Gers : Fiona raconte son parcours unique en voiture avec…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

la chose importante

L’auteur du livre « 101 ans, mamie fait la loque », Fiona Lauriol, était présente à Auch ce lundi 16 janvier. Entre 2017 et 2020, elle a parcouru près de 15 000 km en camping-car avec sa grand-mère centenaire et milite contre l’isolement des personnes âgées.

Fiona Lauriol et sa grand-mère de 100 ans « n’étaient pas vraiment liées émotionnellement », mais lorsqu’elle reçoit un coup de téléphone l’informant que sa cousine n’a plus qu’une semaine à vivre, elle décide de l’accueillir chez elle malgré leur relation difficile. « Je ne savais pas comment m’occuper d’une personne âgée, assure le Vendéen de presque 40 ans. Alors je leur ai demandé de me montrer les gestes. » Petit à petit, les semaines passent et le centenaire, au caractère bien trempé, reprend des forces.

« Et un jour, en rentrant dans sa chambre, je l’ai trouvée fixant le mur blanc », se souvient Fiona Lauriol, alors qu’elle présente son parcours à une vingtaine de personnes au Théâtre d’Auch ce lundi. 16 janvier. Et c’est là que je lui ai proposé de partir en camping-car. » Née en 1917 dans un petit village italien, Dominique ne connaît pas ce type de véhicule, mais elle accepte.

15 000 km et 104 semaines

C’est le début d’une grande aventure pour la famille. Fiona, ses parents et sa grand-mère partent d’abord pour un essai de 40 jours, avec une destination à Lourdes, sur la Côte d’Azur et lieu de naissance du centenaire. Mais l’épreuve se termine mal : Dominique tombe du lit et se casse le nez. La famille l’a immédiatement emmenée à l’hôpital. Fiona pense alors que le voyage s’arrête là. Mais l’aîné, reposé, veut partir.

Fiona prend alors le volant du camping-car et ses parents suivent les deux femmes dans le van pour un périple de 15 000 km et 104 semaines. Le voyage commence à Port-Bacarès et se poursuit à Vallon-Pont-d’Arc, explique Vendée. « Un jour, alors que je cherchais mon chemin, je me suis arrêtée au bord de la route pour demander à mes parents, raconte Fiona. Quelques instants plus tard, j’ai retrouvé ma grand-mère au volant : elle voulait prendre sa première leçon de conduite ».

À Lire  Lost Ark et The Witcher se réunissent pour un temps limité - LCDG

Voir l’article :
Depuis le 24 juin, et jusqu’au 24 juillet, le Summer Camp Banlieues…

« Visiter tous les pays en -ie »

Au fur et à mesure de cette aventure, de nouveaux liens affectifs se tissent entre Fiona et sa grand-mère, qui retrouve le sourire aux lèvres en découvrant de nouveaux paysages. Ensemble, ils visitent les formations rocheuses de Bolnuevo, font boule de neige au sommet du col de La Ragua et font une randonnée dans le désert des Bardenas. « Quand nous arrivons à Ronceveau, grand-mère décide de prendre le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, alors nous l’avons fait, rigole Fiona. Nous avons pris les mauvais chemins en poussant le landau et il nous a fallu quatre mois pour arriver en ville ».

Là, ils décident alors de rejoindre le Portugal et se retrouvent en mars 2020 enfermés dans un centre de réfugiés pandémiques près de Valence, où l’aventure atypique de Dominique et Fiona attire les médias espagnols. « Maman, qu’est-ce que je vais porter? » s’est inquiétée la femme alors centenaire, à l’accent italien, avant d’être interviewée par une chaîne de télévision. Après deux mois de captivité, la famille retrouve la Vendée. Juste pour un moment.

« Grand-mère voulait visiter tous les pays de – c’est-à-dire de l’Italie à la Roumanie et à la Russie », sourit sa petite-fille. Elle n’aura finalement pas la joie de revoir son village natal et disparaît « en chemin, en rêve, avec un nouveau sourire, à l’âge de 103 ans, 3 mois et 3 semaines ».

Un tour de France

« Elle pensait que les livres ne servaient à rien s’ils ne parlaient pas d’elle », raconte Fiona en anecdote. « Alors je lui ai promis que j’écrirais sur notre voyage. » Une promesse tenue puisque la Vendée a publié en 2021 le livre « 101 ans, mamie passe à l’essuie-glace », un livre qui lutte contre l’isolement social des personnes âgées. Traduite en plusieurs langues, notamment en italien, cette extraordinaire aventure humaine devrait bientôt être projetée.