» Institut National du Cancer : Professeur Bruno Quesnel, nouveau directeur du pôle Recherche et Innovation MyPharma Editions | Info Industrie et politique de santé

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Il a été imprimé

mardi 25 octobre 2022

Le professeur Bruno Quesnel, hématologue au CHU de Lille et chef d’équipe à l’Inserm, prendra la direction du pôle Recherche et Innovation de l’Institut national du cancer à partir du 2 novembre. Il dirigera également l’institut thématique cancer à l’Inserm. Il devient également directeur de l’institut du cancer multi-organismes AVIESAN1.

Agé de 59 ans, le Professeur Bruno Quesnel est hématologue clinicien. Il a obtenu son doctorat en médecine en 1994 et sa thèse universitaire en 1997, et est professeur des universités, docteur clinicien (PU-PH) à l’Université de Lille depuis 2003. Il dirige le travail clinique « syndromes aigus et myélodysplasiques » au Service des maladies du sang du CHU de Lille. Depuis 2005, il est responsable du groupe de recherche « Facteurs de résistance des cellules leucémiques » (Inserm UMR1277 CNRS UMR9020) au sein de l’Institut de Recherche en Cancérologie de Lille, et de l’Institut ONCOLille.

L’une des avancées majeures de son équipe est la démonstration du rôle des molécules d’immunoévasion en cas de dormance tumorale, notamment PD-L1. Bruno Quesnel a coordonné la convention de projet État-Région de l’institut ONCOLille. Parallèlement, il a réalisé de nombreuses missions d’évaluation de médicaments au sein du Comité permanent du médicament en oncologie et hématologie (CPOH) de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), de la Haute Autorité de Santé (HAS), et est membre du Groupe consultatif scientifique (SAG) de l’Agence européenne des médicaments oncologiques (EMA).

1 L’Institut Multi-Organisme du Cancer (ITMO Cancer) de l’AVIESAN (Alliance Nationale des Sciences de la Vie et de la Santé) a pour objectif de fédérer les équipes de recherche qui étudient les pathologies cancéreuses, de mettre le progrès scientifique au service des personnes atteintes de cancer, pour assurer efficacité et compétitivité. de la recherche française, d’accroître la coordination entre les chercheurs et de favoriser les partenariats collaboratifs.

Source : Institut national du cancer

À Lire  TreviPay et BlueSnap s'associent pour intégrer des solutions de traitement et de paiement par carte de crédit pour les entreprises mondiales B2B