Immobilier : budget, localisation, DPE… Les conseils de Stéphane…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’achat d’une maison est une décision importante, il y a certains points à surveiller pour éviter les mauvaises surprises et s’assurer de faire un investissement judicieux. Tout d’abord, il est nécessaire de déterminer le budget. Tenez compte non seulement du prix d’achat de la maison, mais aussi des frais de mutation (communément appelés « frais de notaire »), du coût éventuel des travaux de rénovation ou de finition que vous souhaitez entreprendre et des frais de déménagement.

Une fois le financement approuvé, vous devez faire attention à l’emplacement de votre propriété, car cela peut affecter sa valeur à long terme. Recherchez la proximité des écoles, des transports en commun, du centre-ville si vous êtes un peu à l’écart, des commerces et de la distance du domicile au travail pour une qualité de vie.

Renseignez-vous également sur les projets de développement de la ville et ceux qui pourraient voir le jour à proximité de votre propriété, car cela peut impacter positivement ou négativement vos opportunités de revente à long terme. Il faut donc penser à la revente du bien alors qu’il n’a pas encore été acheté. Si vous ne prévoyez pas de rester dans votre maison pendant de nombreuses années, cela vaut la peine de penser à la revente.

DPE et état de la maison

Et même si vous pensez y rester toute votre vie, peut-être changerez-vous d’avis. Étudiez attentivement les changements dans votre région immédiate, examinez les valeurs des maisons du quartier et renseignez-vous sur les tendances du marché pour vous assurer que votre maison a un bon potentiel de revente. N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste de l’immobilier pour vous accompagner dans votre projet.

L’étiquette énergétique de la maison peut être un critère de sélection, et ce d’autant plus que le Climate vote & Rusticité été 2021. Tout dépend à la fois de l’utilisation que vous souhaitez en faire et de votre budget. Si vous souhaitez acheter un logement en location, sachez que les biens DPE (Diagnostic Efficacité Energétique) G à très forte consommation de gaz ou de fioul sont interdits de location à partir du 1er janvier 2023. En 2025, ce sera le cas pour tous les biens classés G propriétés, et en 2028 pour les logements classés F. Si vous souhaitez vivre seul dans la maison, vous n’aurez pas ces restrictions.

Autre considération avant d’acheter une maison, son état : assurez-vous de faire une inspection approfondie de la maison avant de l’acheter, même si cela implique la présence d’un entrepreneur ou d’un architecte. Essayez de vérifier ou d’obtenir des informations sur l’état du toit, faites attention à d’éventuelles moisissures, ainsi qu’aux systèmes de plomberie et de chauffage. Plus important encore, réfléchissez aux caractéristiques de votre maison que vous souhaitez et qui sont importantes pour vous.

Il peut s’agir du nombre de chambres et de salles de bains, de la taille du terrain, de la présence d’une piscine ou d’un garage, etc. Votre logement doit correspondre au style de vie dans lequel vous souhaitez vous sentir bien.

L’actualité de la rédaction de RTL dans votre boîte aux lettres.

Avec un compte RTL, abonnez-vous à la newsletter RTL info pour être au courant de toute l’actualité

Abonnez-vous à la newsletter RTL

Feng Shui au jardin : suivez ces conseils pour apporter une énergie positive à votre espace extérieur
Voir l’article :
Quand on pense au Feng Shui, on peut surtout l’associer à son…

Quelles sont les obligations du bailleur et du locataire en terme d’entretien du logement ?

Quelles réparations sont à la charge du bailleur et lesquelles sont à la charge du locataire ou locataire ? Le bailleur est tenu d’entretenir et de remettre en état les lieux loués pendant toute la durée du bail, à l’exception des réparations locatives (petites réparations et entretien courant à la charge du locataire), qui ne sont pas de la faute du locataire.

Quelles sont les obligations du bailleur ? Le bailleur doit fournir au locataire un logement décent, c’est-à-dire des locaux en bon état technique avec des équipements assurant un confort minimal ne menaçant pas la santé et la sécurité du locataire.

Quelles sont les obligations d’entretien d’un locataire ?

L’entretien courant et les réparations du bail sont à la charge du locataire pendant toute la durée du bail…. Le locataire doit assurer le remplacement de certains éléments, notamment :

  • Bimétals.
  • Sondes.
  • Pistons.
  • Membranes.
  • Coffres à eau.
  • Allumage.
  • Allumage piezo.
  • Vannes.

