La Pologne passe au nucléaire et choisit l’américain Westinghouse plutôt qu’EDF pour la construction

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Pays où le charbon est roi, la Pologne passe également au nucléaire. Et si cette décision est une bonne chose pour la lutte contre le réchauffement climatique, la décision va faire peur en Europe, notamment en France. Puisque Varsovie a choisi le groupe américain Westinghouse pour construire sa première centrale nucléaire en 2033, et non EDF, candidat à ce contrat, qui a également précisé le groupe sud-coréen KHNP. Le groupe américain a été choisi « pour la première phase du projet nucléaire polonais d’une valeur d’environ 40 milliards de dollars », a annoncé la secrétaire américaine à l’Energie, Jennifer Granholm.

« Nous confirmons que notre projet nucléaire utilisera la technologie fiable et sûre de @WECNuclear » (Westinghouse, ndlr), a écrit sur Twitter, a annoncé vendredi le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, ajoutant que la décision sera officiellement approuvée lors d’une réunion. . ministres à Varsovie mercredi prochain.

Des liens étroits entre Washington et Varsovie

Une décision qui n’est pas surprenante en raison des relations étroites entre Varsovie et Washington et des décisions que la Pologne a prises dans le passé dans d’autres domaines importants comme la défense et l’aérien. De quoi renforcer les critiques en Europe contre la Pologne, qui ne joue pas la carte européenne alors qu’elle bénéficie depuis son entrée dans l’Union européenne en 2004 d’aides importantes de Bruxelles pour assurer son développement.

Cependant, la Pologne aime l’Amérique parce qu’elle croit que Washington aidera plus vite que l’Europe en cas d’attaque russe. Un sentiment renforcé par la guerre en Ukraine. Fin mars, un mois après le début de la guerre, lors de la visite de Joe Biden en Pologne, le président polonais Donald Tusk a annoncé des accords de défense avec les États-Unis et a précisé que le nucléaire général ira à un partenariat avec Washington.

« Je crois fermement que ce partenariat que nous avons entre les États-Unis et la Pologne pour le développement de l’énergie nucléaire dans notre pays, en étroite coopération entre nos deux États, sera mis en œuvre et confirmé. Je suis ici avec mon ministre Piotr Naimski, qui est responsable de ce programme du côté polonais. Et je suis sûr qu’avec les entreprises américaines, mais avec le ferme soutien de la Maison Blanche, nous serons en mesure de mettre en œuvre avec succès ce programme dans un avenir proche, car la Pologne en a vraiment besoin », a déclaré le président polonais, selon un histoire de la Maison Blanche à cette époque.

À Lire  TotalEnergies SE : Résultats du troisième trimestre 2022

« Il s’agit d’une étape importante dans le renforcement de nos relations avec la Pologne pour les générations à venir », a déclaré Jennifer Granholm.

Lire aussi :
Depuis septembre 2022, Ruben Taïeb rédige les profils LinkedIn de 11 chefs…

 « Une sécurité interdépendante pour les décennies à venir »

Un haut responsable du gouvernement américain qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat a cependant révélé que l’accord vaut « des milliards » de dollars et créera « des milliers d’emplois ». C’est bien ». « Il ne s’agit pas seulement d’un exercice commercial, il s’agit de savoir comment nous définirons ce que j’appelle une sécurité fiable pour de nombreuses années à venir », a déclaré le responsable.

La Pologne envisageait depuis de nombreuses années de développer la capacité de produire de l’énergie nucléaire à des fins publiques, et la question de la sécurité énergétique est devenue plus urgente en raison de l’agression de la Russie en Ukraine.

La décision de la Pologne « envoie un message clair au (président russe Vladimir) Poutine sur la force (…) des relations américano-polonaises », a déclaré le responsable.

Energie : la France veut lancer sa propre centrale nucléaire

Nucléaire : le groupe américain Westinghouse a été racheté pour près de 8 milliards de dollars

Newsletter – Industrie & Services

Du lundi au vendredi, à 13h, retrouvez l’essentiel de l’actualité

Inscription à la newsletter Industrie & Services

industrie et services

Créer un compte

Merci pour votre inscription !

Du lundi au vendredi, l’actualité économique

Dans votre boîte aux lettres à 13h.

Dernière étape : confirmez votre inscription avec le mail que vous avez reçu.

Inscription à la newsletter Industrie & Services

Pensez à vérifier vos courriers indésirables.

Découvrez vite le site de La Tribune et nos newsletters,

Inscription à la newsletter Industrie & Services

La rédaction de La Tribune.

Connexion à mon compte

Chaque jeudi, des nouvelles

Merci pour votre inscription !

Dans votre boîte aux lettres à 9h.

Vous êtes déjà inscrit !

Souhaitez-vous vous inscrire à la newsletter ?

Réinitialisez votre mot de passe

Du lundi au vendredi, l’actualité économique

Email envoyé !

Dans votre boîte aux lettres à 13h.

je n’avais pas d’histoire