France : Marseille en colère contre la pollution des navires de croisière

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Les bateaux de croisière sont devenus un enfer pour certains marseillais. Ils sont apparus s’ennuyer samedi devant la mairie, dans le cadre de la manifestation contre la pollution de l’air. Leur clé : « respirer tue ». Car, avec 550 escales prévues à Marseille cette année, la qualité de l’air est affectée par des bateaux de plus en plus gros.

Yoram Melloul avec notre correspondant à Marseille

Téléphone portable en main, Michelle Rauzier montre une photo du Wonder of the Seas, le plus grand navire du monde qu’elle a vu stationné dans la rade depuis sa fenêtre : « Il est là quand il arrive, il marque tout. ville. Une fois qu’il est parti, c’est noir de noir. Ça me crie dessus parce que c’était un quartier sympa, on avait la mer au bout du jardin. Là, on a des bateaux qui sentent mauvais et on a des containers partout, ce n’est plus possible. »

Les bateaux sont là 24h/24 et pour ce militant de l’association Cap au Nord, qui défend les habitants des quartiers nord de la ville contre les conséquences du stationnement des bateaux, c’est devenu insupportable.

« Quand on a un temps un peu nuageux, on est sous une hotte avec un peu d’humidité, des records de particules fines, etc. Et dans une très large mesure, nous dépassons systématiquement les normes de l’OMS. »

►À écouter : Particules fines : comment prévenir la pollution intérieure ?

Michelle Rauzier appelle à l’accélération de l’électrification de tous les quais dudit port, selon elle, depuis 2013 et désormais ordonnée d’ici 2025.

À Lire  Tourisme : La croisière se remet de la crise sanitaire

Les bateaux de croisières, cauchemar des riverains 

Les bateaux de croisières, cauchemar des riverains 

Après les Caraïbes, la Méditerranée est la plus touchée par la pollution au fioul lourd, l’un des carburants les plus sales au monde utilisé par les navires. L’Italie, la France, la Grèce et surtout l’Espagne sont concernées par cette pollution au dioxyde de soufre. Transport & L’Environnement, qui regroupe une cinquantaine d’ONG, a tiré la sonnette d’alarme sur les effets de cette pollution sur la santé publique dans un rapport réalisé en juin 2019.

La lutte contre la pollution de ces grands paquebots de croisière est devenue une priorité pour les habitants et les élus locaux qui ont porté la question sur la scène politique, par exemple à Cannes, Barcelone ou Venise, où les grands paquebots de croisière ont été interdits de centre-ville. en raison des dommages qu’ils causent à un lac fragile et à l’environnement architectural.

►Écouter : Forte pollution des navires de croisière en Méditerranée

Voir l’article :
Le front de mer de Saint John, au Nouveau-Brunswick, était animé pour…