La résiliation d’un contrat commercial avec un préavis suffisant peut-elle être abusive ? – Droit commercial > Réglementation

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Traditionnellement, la partie qui voulait contester la résiliation d’un contrat commercial à l’initiative de l’autre partie, faisait valoir que la résiliation était abusive, soit parce que les conditions contractuelles pour y mettre fin (forme, délai, mise en demeure préalable par exemple) n’avaient pas été rencontré. exécuté, ou parce qu’il a été fait de mauvaise foi.

Cependant, l’introduction en 1996 dans le droit commercial français d’une interdiction de la rupture brutale d’une relation commerciale établie a changé la donne. La partie qui souhaite mettre fin à une relation d’affaires doit donner un préavis suffisant, tenant compte notamment de la durée de la relation, quelle que soit la durée du préavis prévue contractuellement. Sinon, la rupture est brutale. Le licenciement brutal a fini par absorber une grande partie de la loi sur le licenciement et surtout ce qui relevait auparavant du licenciement abusif. Maintenant, tout d’abord, il est important de donner un préavis suffisant pour mettre fin à un contrat.

Table des matières

La résiliation d’un contrat peut-elle être brutale alors que le préavis contractuel a été respecté ?

Sachant que les modalités de résiliation et le délai de préavis à respecter sont souvent mentionnés dans le contrat, la question s’est rapidement posée de savoir si la résiliation pouvait être qualifiée de brutale alors même que le préavis contractuel était respecté.

La jurisprudence est maintenant bien établie sur ce point. Le simple respect du préavis contractuel ne suffit pas à exclure la brutalité de la rupture d’un contrat. Un tribunal est parfaitement fondé à juger qu’une rupture brutale est due à un préavis insuffisant, même si le délai de préavis donné est celui stipulé dans le contrat, surtout lorsque la relation d’affaires est ancienne.

Voir l’article :
Le Paris Saint-Germain a annoncé ce matin la signature d’un nouvel accord…

Doit-on respecter un préavis en cas de résiliation du contrat pour faute du partenaire ?

Si l’accomplissement du préavis prévu au contrat n’est pas nécessairement suffisant pour écarter la responsabilité de l’auteur de la démission, ce dernier peut-il au moins par anticipation résilier le contrat en cas de faute de son partenaire ?

La loi répond depuis longtemps à cette question par l’affirmative. Selon la jurisprudence, cela est beaucoup moins clair.

En effet, la question se posait de savoir si l’invocation d’un motif de résiliation expressément stipulé dans un contrat pouvait suffire à permettre la résiliation d’un contrat sans donner un préavis suffisant. La jurisprudence est très restrictive sur ce point. En effet, la Cour de cassation a décidé que même si les parties prévoyaient dans leur contrat que certaines violations pouvaient justifier la résiliation anticipée dudit contrat, le juge doit vérifier que la faute invoquée est d’une telle importance qu’elle justifie la démission. impact prévu.

Par exemple, un contrat prévoyait le droit de résilier sans préavis si le taux de réalisation des objectifs était inférieur à 80 %. L’un des partenaires n’a atteint que 40 % et 65 % deux années de suite, tandis que l’autre a atteint 105 %. La Cour de cassation a jugé que malgré la clause contractuelle qui prévoyait en pareil cas la possibilité d’une résiliation anticipée, la faute n’était pas suffisante pour justifier de ne pas donner un préavis suffisant. Pour être dispensée d’observer un préavis suffisant, la partie à un contrat qui décide de le résilier avec effet prévu doit réellement justifier d’un motif très important. Le simple fait que les parties s’accordent à l’origine du contrat sur l’importance de tel ou tel motif ne signifie pas qu’un juge ne peut pas le contester.

Un mauvais motif rend-il la résiliation abusive alors que le préavis a été respecté ?

La question s’est également posée de savoir si le fait d’invoquer un motif erroné voire erroné pour résilier un contrat pouvait entraîner la nullité de la résiliation malgré le respect d’un préavis suffisant. La question s’est également posée de savoir si le fait d’invoquer un motif erroné voire erroné . une mauvaise raison de résilier un contrat pourrait rendre la résiliation nulle même si un préavis suffisant a été donné ?

