Hello ego : Bayou s’étonne quand Macron se compare à Vulcain, le dieu du fer

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Emmanuel Macron tente de reprendre la main au cours de cet entretien après un début de mandat houleuse pour son quinquennat, mais aussi d’esquisser les perspectives de son deuxième et dernier mandat. C’est la deuxième fois, après 2020, que le chef de l’Etat renoue avec la tradition menée par ses prédécesseurs.

Table des matières

Ce direct est désormais terminé

Ce direct est désormais terminé

Merci de nous suivre sur BFMTV.com.

Etudiant : CVEC majorée de 3,26% à 95€ pour l'année universitaire 2022/2023 - Guide de l'épargne
Lire aussi :
Publié le jeudi 28 juillet 2022 par Denis Lapalus  La CVEC, késako ?…

« Je suis frappé par son indifférence à la souffrance sociale »: Pour Mélenchon, Macron est dans le « défi » et « l’agression »

"Je suis frappé par son indifférence à la souffrance sociale": Pour Mélenchon, Macron est dans le "défi" et "l'agression"

« J’ai été impressionné par son attitude décontractée lorsqu’il a répondu aux questions sérieuses qui lui étaient posées », réaction du Mexicain Jean-Luc Mélenchon à son entretien du 14 juillet avec Emmanuel Macron.

« Comment peut-il avoir le seul message lors d’une fête nationale (…) encore des inégalités, des violences sociales » s’interroge l’ancien représentant de l’Insoumis.

L’homme de gauche énumère alors « travailler plus longtemps – ce qui est totalement inutile – et priver davantage de personnes de leurs allocations de chômage (…) tout cela avec l’idée un peu grossière que les gens préfèrent les allocations aux vrais emplois ».

Sobriété énergétique: « On n’a l’impression d’un chef de l’État qui ne sait plus vraiment où il va » estime Mélenchon

Sobriété énergétique: "On n'a l'impression d'un chef de l'État qui ne sait plus vraiment où il va" estime Mélenchon

« Le calme énergétique est un bon moment pour y penser », s’exaspère Jean-Luc Mélenchon du Mexique dans la vidéo « réponse » à son entretien du 14 juillet avec Emmanuel Macron.

« Pour l’instant nous avons répété que cela devait être fait par Eet après avoir appelé haut et fort au boycott de la production russe (…) et n’avoir rien fait pour y faire face », a déploré le malheureux candidat au premier tour des élections. élection présidentielle.

Propos de Caroline Cayeux: « Elle a ce droit à l’erreur si je puis dire » défend Stanislas Guérini

« Ses propos ont été choquants, je pense qu’il a eu raison de corriger son popo », a d’abord exhorté le ministre de la Fonction publique sur notre antenne.

Caroline Cayeux a tweeté un message s’excusant d’avoir qualifié les personnes LGBT de « ces personnes », mais n’a pas spécifiquement retiré sa déclaration faite en 2013 qualifiant l’ouverture des mariages pour les personnes du même sexe de « conception (..) contre nature ».

Interrogé à ce sujet, Stanislas Guérini a répondu : « Avec respect je pense qu’il s’est excusé pour ses déclarations (…) sur les actions (…) il avait sa place au gouvernement ».

« Le coup de chaud de monsieur Macron, ça s’appelle tout simplement la démocratie »: Julien Odoul répond à Emmanuel Macron

"Le coup de chaud de monsieur Macron, ça s'appelle tout simplement la démocratie": Julien Odoul répond à Emmanuel Macron

Le vote de blocage de l’article 2 du texte de surveillance sanitaire mené par l’opposition a été qualifié de « coup de chaleur nocturne » par Emmanuel Macron lors d’un entretien le 14 juillet.

« Avant, M. Macron avait une assemblée qui était une salle d’enregistrement, il appuyait sur un bouton et certains applaudissaient, d’autres votaient avec une seule personne pour tous les textes. Là, nous avons une assemblée qui reflète l’état actuel de la pensée et qui n’a aucune intention de remettre les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron et le laisser faire ce qu’il veut », a plaidé le représentant du RN.

Face à un nouveau coup de main du chef de l’Etat qui dit croire à la « responsabilité collective », Julien Odoul a réagi en rappelant toutes les petites phrases que certains membres du gouvernement leur ont dites, de « l’ennemi » de Darmanin à « je ne chercherai pas ». le vote à l’Assemblée générale nationale.

