Flambée de l’inflation : posséder une voiture devient un luxe

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’indice des prix à la consommation a bondi de 8,1% en juin dans le pays. Il s’agit de la plus forte augmentation du coût de la vie depuis janvier 1983. En ce qui concerne le coût des voitures, le tableau est encore moins encourageant.

« C’est une rude épreuve pour les consommateurs qui doivent payer beaucoup plus pour un véhicule et pour le carburant », explique George Iny, directeur de l’Association pour la protection des conducteurs (APA).

Alors que l’inflation a atteint 8,0 % au Québec le mois dernier, le ministre des Finances, Éric Girard, « a noté que l’inflation est élevée au Québec […] et comprend que la hausse des prix affecte les Québécois dans leur vie quotidienne.

– Écoutez l’entrevue d’Alexandre Dubé avec Robert Poëti, PDG de la Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec sur QUB radio :

Cette augmentation exceptionnelle est principalement due à l’augmentation du coût de l’essence. Il a fallu payer 54,6% de plus pour le carburant, en juin, au Canada, par rapport à l’année dernière, et donc la facture de la voiture était beaucoup plus élevée.

En dehors de l’essence, cela coûte plus cher pour une voiture d’occasion que pour une voiture neuve. L’inflation sur l’achat d’un véhicule s’élève à 8,2% en juin, un effet prix « que l’on n’aurait jamais cru possible », commente M. Iny.

George Iny, directeur de l’APA

Le directeur de l’APA espère que le prix des véhicules d’occasion recommencera à baisser l’hiver prochain, mais prévient que « pour les voitures neuves, on peut s’attendre à de fortes hausses en 2023 ».

L’entretien et les réparations ont également augmenté de manière significative : 6,1 %. Une tendance qui pourrait durer.

« La maintenance va augmenter car il y a un grand manque de personnel qualifié, explique George Iny, et il y a un très grave manque de pièces automobiles ».

Malgré des coûts beaucoup plus élevés, le patron de l’APA observe « une certaine contradiction » sur les véhicules achetés par les Québécois.

Avec la hausse des prix de l’essence, « on pourrait penser que les gens se tourneraient vers des voitures plus petites, mais pour le moment, cela ne semble pas être le cas ».

Table des matières

Le covoiturage comme solution pour réduire la facture

Le covoiturage comme solution pour réduire la facture

Des collègues ouvriers du bâtiment licencient et font des heures supplémentaires pour faire face à la hausse des prix des voitures.

« On travaille dans le BTP, on marche d’un chantier à l’autre, on prend notre voiture tout le temps tous les jours. Alors le prix de l’essence fait qu’on en a moins dans la poche », répond Léo Beauchemin, menuisier, interrogé sur l’augmentation du prix de l’essence.

Le travailleur est assis dans sa voiture, en pause, dans une station-service de la Rive-Sud de Montréal, avec ses deux collègues. En effet, ils ont choisi le covoiturage pour économiser sur les coûts de leurs trajets en voiture.

« Avec l’inflation, on fait plus de covoiturage, explique Léo. Nous ne vivons pas au même endroit, mais nous nous débrouillons. Nous nous garons à mi-chemin et roulons ensemble pour économiser sur les frais d’essence et la durabilité de la voiture, car il y a aussi de l’usure sur le véhicule.

Envisagez-vous d’acheter une nouvelle voiture à cause des prix actuels? Cette fois, c’est Pascal Gauthier, assis à la droite de Léo, qui lance : « J’ai un pick-up sur commande ». C’est un véhicule qui consomme beaucoup de carburant, mais le cimentier pense en avoir besoin pour la chasse. Comme beaucoup d’autres, il attend toujours sa nouvelle voiture. Et si vous ne vous lancez pas très vite dans la production, la facture va grimper.

« Vu en août, je passe aux prix de 2023, explique l’ouvrier du bâtiment. C’est une augmentation de 5 000 $, je crois. Ils ne peuvent pas garantir le prix de la commande. » Pourtant, il garde le sourire. Pour compenser les augmentations, lui et ses collègues feront « plus d’heures supplémentaires ».