Cette hypothèse a été maintes fois présentée devant les tribunaux et notamment par un distributeur qui se plaignait que son fournisseur ait mis fin à leur relation avec préavis mais pour des raisons qu’il qualifiait d’erronées. La solution donnée par les juges procède du raisonnement suivant : parce que le fournisseur était libre de résilier le contrat avec préavis et parce qu’un préavis suffisant a été donné, alors peu importait que les motifs invoqués soient erronés et l’importance des motifs mentionnés l’était. ne doit pas être vérifié. Ce faisant, la cour d’appel de Paris a jugé que la trêve n’était pas violente tant qu’elle n’était pas brutale.

Sans aucun doute, la solution serait différente si les raisons données étaient censées être publiques et étaient vraiment fausses. Tout dommage résultant de l’atteinte à la réputation commerciale du partenaire serait alors potentiellement réparable. La faute, cependant, résiderait plus dans l’endommagement de l’image que dans une rupture fautive.

Il résulte de ces remarques que la durée du préavis de résiliation est progressivement devenue le critère essentiel pour juger de la régularité d’une rupture de contrat. Si la notification est suffisante, peu importe que l’auteur de la violation ait ou non une bonne raison pour la violation. Un manquement, s’il n’est pas brutal, ne sera le plus souvent pas considéré comme violent au regard des motifs invoqués pour justifier le manquement. La validité des motifs ne sera étudiée qu’en cas de préavis insuffisant.

Xavier Henry & amp; André Bricogne, avocats à la Cour. Henri & Bricogne est un cabinet d’avocats dédié au droit commercial avec une très forte expertise en contrats commerciaux, droit de la concurrence, droit de la distribution et responsabilité, tant en conseil qu’en contentieux.

Comment résilier un contrat avant la date anniversaire ?

La résiliation est possible à la date anniversaire de la conclusion du contrat. Le prestataire de services doit vous informer avant le renouvellement de la possibilité d’exercer votre droit de rétractation. S’il ne le fait pas, vous pouvez résilier à tout moment par lettre recommandée.

Comment résilier un contrat avant son expiration ? Pour cela, vous devez adresser un préavis de résiliation (lettre ou mail par exemple) à votre assureur au moins deux mois avant la date d’échéance. Par exemple, si votre contrat se termine le 31 décembre, vous devez envoyer votre courrier avant le 31 octobre.

Comment résilier un contrat avec la loi Chatel ?

Un assuré peut résilier son contrat d’assurance préventive au moins une fois par an, à la date anniversaire de sa signature. Pour ce faire, il doit donner un préavis au moins deux mois avant la date d’échéance.

Quels sont les contrats concernés par la loi Chatel ?

La loi Chatel concerne les contrats d’assurance tacitement renouvelables conclus avec des personnes physiques en dehors de leurs activités professionnelles, pour l’assurance non vie.

Comment résilier en loi Chatel ?

La loi Chatel impose un devoir d’information aux assureurs : ils doivent aviser chaque client au moins 15 jours avant la date limite de fin du contrat, au moins deux mois et demi avant la date limite en cas de préavis de deux mois. Cette période laisse à l’assuré le temps de réfléchir.

Comment rompre un contrat avec engagement ?

La date d’engagement est dépassée Vous avez le droit de résilier votre contrat à tout moment. Vous n’avez pas à donner de raison. Vous n’avez qu’à payer des frais d’inscription. Ces frais de gestion doivent être mentionnés dans votre contrat.

Quels sont les motifs de résiliation ?

Vous avez démissionné pour un motif légitime (licenciement, hospitalisation, etc.)

  • Licenciement du CDI.
  • Force majeure (décès, hospitalisation de longue durée, emprisonnement de plus de 3 mois)
  • Déménager à l’étranger.
  • Sur-endettement

Quand Peut-on resilier un abonnement SFR avec engagement ?

L’offre SFR Box peut être annulée à tout moment. Vous avez souscrit à une offre avec un engagement de 12 ou 24 mois : si vous n’avez pas respecté votre délai d’engagement, vous serez facturé pour les mois restant dus et également pour les frais de clôture du service de 49 â¬.

Quel est le délai de résiliation prévu par la loi Hamon avant la date d’anniversaire ?

Avec la loi Hamon, il est désormais très simple de résilier son contrat dès que vous le souhaitez, après 1 an d’adhésion. Dans la plupart des cas, votre nouvelle compagnie d’assurance se charge d’entreprendre les démarches auprès de votre assureur actuel pour résilier votre contrat.

Comment resilier un contrat avant terme ?