Le locataire doit-il repeindre les murs ? N’oubliez pas que le propriétaire ne peut pas vous obliger à repeindre les murs dont vous avez changé la couleur. En effet, si la loi oblige le locataire à maintenir les murs en bon état, alors leur réparation liée à la dévastation incombe au propriétaire.

Quelles réparations le locataire paie-t-il ? Le locataire est responsable de la remise en état de la location. Ils résultent de l’usage normal du bien. Il effectue également des petites réparations d’entretien. La loi est stricte : les réparations dues à la vétusté et à la force majeure ne sont pas à la charge du locataire.

Quelles sont les obligations du bailleur et du locataire en terme d’entretien du logement ?

L’obligation d’entretien du locataire s’étend à certaines réparations locatives, dès lors qu’elles ne résultent pas de la destruction des locaux. Il doit donc effectuer des travaux mineurs causés par des dommages résultant de l’utilisation normale de la propriété.

Comment se protéger en tant que propriétaire ?

Pour vous prémunir contre les loyers impayés, en tant que propriétaire, vous pouvez demander à un locataire potentiel un dépôt de garantie. Appelé aussi « garant », un système de cautionnement est représenté par une personne (physique ou morale) qui s’engage à régler les dettes de loyer du locataire.

Comment se protéger lors de la location d’un appartement ? En tant que propriétaire, vous pouvez vous prémunir contre les loyers impayés grâce à des garanties telles que la Garantie Loyers Impayés (GLI) et Visale. En cas de non-paiement, GLI vous versera les sommes dues jusqu’au paiement du locataire pour la période.

Comment se défendre lorsqu’on est possédé ? Si vous ne pouvez pas parler à votre propriétaire (ou locataire), vous pouvez lui adresser une lettre recommandée avec demande d’avis de réception. La lettre doit décrire les faits aussi précisément que possible. Vous devez joindre des documents à l’appui de votre déclaration (textes légaux, règlements, factures, photos, etc.).

Quelles sont les obligations d’un propriétaire ?

Le propriétaire est tenu de fournir des conditions de vie décentes qui ne menacent pas la sécurité ou la santé du locataire. Il est tenu de fournir au locataire un certain nombre de documents lors de la signature du contrat de bail et pendant la durée du bail.

De quels travaux le propriétaire est-il responsable ? Travaux nécessaires au maintien en état et à l’entretien normal des locaux (volets défectueux, installations endommagées, etc.) Travaux d’amélioration de la performance énergétique des locaux (isolation, chaudière à haut rendement, etc.) Travaux répondant aux critères d’un logement décent .

Le propriétaire a-t-il le droit de garder la clé ? Oui, le propriétaire (bailleur) peut conserver un double des clés des locaux qu’il loue. Cependant, il n’a pas le droit d’entrer dans l’appartement sans le consentement du locataire.

Quand un propriétaire ne respecte pas ses obligations ?

Si le propriétaire ne remplit pas ses obligations et, par exemple, n’entreprend pas les travaux de rénovation nécessaires pour fournir au locataire un logement décent, alors le non-paiement du loyer peut être pleinement justifié. Le locataire peut alors invoquer l’exception de non-performance.

Quel recours si le propriétaire ne fait pas les travaux ? Lorsque le bailleur n’exécute pas les travaux Si le locataire et le bailleur ne parviennent pas à s’entendre ou si le bailleur ne répond pas dans un délai de 2 mois à compter de l’envoi de l’avis, le locataire peut saisir la commission départementale de conciliation ou le greffe.

Quand porter plainte contre son propriétaire ? Lorsque votre propriétaire omet de réparer ou de livrer les locaux pour assurer la sécurité physique et la santé du locataire, vous pouvez porter plainte contre lui pour mise en danger de la vie d’autrui.

Quels sont mes droits en tant que propriétaire ?

Quels sont les droits du propriétaire ?

  • Droit de percevoir les loyers. Le contrat de location n’est pas un contrat à titre gratuit. …
  • Exiger une caution du locataire. …
  • Exiger une caution du locataire ou faire une caution auprès de l’assureur.
À Lire  Quel est le meilleur maillot de bain menstruel ?

Le propriétaire a-t-il le droit ? Non, le propriétaire n’a pas le droit d’entrer dans l’appartement du locataire sans son consentement. Si cela se produit, le locataire peut déposer une plainte pour intrusion et le propriétaire est alors passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an ou d’une amende de 15 000 €.

Quand un propriétaire Peut-il mettre son locataire dehors ?

