC Croisières.

Compagnie de croisière norvégienne.

Est-ce qu’un bateau de croisière pollue plus qu’un avion ?

Bouchon.

Royal Caribbean.

Croisières célèbres.

Qu’est-ce qui pollue le plus bateau ?

Cunard.

CroisiEurope.

Qu’est-ce qui pollue le plus entre le bateau et l’avion ?

Croisières Azamara.

En moyenne, une croisière pas chère en Méditerranée de 8 jours vous coûtera 1 338 € pour deux personnes soit 669 € par personne.

Qui pollue le plus l’avion ou le bateau ?

Quel est le prix d’une croisière autour du monde MSC en 2022 ? Quel budget dois-je prévoir pour un tour du monde MSC Croisières ? Le prix d’une croisière autour du monde MSC en 2022 varie en fonction du type de cabine choisi. Ainsi, les prix varient de 25 000 euros par personne à 100 000 euros par personne.

De plus, selon l’Agence européenne pour l’environnement, les ferries émettent près de trois fois moins de COâ que les avions : environ 60 g de COâ par km et par passager, contre 160 g dans un avion.

Les bateaux de croisière polluent-ils ? 1,8 million de passagers par an En 2018, dans la deuxième ville de France, les émissions d’oxydes d’azote d’origine maritime – dont 20 % proviennent des navires de croisière – ont dépassé pour la première fois les émissions routières, selon l’observatoire régional de la qualité de l’air AtmoSud.

Quelle transport pollue le moins ?

Quel est le mode de transport le plus polluant ? Avion : Enfin, l’avion est le moyen de transport le plus polluant et celui qui génère le plus d’émissions de gaz à effet de serre.

Les déversements d’hydrocarbures sont le plus souvent associés à la pollution par les navires. Bien que moins fréquentes que la pollution liée aux activités quotidiennes, les marées noires ont des effets dévastateurs.

Les bateaux polluent-ils l’eau ? Les navires inondent la mer d’environ 1,8 milliard de kilogrammes de produits toxiques, soit plus de 57 kilogrammes de produits toxiques par seconde. Les 97,5% restants proviennent d’un scandale silencieux : le déballastage illégal et volontaire.

  • L’empreinte carbone des voyages en bateau Les choses se compliquent avec les ferries qui émettent 267 grammes d’équivalent CO2 par kilomètre, contre 209 grammes pour un avion long-courrier.
  • Qui pollue le plus entre les avions et les voitures ? Selon l’ADEME, un avion peut émettre jusqu’à 241 kg de CO2 par passager lors d’un trajet de 500 km. En revanche, sur la même distance, la voiture émet environ 170 kg de gaz carbonique. Pour un trajet donné, les déplacements en voiture sont moins polluants que les déplacements en avion.
  • Les choses se compliquent avec les ferries, qui émettent 267 grammes d’équivalent CO2 par kilomètre, contre 209 grammes pour un avion long-courrier. Et c’est sans compter les énormes quantités de particules fines qui sont rejetées près des villes où elles s’arrêtent.

Pourquoi croisière ?

Qui pollue le plus entre les avions et les voitures ? Selon l’ADEME, un avion peut émettre jusqu’à 241 kg de CO2 par passager lors d’un trajet de 500 km. En revanche, sur la même distance, la voiture émet environ 170 kg de gaz carbonique. Pour un trajet donné, les déplacements en voiture sont moins polluants que les déplacements en avion.

Quel trafic pollue le plus ? La voiture est le moyen de transport qui pollue le plus l’environnement. Pour une distance de 2 kilomètres, une voiture émet 221 kg de dioxyde de carbone par an. Un bus et une moto suivent. Le tram émet 2,66 dioxyde de carbone, le métro 3,6 et le RER 3,35.

Un vélo. Comme la marche, qui est le moyen de transport le plus écologique, le vélo fait partie de ceux qui ne produisent pas de dioxyde de carbone. En effet, le vélo ne provoque pas d’émissions de gaz polluants nocifs pour l’environnement et l’être humain.

Où vont les eaux usées des bateaux de croisière ?

Quel mode de transport est le moins polluant ? Quel est le moyen de transport le plus écologique ? Selon les données de l’ADEME, le train est le mode de transport le plus écologique et le moyen de transport le moins polluant pour l’environnement ! En effet, le TGV équivaut à environ 14 g de CO2 par kilomètre.

Quels sont les véhicules les moins polluants ? En tête des voitures « essence » qui polluent le moins l’environnement se trouvent trois Mitsubishi :

Mitsubishi 1.2 MIVEC (71 CV) AS&G IN & INVITE MY22 (112 CO2/km) ;

Où vont les excréments des bateaux ?

Mitsubishi 1.2 MIVEC (71cv) AS&G INTENSE MY21 (116 CO2/km) ;

Mitsubishi Space star red LNE edition MY22 (116 CO2/km).

Partir en croisière permet aux explorateurs de combiner navigation en mer et excursions terrestres. Retrouver la satisfaction du navigateur lorsqu’il débarque après un long séjour en mer. Bien sûr, la vie sur un paquebot d’exception n’est pas la même que sur la frégate d’antan !