Gironde : les urgences risquent de surchauffer le week-end de Pâques : que faire ?

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Par Isabelle Castéra Publié le 15/04/2022 à 19:14 Mis à jour le 16/04/2022 à 6:58.

Il y a trop de monde aux urgences ces derniers jours. La direction du CHU de Bordeaux alerte le public sur les risques de surpeuplement pendant le week-end de Pâques. Gardons les urgences comme des urgences

Les services d’urgences du CHU de Bordeaux, les hôpitaux et les cliniques de la métropole bordelaise et de la Gironde connaissent aujourd’hui une forte croissance et sont à nouveau très sollicités. Afin qu’ils puissent se concentrer sur leurs tâches principales, la prise en charge des situations graves et vitales, le public est invité à appeler le Samu (centre 15), qui décide d’orienter les personnes dans le besoin vers les services d’urgence. .. Ou non.

Depuis plus de deux ans, des situations d’urgence dans l’hôpital public, qui peinent déjà : pénurie de personnel, lits fermés…Des situations tendues succèdent à des situations tendues et Malgré l’évolution de l’épidémie, qui a entraîné moins d’hospitalisations, le secteur de la santé a récemment touché à nouveau. Cette situation de tension n’est pas propre au CHU de Bordeaux, elle s’inscrit dans un contexte national où l’on constate des difficultés de recrutement des personnels de santé – aussi bien dans les hôpitaux publics que dans les cliniques privées, Ehpad, etc.

Adapter nos réflexes : appeler le 15

A l’avenir, pour assurer une bonne prise en charge des patients, il faudra ajuster nos interventions et casser les mauvaises habitudes, notamment aller aux urgences pour une simple fièvre, une entorse à la cheville, ou un ulcère traité par un médecin local. Il est clair qu’il vaut mieux laisser les urgences aux urgences et prioriser les situations graves et vitales.

À Lire  Suis-je obligé à 100% de souscrire une mutuelle ?

Ainsi, en journée, le médecin traitant joue un rôle prépondérant dans le parcours de soins du patient, qui est appelé à le contacter en premier lieu, sauf bien entendu en cas de situation mettant en jeu le pronostic vital. La nuit, le week-end ou en urgence, appelez avant de partir le 15. Grâce à la réglementation des médecins libéraux et hospitaliers, cet appel préalable permet d’orienter correctement le patient vers ses besoins de soins.

Ainsi, selon l’analyse de la situation, il pourra bénéficier d’une assistance médicale reçue par téléphone et être rassuré, ou référé à SOS Médecins, ou référé aux urgences du CHU ou de la clinique, ou encore en situation. encore plus grave d’avoir l’équipe médicale du Samu sur place.

Sur le même sujet :
Publié le 25 juillet 2022 à 7 h 00 Mis à jour…