Partir pour un motif légitime et sérieux. Ce motif peut être lié au propriétaire lui-même (réalisation de travaux lourds dans l’appartement, expropriation pour cause d’utilité publique…) ou au locataire (retards le plus souvent répétés dans le paiement du loyer, factures impayées, querelles de voisinage…).

Quand le bailleur peut-il résilier le bail ? Le bailleur peut autoriser le locataire (par préavis) à vendre ou à reprendre possession des lieux (pour habiter ou loger un proche) ou pour un motif légitime et sérieux (notamment en cas de faute du locataire).

Quand un locataire ne peut-il pas être expulsé ? Aucun locataire ne peut être expulsé des lieux pendant les vacances d’hiver. Cette période court du 1er novembre au 31 mars (inclus) de l’année suivante.

Un propriétaire peut-il expulser ses locataires ? si le locataire n’a pas payé ce qui lui est dû, le bailleur doit saisir un juge du contentieux préventif pour déclarer le bail résilié et ordonner l’expulsion du locataire. Le propriétaire peut capturer le juge dans la chambre.

Comment faire partir un locataire rapidement ?

Le bailleur doit convoquer un huissier pour convoquer le locataire au tribunal de grande instance et obtenir un préavis de résiliation et l’expulser. Avant de poursuivre le locataire en justice, le bailleur peut éventuellement lui adresser une mise en demeure de se conformer à ses obligations.

Quelle est la date limite de départ du locataire ? Doit respecter certaines règles et prévenir le locataire au moins six mois avant la fin du bail s’il s’agit d’un bien vacant, trois mois à l’avance s’il s’agit d’un bien meublé loué en résidence principale.

Comment convaincre un locataire qui ne veut pas partir ? Dans le cas d’un locataire qui ne souhaite pas quitter les lieux après la fin du bail, il est nécessaire de saisir le tribunal de grande instance, dont il peut être fait appel en procédure simplifiée. La procédure simplifiée est une procédure de repli qui a l’avantage d’être rapide. Le juge peut demander des mesures provisoires pour résoudre rapidement les cas litigieux.

Quel motif pour faire partir un locataire ?

Le bailleur peut autoriser le locataire (par préavis) à vendre ou à reprendre possession des lieux (pour habiter ou loger un proche) ou pour un motif légitime et sérieux (notamment en cas de faute du locataire). Il doit respecter les conditions de forme et de délais.

Comment licencier un locataire sans raison ? Étape 1 : Porter un dossier devant un juge du contentieux de la protection pour demander l’expulsion de mon locataire

  • non-paiement du loyer et des charges.
  • défaut de paiement de l’acompte.
  • pas d’assurance risque locatif.
  • non-respect de l’obligation de jouir paisiblement des lieux loués.

Comment mettre la pression à un locataire ?

Appel au juge Le propriétaire doit interjeter appel au Commissaire judiciaire pour assigner le locataire devant un juge de la sécurité et ainsi obtenir un avis de résiliation de la location et d’expulsion du locataire.

Quelles sont les astuces pour faire sortir un locataire des lieux ? Déclarez les loyers impayés à la CAF si votre locataire bénéficie de l’Allocation Logement. Envoyer un ordre de paiement au locataire avec acte d’huissier. Mettez en place un préavis de résiliation du bail et d’expulsion du locataire s’il ne paie pas sa cotisation à temps.

Qu’est-ce qu’un propriétaire peut interdire à son locataire ?

Interdiction aux locataires #4 : déranger le voisinage. Les baux sont clairs : la location doit se faire dans le respect des riverains. Le locataire doit pouvoir profiter des lieux en toute tranquillité. Il est interdit de déranger vos voisins, sauf exceptions, bien sûr.

Qu’est-ce que le propriétaire n’est pas autorisé à faire ? La loi du 6 juillet 1989 est claire. Article 6(d) : « Le bailleur est tenu… de ne pas s’opposer aux aménagements effectués par le preneur car ils ne constituent pas une transformation de la chose louée.

Quelle loi protège les locataires ? Modèle actualisé 2023 – loi Alur. Dans le cadre des baux d’habitation, la loi protège les locataires en leur accordant de nombreux droits. Il leur assure notamment une sécurité physique et financière, ainsi qu’un minimum de confort leur permettant de vivre dans la dignité.

Quels sont les droits dont dispose un locataire ?

Le locataire a le droit d’aménager librement les lieux occupés (changer la moquette, rafraîchir la polychromie, etc.). Toutefois, il ne peut procéder à des travaux majeurs de transformation des locaux ou de ses équipements sans l’accord écrit du propriétaire.

