Hoggo, le business provider numérique des assureurs, lève 11 millions

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Les assurtechs ont le vent en poupe en France. Alors qu’Alan et Shift Technology ont attiré l’attention ces derniers mois en devenant des licornes, d’autres poussent également fort à l’arrière-plan. C’est notamment le cas du Hoggo. Fondée en 2018 par Anna Rossin (CEO) et Louis Fourrier (CTO), cette start-up a développé un marché libre qui aide les entreprises à trouver les meilleurs contrats d’assurance santé et prévoyance collective.

« Nous utilisons les données pour trouver le contrat d’assurance santé et prévoyance qui ‘colle’ parfaitement aux besoins, à la démographie ou à l’activité de l’entreprise », explique Anna Rossin, PDG de la start-up.

Partenaire des assureurs

Dans le détail, l’entreprise analyse une gamme de 3 000 offres d’assurance santé collective disponibles. Vous pouvez alors mettre en avant le moins cher ou celui qui garantit la couverture contre les risques la plus large. « Nous sommes agnostiques vis-à-vis des assureurs », poursuit le patron, qui dit travailler « main dans la main » avec plus d’une quarantaine d’acteurs du secteur.

Une fois qu’une entreprise a choisi un nouvel assureur, Hoggo s’occupe de tout : la résiliation du contrat existant, la mise en place du suivant, l’affiliation des salariés en ligne, etc. « Nous surveillons les taux au fil du temps pour nous assurer qu’il n’y a pas d’augmentation », explique-t-elle.

L’insurtech a également développé une plateforme qui fédère les acteurs impliqués dans le contrat d’assurance (client, assureur et expert-comptable, etc.) afin de simplifier sa gestion au quotidien. Hoggo cible majoritairement les PME/TPE et surfe sur l’entrée en vigueur d’un décret qui permet la résiliation des contrats d’assurance maladie (pour les particuliers ou les entreprises) sans aucun frais et quand on le souhaite.

À Lire  juré. Vous souhaitez créer une entreprise, le coach création vous conseille

La petite pousse revendique 2 000 clients, dont des chefs d’entreprise et des responsables des ressources humaines. Hoggo se rémunère en agissant comme apporteur d’affaires pour les assureurs. L’entreprise ne communique pas sur son chiffre d’affaires, mais affirme avoir « triplé son chiffre d’affaires en 2020 ».

Gérard Rangama, de l'ombre des villes aux fruits de Soleil Réunion
Lire aussi :
Gérard Rangama est un leader qui se souvient d’où il vient. Fin…

Proposer des nouveaux services

Afin de poursuivre son développement, Hoggo vient de boucler une levée de fonds de série A de onze millions d’euros menée par le fonds d’investissement Partech. GFC, qui avait participé au tour précédent du Hoggo (2,4 millions d’euros), a également participé à l’opération.

Ce financement doit permettre de doubler les effectifs – Hoggo compte à ce jour une quarantaine de salariés – et de proposer de nouveaux services. Objectif : avoir environ 4 000 clients d’ici la fin de l’année.