Sur le même sujet :
Êtes-vous abonné à un journal papier ?& # xD;Profitez des avantages inclus…

Des coûts qui explosent

Des coûts qui explosent

La hausse du prix de l’essence au Québec en juin est pour le moins importante : 61,9 %. Hier, le prix à la pompe était de 1,91 $ à Montréal. Il y a eu une légère baisse en juillet, les prix ayant dépassé 2 $ le litre en juin.

Neuf ou d’occasion, c’est plus cher

L’inflation pour l’achat de véhicules dépasse 8% sur un an dans le pays. L’effet de la pandémie, la pénurie de puces semi-conductrices et l’augmentation du coût des équipements de production en sont la cause.

Sur le marché de l’occasion, Le Journal faisait état d’une hausse des prix de 25 % en mai dernier. La tendance à la hausse se poursuit : +1,5 % de mai à juin selon Statistique Canada.

Les prix des maisons neuves suivent la même courbe : une hausse de 1,6 % de mai à juin.

La bataille pour la mécanique augmente les coûts de maintenance

Déjà en hausse avec une inflation de 6,1% en juin, on s’attend à une poursuite de la hausse du prix des pièces automobiles, de l’entretien et des réparations.

Selon George Iny, directeur de l’Association pour la protection des automobilistes, le taux horaire d’un mécanicien est actuellement de « 125 $ et plus » chez un concessionnaire, un taux qui devrait continuer d’augmenter car les jeunes mécaniciens qualifiés sont à court terme. . l’appel.

« C’est une vraie bataille pour avoir des mécaniciens », explique Alain Blondeau (photo), propriétaire du garage Sonic à Saint-Lambert. L’entrepreneur est parfois obligé d’offrir 8 $ à 10 $ de plus pour attirer des travailleurs. Il indique qu’il a dû augmenter ses prix : +30% pour les pneus, +20% pour les filtres et l’huile, et une augmentation de prix de 10% à 20% pour le changement des freins.

La fin du répit pour les assurances ?

Après des augmentations notables des primes d’assurance automobile depuis 2015, la réduction de la fréquence des sinistres pendant la pandémie conduit à une stabilisation des prix en 2022. Les dernières données du Groupement des assureurs automobiles indiquent une prime moyenne de 775 $ en 2021. Cependant, l’affaire doit être poursuivie : le coût des assurances risque d’augmenter prochainement, pour suivre l’augmentation de la réparation des véhicules accidentés.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Comment va evoluer l’inflation ?

Comment va evoluer l'inflation ?

En mai 2022, les prix à la consommation augmentent de 0,7 % sur un mois et de 5,2 % sur un an. Insee, 15 juin 2022. Le taux d’inflation annuel de la zone euro (pdf – 263 ko) est estimé à 8,1 % en mai 2022, contre 7,4 % en avril selon Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. 31 mai 2022.

Comment l’inflation va-t-elle évoluer ? Au cours de l’année 2022, l’inflation devrait atteindre une moyenne de 5,5%, ce qu’on n’a jamais entendu depuis 1985, ce qui réduira le pouvoir d’achat des ménages de 1% malgré les mesures de soutien public intervenues ou annoncées, soit la plus forte baisse depuis 2013 .

Quelle sera l’inflation en 2022 ?

L’inflation devrait atteindre une moyenne de 5,5 % en 2022, ce que nous n’avons pas entendu depuis 1985.

Quel sera l’inflation en 2023 ?

Inflation de 7% en 2023 L’économie française connaîtra alors une croissance limitée à 1,5% en 2022 et entrera en récession en 2023 avec une baisse du PIB estimée à 1,3%.

Pourquoi l’inflation en 2022 ?

Après avoir augmenté de 4,8 % en avril, puis de 5,2 % en mai, les prix à la consommation ont augmenté de 5,8 % en juin 2022 sur un an, observe l’Insee dans ses premières estimations. « Cette hausse de l’inflation sera due à une accélération des prix de l’énergie et de l’alimentation », explique l’institut.