Avant de paraphraser Marine Le Pen : « Nous serons une opposition constructive et servirons la France ».

« Attention, il y a anguille sous roche »: Garrido met en garde contre la « sobriété énergétique » voulue par Macron

La députée Raquel Garrido, invitée par notre antenne à commenter un entretien du 14 juillet avec Emmanuel Macron, a déclaré à propos de l’apaisement énergétique que souhaitait le chef de l’État : « Attention, il y a des anguilles sous la roche »

« Il y a déjà un sang-froid à subir : quand on ne peut pas prendre sa voiture au travail parce que l’essence est trop chère » explique l’élu de Seine-Saint-Dennis.

Réforme des retraites confirmée par Macron: « c’est ce que nous allons voir », promet Panot

Une réforme des retraites qui devrait s’éclaircir « à l’été 2023 » comme le soulignait cet après-midi Emmanuel Macron, sera défendue par Mathilde Panot.

« Bonjour l’ego »: Bayou s’étonne après que Macron se soit comparé à Vulcain, le dieu du fer

Surnommé Jupiter, Emmanuel Macron nie la dénomination et dit se voir « comme Vulcain, toujours à l’atelier ».

Refus d’augmenter les salaires de Macron: « il choisit le travail payé au lance-pierre », juge Roussel

Emmanuel Macron a annoncé le texte d’une loi sur la réforme du travail « à partir de cet été » et fermé la porte à toute augmentation de salaire, appelant à la « responsabilité » des employeurs.

Après l’interview de Macron, Faure estime que « sa main tendue » ne le « concerne pas »

Olivier Faure a une nouvelle fois rejeté tout compromis avec Emmanuel Macron, dénonçant la « voie claire » et la « main tendue » qui ne « l’inquiétaient pas ».

Entretien présidentiel: Dupont-Aignan regrette le « déni de réalité » de Macron

Nicolas Dupont-Aignan a vu dans les déclarations d’Emmanuel Macron lors d’un entretien le 14 juillet un « déni total de réalité », et a dénoncé sa « chutzpah » dans les dossiers Uber.

Après les propos de Macron, Vallaud y voit « un disque rayé ou un aveu d’échec »

Boris Vallaud, le patron adjoint socialiste, a jugé que « le projet d’Emmanuel Macron pour les 5 prochaines années » ressemblait à « un record rayé ou un aveu d’échec ».

Avant de citer « les ordres de travail, la réforme de l’apprentissage, la réforme de l’assurance-chômage et la réforme des retraites ».

« Pas au service du peuple »: Garrido promet à Macron « de faire le travail malgré lui »

Raquel Garrido a fait un bilan sévère de l’entretien avec le président Emmanuel Macron.

« Apprenez le respect de chacun »: Olivier Marleix appelle Macron à « entendre la voix des Français »

Le patron adjoint LR n’a pas apprécié les propos d’Emmanuel Macron qui a parlé de « coup de chaleur de la nuit » pour justifier des insultes au projet de loi Covid-19.

À Lire  Prêts étudiants garantis par l'État : durées, montants et remboursement

« Il n’a rien compris »: Jacobelli dénonce un président qui « s’entête seul »

Laurent Jacobelli n’est guère convaincu par l’interview d’Emmanuel Macron.

« On n’a pas été élu pour ça »: Corbière redit son opposition à la réforme des retraites

Emmanuel Macron a une nouvelle fois réaffirmé sa volonté de mettre en place la réforme des retraites d’ici « l’été 2023 ».

« Nous allons y arriver »: Emmanuel Macron appelle à « l’espoir et à la volonté d’ambition »

Clôturant son deuxième discours présidentiel depuis 2017, Emmanuel Macron se veut optimiste.

Plutôt que Jupiter, Macron se voit comme Vulcain, le dieu romain du feu

Surnommé Jupiter, Emmanuel Macron nie la dénomination et dit se voir « comme Vulcain, toujours à l’atelier ».

Malgré son absence de majorité absolue, Macron croit à « la responsabilité collective » des oppositions

Malgré les insultes infligées à la coalition présidentielle lors de la révision de la législation Covid-19, Emmanuel Macron envisage toujours la possibilité d’un accord texte par texte en évoquant la « responsabilité collective ».