La résiliation peut se faire d’un commun accord avec le salarié. Si cela est impossible, le manquement à la discipline demeure. Mais attention, le CDD classique ne peut être résilié qu’en cas de faute grave. La résiliation anticipée du CDD est également possible en cas de force majeure.

Quelle est la durée de préavis à respecter dans le cadre de la loi Hamon ?

La loi Hamon s’applique à ce type d’assurance. Concrètement, le contrat est valable pour une durée d’un an et reconduit par tacite reconduction. Après la première année, l’assureur peut résilier le contrat d’assurance mobile à tout moment, sans justificatif. Le préavis de résiliation à respecter est d’un mois.

Quelles obligations pèsent sur les parties durant les pourparlers ?

*Nous avons une obligation d’information importante sur le profane par rapport au professionnel. Chambre civile Cour de cassation « toute personne qui traite avec un professionnel, n’est pas dispensée de lui communiquer les informations en sa possession et dont l’absence modifie le consentement de son co-entrepreneur ».

Quels sont les éléments qui caractérisent une situation précontractuelle ? La période précontractuelle « est la phase préliminaire où les clauses du contrat sont étudiées et discutées [1] ». Le contrat n’est donc pas encore formé. Il se peut même qu’il n’y ait pas encore eu d’offre de contrat prête à être acceptée comme telle, mais seulement des offres et des contre-offres.

Quels sont les principes qui régissent les pourparlers ?

Lors des négociations, le principe est que la partie qui dispose d’une information dont l’importance est déterminante pour le consentement de l’autre partie, doit l’en informer, lorsque, de par la loi, cette dernière ne connaît pas cette information ou fait confiance à son co -entrepreneur (article 1112). -1 du Code civil).

Quels sont les principes qui définissent la négociation contractuelle ?

François Terré définit la négociation contractuelle comme « la période de recherche pendant laquelle les futurs entrepreneurs échangent leurs points de vue, formulent et discutent les propositions qu’ils se font mutuellement pour déterminer le contenu du contrat, sans être assurés de le terminer » [1].

Quels sont les principes en vigueur lors de la période précontractuelle ?

L’acheteur n’a plus le droit de renoncer sinon il engage sa responsabilité contractuelle car le contrat est déjà formé. Ces règles peuvent être modifiées par le texte de l’article 114-1 du Code de la consommation qui précise que toute somme versée par un consommateur à un professionnel doit recevoir la qualification d’acompte.

Comment l’obligation d’information pesant sur les parties à un contrat se Justifie-t-elle ?

Elle a vocation à s’appliquer en l’absence de texte particulier prévoyant une obligation d’information. L’article 1112-1 du code civil dispose que le débiteur du devoir d’information doit informer son cocontractant de toute information dont l’importance est déterminante pour le consentement de ce dernier.

À Lire  Portage salarial et freelance : comment créer une entreprise ?

Quelles sont les obligations des parties d’un contrat ?

Obligations contractuelles

  • Liberté de volonté des parties : les deux parties doivent être autonomes. Ils signent librement le contrat. …
  • Devoir de loyauté : les deux parties doivent respecter la parole donnée lors du congrès. Le respect des engagements garantit la sécurité contractuelle.

Qu’est-ce que l’obligation d’information Precontractuelle ?

Avant de conclure un contrat, le vendeur ou prestataire de services professionnel doit informer le consommateur de certains points sur l’engagement qui lui est proposé. Cette obligation d’information précontractuelle permet au consommateur de s’engager en toute connaissance de cause.

Quels sont les principes en vigueur lors de la période précontractuelle ?

L’acheteur n’a plus le droit de renoncer sinon il engage sa responsabilité contractuelle car le contrat est déjà formé. Ces règles peuvent être modifiées par le texte de l’article 114-1 du Code de la consommation qui précise que toute somme versée par un consommateur à un professionnel doit recevoir la qualification d’acompte.

Quels sont les grands principes qui gouvernent les pourparlers contractuels ?

La phase de négociation est caractérisée par le principe de liberté (c’est un aspect de la liberté contractuelle) : liberté d’engager des négociations, et liberté de les rompre.

Quels sont les effets juridiques de la période précontractuelle ?

Le dommage résultant de la rupture des négociations précontractuelles ne peut, selon la loi française, donner lieu à réparation en nature. Celle-ci consisterait, en fait, dans la conclusion forcée du contrat, contre la volonté de l’une des parties, qui, selon l’hypothèse, ne veut plus contracter.