Quand l’inflation augmente ?

Il est mesuré sur une année et est généralement présenté sous forme de variation en pourcentage. Lorsque l’inflation augmente, le pouvoir d’achat de chaque dollar que vous possédez diminue. Et c’est le contraire quand ça descend.

Qu’est-ce qui fait augmenter l’inflation ?

Causes de l’inflation Un phénomène d’inflation peut être causé par une augmentation de la demande de biens ou de services, mais l’offre n’augmente pas. L’exemple le plus évident est peut-être l’inflation des prix de l’immobilier.

À Lire  L'HOMME DE L'OMBRE Julien Plantier et Rachid Benmahouz : le duo impressionnant de la ville de Nîmes ?

Pourquoi l’inflation augmente en 2022 ?

« Cette hausse de l’inflation sera due à une accélération des prix de l’énergie et de l’alimentation », expliquait fin juin l’institut lors de ses premières estimations. « Les prix des services devraient évoluer au même rythme que le mois précédent et ceux des produits manufacturés devraient baisser ».

Où placer son argent en cas d’inflation ?

  • Protégez votre épargne de l’inflation. …
  • L’or, la valeur reine contre l’inflation. …
  • Location immobilière, investissement indexé sur l’inflation. …
  • Investissez dans des actions ou acceptez plus de risques. …
  • Vins et oeuvres d’art, réservés aux connaisseurs. …
  • Les forêts, des investissements qui ne connaissent pas la crise.

Où placer son argent sans risque en 2022 ?

Les meilleurs investissements à privilégier en 2022 sont l’immobilier et l’assurance « nouvelle génération », les cryptomonnaies, la location meublée, les fonds structurés, le capital investissement, le métaverse, l’investissement dans les secteurs innovants et les SCPI résilientes.

Quel est le taux d’inflation au Québec 2022 ?

Quel est le taux d'inflation au Québec 2022 ?

L’accélération de la croissance en mai est principalement attribuable à la hausse des prix de l’essence, qui ont augmenté de 12,0 % par rapport à avril 2022 (-0,7 %). L’augmentation des prix des services, comme les hôtels et les restaurants, a également contribué à l’augmentation.

Quel sera le taux d’inflation pour 2022 ? L’inflation devrait atteindre une moyenne de 5,5 % en 2022, ce que nous n’avons pas entendu depuis 1985.

Quelles sont les augmentations en 2022 ?

Le cabinet de conseil s’attend à une augmentation des salaires moyens de 2,36% pour l’année 2022. Pour rappel, l’année dernière, les entreprises prévoyaient un taux de croissance de 1,4%.

Quelle augmentation des retraites en juillet 2022 ?

Un rare moment d’harmonie dans l’hémicycle parlementaire. Les députés ont voté pour augmenter les pensions et autres avantages sociaux de 4% mercredi soir. Une mesure qui entre en vigueur au 1er juillet 2022, avec effet rétroactif.

Quand augmentation Agirc-arrco 2022 ?

Si le texte est voté tel quel, cette majoration sera versée, rétroactivement au 1er juillet 2022, en plus de la majoration de 1,1 % intervenue en janvier 2022.

Est-ce que l’inflation va durer ?

La hausse des prix va durer en France : la fin du pic d’inflation n’est pas attendue avant fin 2023, selon Bruno Le Maire. La France devrait « sortir du pic d’inflation fin 2023 », assure le ministre de l’Economie Bruno Le Maire dans une interview à paraître mercredi dans Le Figaro.

Quand la fin de l’inflation ?

En moyenne annuelle, il devrait donc atteindre 5,5 % en 2022. Il n’a pas été vu depuis 1985. Sous l’effet conjugué de l’inflation et des incertitudes géopolitiques, la croissance finira sans vigueur mais la France devrait éviter le pire scénario cette année.

Quand l’inflation Va-t-elle baisser ?