Macron annonce le lancement à « la fin de l’été » du Conseil national de la refondation

Dans les limbes depuis sa défaite aux législatives, Emmanuel Macron veut lancer le Conseil national pour la refondation « dès la fin de l’été ».

Camouflet de la majorité sur le Covid-19: Emmanuel Macron dénonce « un coup de chaud nocturne »

Pour la première législation votée par l’Assemblée nationale depuis la nomination de Elizabeth Borne, l’opposition a supprimé dans ce texte sur le Covid-19 la possibilité de rétablir les autorisations sanitaires à la frontière française et entre la métropole et l’Outre-mer et la Corse. Ce qu’il faut y voir est une véritable insulte.

Emmanuel Macron y voit un simple « coup de chaleur du soir ».

« Dès l’été 2023, on doit avoir une entrée en vigueur »: Macron confirme le calendrier de la réforme des retraites

Comme il l’a annoncé, Emmanuel Macron a expliqué qu' »à partir de l’été 2023, il faut faire entrer en vigueur » la réforme des retraites.

« On doit revenir au sérieux budgétaire »: Macron promet de tenir « les déficits »

« Quoi qu’il en coûte » est définitivement terminé pour Emmanuel Macron.

« Uber files »: Emmanuel Macron le « referai demain » et assure ne pas être « sous influence »

Emmanuel Macron a été mis en cause dans le dossier Uber, accusé d’avoir soutenu la création de l’entreprise américaine lorsqu’il était secrétaire à l’Économie.

Hausse des salaires: « c’est l’affaire des entreprises » pour Macron qui en appelle à « leur responsabilité »

Si la gauche réclame une augmentation des salaires, Emmanuel Macron renvoie la balle à l’entreprise.

« Les négociations salariales, c’est leur affaire. L’Etat est là pendant le Covid-19, je demande leur responsabilité », a expliqué le président.

Chômage: pour Macron, « en bénéficier pour réfléchir à sa vie, j’ai du mal »

Interrogé sur la vision de la réforme de l’assurance-chômage, le président s’est expliqué en évoquant l’exemple de la restauration qui peine à recruter.

A ceux qui ne veulent plus exercer ce métier douloureux, Emmanuel Macron a répondu : « S’ils peuvent trouver et aller vers un autre métier, alors j’entends très bien ».

Trouver du travail « en traversant la rue »: « c’est encore plus vrai aujourd »hui », assure le président

Mis en cause pour avoir dit à un jeune chômeur qu’il suffisait de « traverser la rue » pour « trouver un boulot » en 2018, Emmanuel Macron a collé et signé.

Assurance chômage: Emmanuel Macron veut « aller plus loin »

Emmanuel Macron s’est engagé à poursuivre la réforme de l’assurance-chômage, lancée sous Muriel Pénicaud puis Elisabeth Borne.

Prix de l’énergie: Macron évoque des aides « qui vont être resserrées »

Emmanuel Macron a prévenu que la France faisait face à une inflation sans précédent depuis 1987. « Il est impossible que l’État prenne des conséquences pour tout le monde. C’est ce que nous faisons en ce moment. Nous allons aller vers un mécanisme qui ciblera plus de personnes dans le besoin. , ce qui ne veut pas dire que la classe moyenne ne sera pas aidée (…).

Le bouclier tarifaire sur les prix de l’énergie sera ainsi « revalorisé » en fin d’année, car « aujourd’hui, ce sont les contribuables qui paient, pas les consommateurs ».

Face à la hausse des prix de l’énergie, « le nucléaire est une solution durable » pour Macron

Le président a une fois de plus réitéré sa foi dans l’énergie nucléaire pour faire face à la hausse des prix de l’énergie.

Energie: Macron promet « un plan de sobriété chiffré »

Le président a appelé les administrations publiques et les entreprises à montrer l’exemple en matière de réduction de leur consommation d’énergie.

« Nous allons inviter tous nos collègues à s’impliquer », a ajouté le chef de l’Etat.

Coupure totale du gaz par la Russie: « c’est un scénario probable » pour Macron

Emmanuel Macron prépare les esprits à d’éventuelles coupures de gaz russes dans les mois à venir.