Quelles sont les causes de rupture de contrat ?

Rupture à l’initiative de l’employeur L’employeur peut mettre fin à l’emploi qui le lie à un salarié dans l’une des situations suivantes : Pendant la période d’essai sans motif particulier. Licenciement économique. Licenciement pour motif personnel.

Comment justifier une rupture de contrat ? La fin du CDD

  • accord des parties;
  • une demande du salarié justifiant l’embauche par un contrat à durée indéterminée ;
  • faute grave (rupture judiciaire du contrat, demandée par l’employeur ou le salarié) ;
  • force majeure;
  • incapacité constatée par le médecin professionnel.

Quelles sont les 3 principales formes de rupture de contrat de travail à durée indéterminée qui peuvent conduire un salarié à rechercher un emploi ?

Une sorte de pauseA l’initiative de
DémissionUn employé
CongédiementEmployeur
Résiliation de contratEmployeur ou employé (accord)
un acteUn employé

Quels sont les 2 causes de rupture d’un contrat ?

Il existe 2 types de départ négocié. En effet, le départ peut être interrompu pour des raisons personnelles ou pour des raisons économiques.

Quelle rupture de contrat pour toucher le chômage ?

Vous démissionnez pour prendre un nouvel emploi (CDI) auquel votre employeur met fin dans les 65 jours ouvrables suivant la date d’embauche. Dans cette situation, vous pourrez bénéficier d’allocations chômage si vous avez travaillé au moins 3 ans avant la démission sans aucune interruption.

Quels sont les cas de force majeure pour rompre un CDD ?

En cas de force majeure : Un événement exceptionnel, imprévisible et irrésistible justifiant une exonération d’une obligation, d’un engagement ou d’une responsabilité (par exemple : catastrophe naturelle pour un contrat d’assurance, décès du salarié dû au travail…), l’employeur peut immédiatement. arrêt…

Comment quitter un CDD avant son terme sans problèmes ?

Vous pouvez résilier votre CDD par anticipation à tout moment, en justifiant votre demande auprès de votre employeur actuel, en indiquant par exemple par écrit la fin du contrat et en apportant la preuve de l’emploi envisagé (promesse d’emploi ou d’emploi, par exemple).

Quels sont les motifs pour une rupture de contrat ?

L’employeur peut rompre le contrat de travail qui le lie à un salarié dans l’une des situations suivantes : Pendant la période d’essai sans motif particulier. Licenciement économique. Licenciement pour motif personnel.

Quelles sont les exceptions au droit de rétractation ?

Le droit de rétractation a des exceptions. Elle est par exemple exclue pour la « fourniture de biens confectionnés selon les spécifications du consommateur ou nettement personnalisés » (article L. 221-28 du code de la consommation). ou pour les achats effectués dans les foires et expositions (article L.

Puis-je retirer après l’achat ? Le droit de rétractation vous permet de bénéficier d’un délai de réflexion de 14 jours après l’achat de biens. Pendant cette période, vous pouvez reconsidérer votre accord à votre discrétion, sans pénalités, et être récompensé. Mais attention, vous n’avez pas toujours le droit de changer d’avis !

Quels produits ne sont pas concernés par le droit de rétractation ?

Sont exclus du droit de rétractation les produits suivants : achats à distance entre particuliers. articles non ouverts tels que CD, DVD, programmes informatiques. articles d’hygiène s’ils ont été ouverts.

Quelles sont les catégories d acquereurs qui ne beneficient jamais du délai de rétractation ?

Les biens destinés à un usage autre que résidentiel, notamment commercial ou professionnel, ne sont pas soumis au droit de rétractation. La jurisprudence exclut également les biens à usage mixte résidentiel et commercial, ainsi que les terrains à bâtir.

Quand s’applique le droit de rétractation ?

Le délai de 14 jours est le délai minimum légal. Le professionnel peut proposer un délai plus long à ses clients. Le droit de rétractation s’applique également si le produit est vendu, utilisé ou en rupture de stock. le compte à rebours du délai de 14 jours commence le lendemain de la conclusion du contrat ou de la livraison de la marchandise.

Quand le droit de rétractation ne s’applique pas ?

