La famille Despature réussira-t-elle à retirer Somfy de la Bourse ?

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Publié le 10 janvier 2023 à 11 h 13 M. Mis à jour le 10 janvier 2023 à 11 h 15 M.

L’avenir de Somfy est-il en bourse ou entre les mains d’un seul actionnaire, la famille Despature ? Alors que l’OPA simplifiée sur le leader mondial des automatismes d’ouverture et de fermeture de la maison et du bâtiment ouverte le 22 décembre se terminera le 12 janvier, l’entreprise a rendu un point d’étape lundi soir. Le 6 janvier, le concert formé par les membres de la famille Despature ne détenait plus que 78,15 % du capital et 86,31 % des droits de vote et, en ajoutant les actions propres, respectivement 85,03 % et 90,55 %. Indispensable pour procéder au retrait forcé, le seuil de 90 %, tant en capital qu’en droits de vote n’a donc pas encore été franchi… Il ne reste que quelques heures.

Visiblement, le prix proposé de 143 € par action, soit une prime de 20 %, peine à convaincre. Le cabinet Finexsi, désigné en tant qu’expert indépendant, le juge « équitable du point de vue financier pour les actionnaires de Somfy ». Jean-Guillaume Despature, actuel président de Somfy, juge l’offre mieux positionnée que d’autres opérations du même type, à 12,4 fois l’Ebitda prévu pour 2022. Mais, pour les actionnaires minoritaires, la pilule est plus amère. Ce prix n’intègre pas les perspectives à moyen terme du leader du volet roulant. Et il est bien en-deçà du sommet de 180 euros touché fin 2021. « Le fait que le flottant représente moins de 15% du capital devrait emporter la sortie prochaine de l’action Somfy de certains indices boursiers auxquels appartient actuellement Somfy », indique la société. Il est présent dans le SBF 120 et le MSCI Global Small Cap.

À Lire  Venarey-Les Laumes. La construction du Centre numérique a commencé

Quelles actions acheter ?

Réaliser les meilleurs investissements nécessite une connaissance approfondie des marchés, de leurs mécanismes, de l’économie, et implique de plonger au cœur de la stratégie de chacune des sociétés cotées. La newsroom d’Investir le fait pour vous et conseille ses abonnés sur plus de 800 valeurs. Bénéficiez de ses recommandations d’achat, d’achat spéculatif, de spread ou de vente en vous abonnant à Investir.

Lire aussi :
Lancé en 2022 avec le soutien de l’Agence française de développement, l’appel…