Site icon bip-perpignan

Frais de notaire : calcul et montant pour l’achat d’un bien immobilier

Frais de notaire : calcul et montant pour l'achat d'un bien immobilier

Les frais d’actes notariés, communément appelés « frais de notaire » dans le cadre d’un achat immobilier neuf ou ancien, sont régis par la réglementation. Des barèmes permettent de calculer leur montant.

Que sont les frais de notaire ?

Lors d’un achat, les « frais de notaire », ou plutôt les frais d’acquisition, se composent de trois catégories de frais distinctes.

Ceci pourrez vous intéresser :
Effectuer une étude préalable L’étude de faisabilité est la première étape de…

Comment sont calculés les frais de notaire ?

Le calcul des frais de notaire est complexe. Habituellement, les professionnels de l’immobilier ou de la finance utilisent des barèmes simplifiés, comme le Langloÿs Quick Scale, ou des versions électroniques. Un barème simplifié ou informatisé est également utilisé lors de la vente chez le notaire. Les frais seront alors calculés en provision pour frais d’actes notariés et entraîneront alors une régularisation du trop perçu.

Les sommes que vous devrez verser au notaire diffèrent notamment selon le caractère neuf ou ancien de l’achat immobilier :

Nouvelles banques : les offres les moins chères pour maîtriser son budget

Comment simuler vos frais de notaire ?

Pour calculer vous-même le montant que vous devrez verser au notaire en fonction de votre projet immobilier, vous pouvez utiliser le calculateur de la Chambre des Notaires de Paris.

Voici, à titre d’illustration, deux simulations réalisées en mars 2022 :

Pour l’achat d’une maison ancienne à Rennes, d’une valeur de 200 000 euros, avec un prêt sans garantie hypothécaire et sans négociation avec le notaire, les frais estimés sont de 15 800 euros TTC, soit 7,90 % du prix d’achat. Les frais se répartissent en : 3 354 euros TTC de frais de notaire (1 995 euros pour l’acte de vente, 800 euros pour les formalités et 559 euros de TVA), 11 613 euros de droits d’enregistrement au Trésor, 200 euros de la contribution de sécurité foncière et 600 euros pour charges.

Pour l’achat d’une maison en l’état futur d’achèvement (VEFA) de 400 000 euros à Bordeaux, sans prêt hypothécaire et sans négociation, l’évaluation des frais de notaire s’élève à 8 700 euros TTC, soit 2,18% du prix d’achat . . Les frais se répartissent en : 5 272 euros TTC d’honoraires pour le notaire (3 593 euros pour l’acte de vente, 800 euros pour les formalités, 879 euros de TVA), 2 383 euros de taxe foncière, 400 euros pour le bien . contribution de sécurité et 600 euros pour frais.

Ce qu’avait changé la Loi Macron en 2015

Le calcul des frais de notaire, qui ne représentent donc qu’une partie du coût d’acquisition d’un bien, a été revu par la loi Macron (loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques d’août 2015), au grand dam des professionnels du secteur. . L’échelle, globalement stable depuis 1978, a légèrement baissé.

Autres changements apportés par cette loi : les notaires peuvent faire une remise sur une partie de leurs honoraires, et pour les mutations immobilières (achat, donation, succession), le total de leurs honoraires a été limité à 10% de la valeur du bien, sans être pouvant être inférieur à 90 euros.

Un décret publié fin février 2020 a de nouveau baissé les frais de notaire à partir du 1er janvier 2021. La validité était initialement prévue pour le 1er mai 2020, mais a été retardée en raison du coronavirus. Ce décret a également modifié les conditions de l’éventuelle remise accordée par les notaires : ils peuvent désormais accorder une remise de 20 % pour les transactions d’un montant supérieur à 100 000 euros.

© MoneyVox 2008-2022 / FV / Page mise à jour le 11 mars 2022 / Droits réservés

Quitter la version mobile