Il peut utiliser une notice d’information type. Toutefois, le droit de rétractation ne s’applique pas aux achats suivants : Biens ou services dont le prix dépend des fluctuations des taux des marchés financiers, susceptibles d’intervenir pendant le délai de rétractation (exemple : achat d’or)

Qui bénéficie d’un droit de rétractation ?

Le consommateur bénéficie parfois d’un délai de réflexion (délai au terme duquel le contrat est formé). Une fois le contrat formé, le consommateur dispose d’un droit de rétractation lui permettant de revenir sur sa décision pendant une durée variable selon la nature du contrat.

Comment se justifie le droit de rétractation ?

Si vous achetez un bien ou un service à distance, vous avez le droit de changer d’avis sur votre achat. C’est le droit de rétractation. Le vendeur doit vous informer de l’existence ou de l’absence de ce droit avant la conclusion de votre commande. Il peut utiliser une notice d’information type.

Qui bénéficie d’un droit de rétractation ?

Le consommateur bénéficie parfois d’un délai de réflexion (délai au terme duquel le contrat est formé). Une fois le contrat formé, le consommateur dispose d’un droit de rétractation lui permettant de revenir sur sa décision pendant une durée variable selon la nature du contrat.

Quelles sont les exceptions au droit de rétractation ?

Le droit de rétractation a des exceptions. Elle est, par exemple, exclue pour la « fourniture de biens confectionnés selon les spécifications du consommateur ou nettement personnalisés » (article L. 221-28 du code de la consommation). ou pour les achats effectués dans les foires et expositions (article L.

Quand s’applique le droit de rétractation ?

Le délai de 14 jours est le délai minimum légal. Le professionnel peut proposer un délai plus long à ses clients. Le droit de rétractation s’applique également si le produit est vendu, utilisé ou en rupture de stock. le compte à rebours du délai de 14 jours commence le lendemain de la conclusion du contrat ou de la livraison de la marchandise.

Comment faire une demande d’annulation ?

Objet : Résiliation du contrat n° [indiquer la référence] Chère Madame, Monsieur, Je vous informe par la présente de mon souhait de résilier le contrat [indiquer votre référence] que nous avons conclu le [date] dernier. En effet, je [précisez les raisons, si nécessaire].

Comment rédiger une demande d’annulation de carte bancaire ? Madame, Monsieur, je vous informe par la présente que je demande la résiliation immédiate et définitive de mon contrat n° [numéro de votre contrat]. Je retournerai également la carte n° [votre numéro de carte] qui m’a été fournie.

Comment rédiger une annulation de Rendez-vous ?

Merci d’avoir invité [nom de l’événement]. Je ne pourrai malheureusement pas y assister. Je voulais vous en informer le plus tôt possible afin que vous puissiez ouvrir la liste à quelqu’un d’autre. Je vous souhaite un très agréable événement.

Comment ecrire un mail d’annulation ?

Aujourd’hui nous sommes (date), et je n’ai toujours pas accusé réception de ma commande, malgré mes relances. Je vous adresse donc, par la présente, une demande d’annulation de ma commande, conformément aux dispositions de l’article L114-1 du Code de la consommation.

Comment annoncer une annulation ?

Expliquez en toute transparence les raisons de l’annulation, et précisez les conséquences. N’hésitez pas non plus à vous excuser. S’il est possible de reporter l’événement, essayez d’annoncer la nouvelle date dès que possible.

Comment ecrire un mail d’annulation ?

Aujourd’hui nous sommes (date), et je n’ai toujours pas accusé réception de ma commande, malgré mes relances. Je vous adresse donc, par la présente, une demande d’annulation de ma commande, conformément aux dispositions de l’article L114-1 du Code de la consommation.

Comment demander l’annulation d’une commande ?

Objet : Annulation de la commande [numéro] [titre], Nous avons passé une commande avec le numéro [numéro] le [date] pour un montant de [montant] euros. Nous avons le regret de vous informer de notre décision d’annuler cette commande.

Comment s’excuser pour une annulation ?

Madame, Monsieur, C’est avec grand regret que je vous informe par la présente que je ne pourrai malheureusement pas assister à la réunion/rendez-vous prévu le (date), à ​​(lieu), le (préciser l’objet du rendez-vous).

Comment annoncer une annulation ?

Expliquez en toute transparence les raisons de l’annulation, et précisez les conséquences. N’hésitez pas non plus à vous excuser. S’il est possible de reporter l’événement, essayez d’annoncer la nouvelle date dès que possible.