La France devrait « sortir du pic d’inflation fin 2023 », assure le ministre de l’Economie Bruno Le Maire dans une interview à paraître mercredi dans Le Figaro.

Quel est le taux d’inflation au Québec 2021 ?

2022-05151,97.7
2022-02146,85.7
2022-01145.35.1
2021-12144,04.8
2021-11144.24.7

Quelle est le taux d’inflation en 2021 ?

Lecture : en 2021, le taux d’inflation est de 1,6 %. Champ : France hors Mayotte, toutes maisons. Source : Insee, indice des prix à la consommation.

Quel est le taux d’inflation au Canada ?

Évolution des taux d’inflation au Canada Pour l’année 2021, une inflation de 3,4 % a été calculée. Au cours de la période d’observation de 1960 à 2021, le taux d’inflation moyen était de 3,8 % par an. Au total, la hausse des prix au cours de cette période a été de 823,53 %.

Quel est le taux d’inflation au Québec 2021 ?

Quel est le taux d'inflation au Québec 2021 ?
2022-05151,97.7
2022-02146,85.7
2022-01145.35.1
2021-12144,04.8
2021-11144.24.7

Quel est le taux d’inflation au Canada? Évolution des taux d’inflation au Canada Pour l’année 2021, une inflation de 3,4 % a été calculée. Au cours de la période d’observation de 1960 à 2021, le taux d’inflation moyen était de 3,8 % par an. Au total, la hausse des prix au cours de cette période a été de 823,53 %.

Quelle est le taux d’inflation en 2021 ?

Lecture : en 2021, le taux d’inflation est de 1,6 %. Champ : France hors Mayotte, toutes maisons. Source : Insee, indice des prix à la consommation.

Quel est le taux d’inflation par an ?

INFLATION. Après avoir donné des premières estimations en juin, l’Insee confirme une inflation de 5,8% sur un an.

Quel est le taux d’inflation en France ?

Attendue à 5,9 % en juin, la hausse des prix devrait approcher les 7 % en septembre. Ce taux devrait ensuite rester compris entre 6,5% et 7% jusqu’à la fin de l’année. En moyenne annuelle, il atteindra donc 5,5 % en 2022. Pas entendu depuis 1985.

Quel est le taux d’inflation en ce moment ?

INFLATION. Après avoir donné des premières estimations en juin, l’Insee confirme une inflation de 5,8% sur un an. Les prix ont encore augmenté de 0,7 % en juin seulement.

Quel est l’inflation 2021 ?

Remarque : variation annuelle. Lecture : en 2021, le taux d’inflation est de 1,6 %. Champ : France hors Mayotte, toutes maisons. Source : Insee, indice des prix à la consommation.

Quel est l’indice des prix à la consommation 2021 ?

En décembre 2021, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,2 % sur un mois, après 0,4 % en novembre. Les prix de l’énergie se replient (−0,9 % après 1,5 %), en particulier ceux des produits pétroliers (−2,2 % après 2,0 %).

Quelle inflation en France ?

Les hausses de prix devraient approcher la barre des 7 % en septembre. Il se maintiendra ensuite entre 6,5% et 7% jusqu’à la fin de l’année, selon la prévision de l’INSEE présentée vendredi.

Quelle inflation en 2020 ? Cette statistique représente le taux d’inflation mensuel en France d’avril 2020 à janvier 2022. En janvier de l’année 2021, le taux d’inflation en France était de 1,6% par rapport au même mois de l’année 2020.

Quel est l’inflation actuel ?

Inflation sous-jacente stable sur un an L’inflation sous-jacente est stable sur un an, à 3,7% en juin comme en mai. L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) augmente de 0,9 % sur un mois, après 0,8 % le mois précédent ; sur un an, il augmente de 6,5 %, après 5,8 % en mai.

Quel est l’inflation 2021 ?

Remarque : variation annuelle. Lecture : en 2021, le taux d’inflation est de 1,6 %. Champ : France hors Mayotte, toutes maisons. Source : Insee, indice des prix à la consommation.