Le propriétaire a-t-il le droit de m’expulser ? Les relations entre le locataire et le bailleur sont strictement encadrées par la loi française. Par conséquent, le propriétaire ne peut pas vous forcer à partir immédiatement si la location se poursuit comme d’habitude : quelle qu’en soit la raison, il doit respecter le délai de préavis.

Quels sont les droits des locataires ? Droits du locataire Un appartement loué est le lieu de résidence du locataire. Le locataire a le droit d’aménager et d’utiliser librement les lieux. Il peut également inviter ou héberger (gratuitement) les personnes de son choix.

Quelles sont les obligations du propriétaire envers son locataire ?

Le propriétaire est tenu de fournir des conditions de vie décentes qui ne menacent pas la sécurité ou la santé du locataire. Il est tenu de fournir au locataire un certain nombre de documents lors de la signature du contrat de bail et pendant la durée du bail.

Quand le propriétaire manque-t-il à ses obligations ? Si le propriétaire ne remplit pas ses obligations et, par exemple, n’entreprend pas les travaux de rénovation nécessaires pour fournir au locataire un logement décent, alors le non-paiement du loyer peut être pleinement justifié. Le locataire peut alors invoquer l’exception de non-performance.

Quels sont les honoraires du bailleur envers le locataire ? En plus de l’entretien de l’appartement, le propriétaire doit également assumer les travaux dans le gros œuvre. Imperméabiliser la toiture, rénover la façade, remplacer la chaudière : tous les dix, vingt ans, il devra signer un chèque de 3 000 ou 4 000 euros, parfois plus.

Quels sont les droits et les obligations du locataire ?

Respecter la destination de l’appartement

  • Utilisation des locaux. L’utilisation des locaux est précisée dans le contrat de location. …
  • Ne pas transformer les locaux. Toute modification des locaux ou de ses équipements nécessite l’accord écrit du propriétaire. …
  • Réagir aux dégâts. …
  • Laisser l’accès à l’appartement pour travaux.

Quelles sont les obligations du bailleur et du locataire concernant l’entretien des lieux ? L’obligation d’entretien du locataire s’étend à certaines réparations locatives, dès lors qu’elles ne résultent pas de la destruction des locaux. Il doit donc effectuer des travaux mineurs causés par des dommages résultant de l’utilisation normale de la propriété.

De quels recours dispose le locataire en cas de problème ? Si au bout de 2 mois la lettre de mise en demeure reste sans réponse ou que le litige persiste, le locataire ou le bailleur peut saisir le greffe du tribunal. Cependant, il peut choisir le premier interlocuteur : l’arbitre de justice. ou commission départementale de conciliation.

Quels sont mes droits en tant que propriétaire ?

Quels sont les droits du propriétaire ?

  • Droit de percevoir les loyers. Le contrat de location n’est pas un contrat à titre gratuit. …
  • Exiger une caution du locataire. …
  • Exiger une caution du locataire ou faire une caution auprès de l’assureur.

Le propriétaire a-t-il le droit ? Non, le propriétaire n’a pas le droit d’entrer dans l’appartement du locataire sans son consentement. Si cela se produit, le locataire peut déposer une plainte pour intrusion et le propriétaire est alors passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an ou d’une amende de 15 000 €.

De quels travaux le propriétaire est-il responsable ? Travaux nécessaires au maintien en état et à l’entretien normal des locaux (volets défectueux, installations endommagées, etc.) Travaux d’amélioration des performances énergétiques des locaux (isolation, chaudière performante, etc.) Travaux répondant aux critères d’un logement décent.

Comment mettre la pression à un locataire ?

Schématiquement, il existe deux manières d’expulser un locataire, tout dépend du degré de « faute » que vous lui reprochez. La première consiste à utiliser la clause de résiliation du bail, qui énumère trois principaux manquements aux obligations du bail : le non-paiement, l’absence d’assurance habitation et le trouble à l’ordre du voisinage.

Quelle est la date limite de départ du locataire ? Doit respecter certaines règles et prévenir le locataire au moins six mois avant la fin du bail s’il s’agit d’un bien vacant, trois mois à l’avance s’il s’agit d’un bien meublé loué en résidence principale.

Quelles sont les astuces pour faire sortir un locataire des lieux ? Déclarez les loyers impayés à la CAF si votre locataire bénéficie de l’Allocation Logement. Envoyer un ordre de paiement au locataire avec acte d’huissier. Mettez en place un préavis de résiliation du bail et d’expulsion du locataire s’il ne paie pas sa cotisation à temps.