Comment s’excuser pour une annulation ?

Madame, Monsieur, C’est avec grand regret que je vous informe par la présente que je ne pourrai malheureusement pas assister à la réunion/rendez-vous prévu le (date), à ​​(lieu), le (préciser l’objet du rendez-vous).

Comment annoncer l’annulation d’une réunion ?

C’est avec le plus grand regret que je vous informe de mon absence à la réunion prévue le (préciser la date), à ​​(préciser le lieu), le (préciser l’objet de la réunion). En effet, je vous informe de mon indisponibilité car (précisez la raison), et je dois m’y rendre (le même jour et/ou à la même heure).

Est-ce que les frais de résiliation Sont-ils légaux ?

Lorsque vous souscrivez à une offre avec frais de résiliation, le client s’engage à payer des frais à la fin du contrat. La loi de 2008 pour le développement de la concurrence au service des consommateurs, dite loi Chatel, oblige l’opérateur de télécommunications à justifier les coûts de terminaison.

Comment changer d’opérateur sans payer de frais ? Le consommateur n’a qu’à composer le 3179, un numéro vert, à partir du téléphone mobile dont il souhaite conserver le numéro. Il reçoit alors par SMS le numéro RIO associé à la ligne. Elle doit ensuite être communiquée au nouvel opérateur, qui se charge des démarches pour terminer l’ancienne ligne.

Comment ne pas payer les frais de résiliation chez SFR ?

Si votre période d’engagement de 12 ou 24 mois est terminée, la résiliation est entièrement gratuite. Si vous avez souscrit un abonnement avec engagement, et que vous résiliez avant la fin de ce délai, des frais de résiliation anticipée pourront vous être appliqués, en application de la loi Châtel.

Comment résilier un abonnement SFR avec la loi Chatel ?

Le contenu de la loi Chatel en détail Dans le cadre d’un contrat pris ou renouvelé pour une durée de 24 mois, l’abonné peut résilier son contrat de téléphonie mobile par anticipation, soit à partir du 13ème mois d’engagement, contre un quart des mensualités restantes. .

Comment faire pour résilier un contrat SFR sans frais ?

Pour annuler, il vous suffit de contacter le 1023, qui vous communiquera l’adresse d’annulation. Dès réception de votre courrier, votre démission prendra effet dans un délai de 10 jours. Un email vous sera envoyé pour vous informer que votre annulation a bien été prise en compte.

Comment faire pour ne pas payer les frais de résiliation ?

Afin de ne pas payer de frais d’annulation, vous devez pouvoir invoquer un motif légitime. Ils permettent, à condition que la démission soit accompagnée d’un justificatif, de ne pas payer de frais. Déplacez-vous vers une zone résidentielle ou de travail non couverte par l’opérateur.

Comment profiter des 100 € remboursés sur les frais de résiliation ?

Jusqu’à 100 € de remboursement sont offerts aux abonnés. Pour en profiter, tout nouvel abonné (hors SFR) doit remplir un formulaire en ligne en y joignant une copie de la dernière facture de votre ancien opérateur mentionnant les pénalités de résiliation.

Comment résilier un abonnement sans frais ?

Votre opérateur peut résilier votre abonnement si vous ne payez pas vos factures. Votre contrat doit mentionner cette possibilité. La résiliation intervient si votre opérateur vous a envoyé un avis de résiliation de contrat et que vous n’avez pas répondu en payant les arriérés.

Quelles sont les conditions de résiliation ?

Un contrat conclu pour une durée indéterminée peut être résilié à tout moment, sous réserve du respect des indemnités de préavis et/ou de résiliation prévues au contrat. Le fait qu’une durée minimale d’engagement soit prévue dans le contrat n’empêche pas un consommateur de résilier son contrat à tout moment.

Quand Peut-on resilier ?

Si votre contrat le prévoit, vous pouvez disposer d’un délai, généralement de 15 jours ou d’un mois, pour demander la résiliation. Il est plus prudent, là encore, d’avertir votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception. La fin du contrat peut alors intervenir un ou deux mois après la demande.

Comment résilier quand on est encore engagé ?

Pour résilier anticipativement un forfait de téléphonie mobile, l’abonné adresse à son opérateur une lettre de démission par courrier recommandé AR, sans nécessairement préciser les motifs de sa demande. Il peut indiquer la date à laquelle il souhaite que la démission prenne effet.