Hallberg Rassy : des voiliers confortables et rapides pour …

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Un chantier traditionnel suédois

L’histoire du domaine commence en 1943, lorsque Harry Hallberg se lance dans la production de petits bateaux traditionnels en bois. Dès l’âge de 14 ans, il travaille dans la pêche locale, puis décide de trouver sa propre terre à Kungsviken sur l’île d’Orust en Suède.

À ses débuts, Harry fabriquait des navires sur commande, il était plus facile de suivre son instinct que les plans de l’architecte. Puis, il s’initie à la production de masse en produisant des Folkboats et des Kungskryssaren, deux unités traditionnelles de la culture suédoise.

En 1963, il perfectionne son équipement technique en se spécialisant dans la production de polyester, qu’il réserve aux manches, accessoires et accessoires laissés en bois. Le P28 fut un succès commercial, notamment à l’exportation vers les États-Unis, où les transporteurs en recevront une centaine d’unités.

La terre d’Orust était trop petite, alors Harry Hallberg a déplacé son usine sur une île voisine. Sa première maison a été vendue à un autre entrepreneur jaloux, Christoph Rassy.

Dès sa construction, ce navire sera ferraillé
Lire aussi :
Ce devrait être l’un des plus grands navires de croisière au monde.…

Hallberg et Rassy : deux chantiers concurrents

Christoph Rassy a grandi en Allemagne et a déménagé en Suède dans la vingtaine. Employé comme charpentier dans un chantier naval, il acquiert de l’expérience et fonde son propre chantier naval en 1963.

Sa production est plus élaborée que celle de son voisin et concurrent Hallberg. Son premier yacht fut le Rasmus 35, un magnifique sloop entièrement construit en acajou. Il apporte de nouvelles fonctionnalités qui seront utilisées sur de nombreux voiliers de l’époque : quille longue, un plan central protégé par un guindeau solide et un moteur puissant.

En 1972, Harry Hallberg prend sa retraite et vend son bateau à Rassy, ​​qui rebaptise son bateau Hallberg-Rassy, ​​pour bénéficier de la notoriété de sa nouvelle acquisition.

Bien que leurs noms soient désormais joints, les deux hommes n’ont jamais été partenaires.

Monsun 31 : le best-seller du chantier

La création originale du jeune garage de Hallberg Rassy reste à ce jour son plus grand succès commercial.

En 1973, le domaine ouvre le Monsun 31, qui sera produit à 904 exemplaires pendant dix ans.

Cette coque de 11m est équipée d’un aéroréfrigérant à l’avant de l’arrière de l’avion, devenu un symbole de reconnaissance du chantier naval suédois.

En 1976, le chantier lance le Hallberg-Rassy 38, qui sera le premier à arborer la couleur bleue autour de la coque, un beau symbole utilisé sur tous les bateaux du chantier. Il a été lancé un an après 41, qui définira les grandes lignes de tout le groupe : des bateaux faciles à déplacer avec de grands volumes intérieurs, des positions médianes et un plan central haut, protégés par un vent fort. . Dédié à la voile, le chantier naval suédois reste engagé dans son programme de navigation au long cours.

À Lire  Touristes : le paquebot Club Med 2 prend la mer avec des protections chères...

Le seul départ de ce programme de tournée est le Rassker, un aramide-vinylester de 26 pieds, conçu et construit par Magnus Rassy, ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Un renouveau avec l’arrivé de German Frers

Dans le chantier naval depuis le début du navire, Olle Enderlein a été remplacé par German Frers en 1988. Artiste talentueux issu d’une famille de constructeurs navals, Frers apporte une touche de modernité qui s’impose dans un marché en constante évolution.

Son premier dessin est le Hallberg Rassy 45, qui se démarque du lot réalisé auparavant par quelques nouveautés : bas de quille, une nouvelle structure plus solide tout en ajoutant du volume, et une poignée anti-dérapante avec un noyau en mousse divinycell, qui préserve à la fois le froid et le froid. Chauffer

Au fil des ans, la propriété a remporté de nombreux prix, tant en Europe qu’aux États-Unis. Hallberg Rassy continue d’utiliser des matériaux haut de gamme pour sa construction et améliore constamment sa qualité de finition.

Une gamme complète pour un chantier qui a su évoluer

Aujourd’hui, la propriété propose 8 modèles dans son inventaire, de 34 à 69 pieds. La construction des flacons se fait toujours par laminage par contact, dans un sandwich verre-mousse.

Deux séries de designs sont proposées aux clients : poupe de 34 à 40 pieds et midship pour les modèles plus longs.

Christoph Rassy a confié la direction de la ferme à son fils Magnus, qui travaille à la ferme depuis l’âge de 16 ans.

En termes de budget, la perfection doit avoir un prix, qui sera ajusté en fonction des nombreuses options proposées par le chantier naval.

Le 34 pieds coûte environ 300 000 euros, mais il faut débourser près de 3 millions d’euros pour le 57 pieds, et attendre près de 18 mois avant de naviguer. Mais à ce prix, vous bénéficierez d’un processus de fabrication parfait et d’un service après-vente interrompable partout dans le monde.

Le campus possède également sa propre boutique en ligne, qui répertorie toutes les pièces utilisées dans chaque modèle.

9700 unités ont été produites en plus de 80 ans de fonctionnement et naviguent autour du monde dans de nombreux conforts.