Quel est le taux de l’inflation en 2021 ?

Lecture : en 2021, le taux d’inflation est de 1,6 %. Champ : France hors Mayotte, toutes maisons. Source : Insee, indice des prix à la consommation.

Quel est le taux d’inflation actuel ? INFLATION. Après avoir donné des premières estimations en juin, l’Insee confirme une inflation de 5,8% sur un an. Les prix ont encore augmenté de 0,7 % en juin seulement.

Quelle inflation sur 2021 ?

L’inflation est de 1,6% en 2021. L’évolution des prix est suivie par l’INSEE qui publie chaque mois l’indice des prix à la consommation et chaque année le prix moyen l’évolution des prix à la consommation.

Quand va baisser l’inflation ?

La France devrait « sortir du pic d’inflation fin 2023 », assure le ministre de l’Economie Bruno Le Maire dans une interview à paraître mercredi dans Le Figaro.

Quel est le taux de l’inflation en France en 2021 ?

Sur un an, selon l’estimation provisoire réalisée à la fin du mois, les prix à la consommation augmenteraient de 2,8 % en novembre 2021, après 2,6 % le mois précédent. Cette hausse de l’inflation résulte d’une accélération des prix de l’énergie, des produits manufacturés et, dans une certaine mesure, des services.

Quel est le taux d’inflation par an ?

L’inflation continue d’augmenter, elle est de 5,8% à fin juin 2022. Ce retour de l’inflation est principalement dû au prix de l’énergie qui a augmenté de 33,1% au cours des 12 derniers mois.

Quelle est la dette de la France 2022 ?

Informations Rapides · 24 juin 2022 · n° 167. A la fin du premier trimestre 2022, la dette publique s’élevait à 2 901,8 milliards d’euros Maastricht, dette trimestrielle des administrations publiques (APU) – premier trimestre 2022.

Quels pays ne sont pas endettés ? Ci-dessous le classement des pays les moins endettés :

  • Hong Kong : la dette publique représente 0,1% du PIB.
  • Brunei : la dette publique y représente 3,1% du PIB.
  • Estonie : la dette publique représente 9,5% du PIB.
  • Arabie Saoudite : la dette publique représente 12,4% du PIB.

Quelle est la dette financière de la France ?

Dette publique : actualité A la fin du premier trimestre 2022, la dette publique s’élevait à 2 901,8 milliards d’euros. Insee, 24 juin 2022. Dans sa dernière publication annuelle « Le compte de l’administration publique en 2021 », l’Insee indique que la dette publique était de 112,5 % du PIB fin -2021, après 114,6 % fin 2020.

Quelle est la dette de la France en 2021 ?

La dette était de 2813,1 milliards d’euros, a détaillé l’institut des statistiques. Il représentait 114,6% du PIB fin 2020. La dette publique française sera réduite fin 2021 à 112,5% du PIB, a annoncé mardi l’Insee, profitant d’une forte croissance l’an dernier.

Quel est le montant de la dette de la France en 2022 ?

Information Rapides 24 juin 2022 n° 167. A la fin du premier trimestre 2022, la dette publique était de 2 901,8 milliards de dette Maastricht trimestrielle des administrations publiques (APU) – premier trimestre 2022.

Qui prête de l’argent à la France ?

L’État français emprunte donc environ un tiers de sa dette auprès des banques nationales et des sociétés financières. Près de 20 % sont détenus par des compagnies d’assurance qui « achètent » des titres de créance français pour des placements d’assurance-vie.

Qui va rembourser la dette publique ?

On dit souvent que l’État ne rembourse jamais ses dettes, car la dette ne cesse de croître. En réalité, l’État rembourse toujours ses dettes, annule la dette. Le roulement de la dette consiste à rembourser un prêt venant à échéance avec un nouveau prêt.

Qui prête de l’argent à l’État ?

banques, organisations internationales telles que la Banque mondiale (BM) ou le Fonds monétaire international (FMI), investisseurs privés fortunés, citoyens.