Macron sur la guerre en Ukraine: « Il faut nous préparer à ce qu’elle dure »

Après des mois de conflit entre Kyiv et Moscou, Emmanuel Macron donne sa vision pour les mois à venir. « Nous devons être préparés à ce qui (le conflit) se passe », a-t-il expliqué. « L’été et le début de l’automne seront certainement très difficiles. »

« Le budget des armées ne va pas diminuer, au contraire »: Macron confirme l’augmentation des finances militaires

Emmanuel Macron a promis hier une augmentation du budget de l’armée à l’Hôtel de Brienne.

« On a une armée prête »: Emmanuel Macron assure que la France a les moyens d’aider l’Ukraine

Pour commencer son entretien, Emmanuel Macron a tenu à saluer les forces militaires en ravivant la situation en Ukraine après des mois de conflit.

L’interview d’Emmanuel Macron commence

Dans le parc de l’Elysée, le président vient d’assister à l’interview tant attendue.

Le retour d’une tradition boudée par Emmanuel Macron

Ce n’est que la deuxième fois, après 2020, que le chef de l’Etat renoue avec la tradition de l’entretien du 14 juillet observé par ses prédécesseurs. Il s’agissait aussi et surtout de sa première interview télévisée depuis sa réélection en avril et les élections législatives qui lui avaient fait perdre sa majorité absolue à l’Assemblée nationale en juin.

Mais après cette longue période électorale, « nous sommes entrés de plein pied dans une période d’action », a assuré son entourage.

Emmanuel Macron va livrer « les grandes lignes des politiques qui doivent être conduites »

Au cours de cet entretien, Emmanuel Macron était censé « fixer le cap, la grande ligne de politique à faire ». « Le but est d’expliquer où le président veut emmener le pays dans les mois à venir et les prochaines années », a-t-on expliqué dans son entourage.

Une interview d’une trentaine de minutes

Bonjour à tous et bienvenue dans cette émission en direct consacrée à l’interview du 14 juillet d’Emmanuel Macron. Le président républicain cherche à reprendre la main après un début mouvementé de son quinquennat, mais aussi à tracer des perspectives pour son deuxième et dernier mandat.

Dès la fin du défilé militaire et pendant une trentaine de minutes, à partir de 13h10, le président répondra aux questions de Caroline Roux et Anne-Claire Coudray dans cette interview, qui sera suivie en direct sur BFMTV et BFMTV.com.

A l’occasion de l’édition spéciale présidentielle C dans l’air, Gala a dressé le portrait de Laurent Solly, l’homme qui a passionné la vie de journaliste politique. Agé de 51 ans, soit deux ans de plus que sa compagne, il est directeur général de Facebook France depuis juin 2013.

Quel est le thème de C dans l’air ?

Les principes de l’émission C dans l’air exposent pendant 65 minutes, des sujets précis d’actualité politique, sociale, économique ou internationale.

Quel est le programme ce soir du 5 ?

Quels sont les intervenants de C dans l’air aujourd’hui ?

Caroline Roux, du lundi au jeudi, et Axel de Tarlé, vendredi et samedi, rendent compte en direct, avec des experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés pour l’appréhender et l’appréhender dans sa globalité.

Est-ce que les invités de C dans l’air sont payés ?

Chez nous, les invités ne sont pas payés et il n’y a pas de clause d’exclusivité. De nombreux universitaires ou journalistes passés sur d’autres plateformes, notamment sur les chaînes d’information durable, sont revenus vers nous et n’envisagent plus d’intervenir ailleurs.

Est-ce que Caroline Roux est marié ?

Elle est mariée à Laurent Solly (ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy à la présidence de l’UMP en 2005 puis lors de la campagne de 2007 et patron français de Facebook depuis 2013), avec qui elle a un enfant Marceau né en 2009. Elle est également mère d’une fille Rosalie, née en 2004 d’un précédent mariage.

Où est née Caroline Roux ?

Est-ce que Guy Roux est toujours vivant ?

L’homme de 81 ans a raconté à la colonne Le Populaire du Centre son quotidien pendant son confinement. Et Guy Roux, qui a entraîné l’AJ Auxerre à 23 ans au palmarès et à la réputation que l’on connaît, a voulu faire très attention aujourd’hui.

Quel club entraîne Guy Roux ? Guy Roux et AJ Auxerre, c’est l’histoire d’une vie. L’ancien entraîneur emblème de l’AJA, resté au club de 1965 à 2001, avec quatre victoires en Coupe de France et aussi un titre français en 1996, est plus que lié au club bourguignon.

Quel est le salaire de Guy Roux ?

10 000 000,00 euros par mois.