La stratégie de jeu vidéo de ByteDance a été brutalement freinée en Chine

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’entreprise chinoise a du mal à se positionner dans le secteur du jeu vidéo en Chine face à des géants comme Tencent. Photo : ByteDance.

Tencent, une société chinoise, est le plus grand acteur économique du jeu vidéo au monde selon un rapport de l’analyste Newzoo. La domination de Tencent a contribué à contrecarrer les efforts de ByteDance pour devenir un acteur majeur de l’industrie. Le propriétaire de TikTok a également été fortement fragilisé par la politique restrictive de Pékin à l’encontre de l’industrie. En conséquence, la société a décidé de fermer l’un de ses studios de développement de jeux basés à Shanghai.

Des employés licenciés ou transférés vers d’autres entreprises de ByteDance

ByteDance a récemment fermé la société de développement de jeux 101 Studio, a rapporté le South China Morning Post le 18 juin. Les 300 employés de ce studio de Shanghai ont été licenciés ou transférés en interne chez Nuverse, la branche d’édition de jeux vidéo de ByteDance.

101 Studio est né du rachat de Mokun Technology, un studio de développement spécialisé dans les jeux mobiles, par ByteDance il y a trois ans. L’acquisition faisait partie du plan de l’entreprise visant à diversifier ses activités au-delà des courtes vidéos de TikTok et de son homologue chinois, Douyin. La société a rappelé ses ambitions de jeu en mai dernier. Il souhaite notamment permettre aux utilisateurs de TikTok de jouer directement depuis l’application, une fonctionnalité actuellement en phase de test au Vietnam.

ByteDance a compris que les jeux vidéo mobiles représentaient une énorme opportunité. C’est un marché qui devrait générer 103,5 milliards de dollars dans le monde d’ici fin 2022 selon Newzoo. Malgré sa taille appétissante, le marché du jeu vidéo présente un véritable challenge. Dans ce secteur qui pèse 44 milliards de dollars, l’entreprise est en concurrence directe avec les deux géants NetEase et Tencent.

À Lire  "J'ai quitté mon CDI dans une agence de com pour vivre de mes sketchs sur TikTok"

Voir l’article :
Photographie : Body Kobu / Unsplash.Le ministère chinois de l’Industrie et des…

La politique chinoise a ralenti le secteur du jeu vidéo

Outre une forte concurrence, la position de ByteDance sur le marché chinois a été fragilisée par la politique de Pékin. Le pouvoir a interrompu la sortie de nouveaux jeux pendant neuf mois à partir de juillet 2021. En avril, le gouvernement a repris l’homologation de nouveaux titres, mais il reste extrêmement vigilant à leur sujet.

Avant ces restrictions, 80 à 100 jeux étaient approuvés chaque mois. En juin 2022, 60 jeux, uniquement développés en Chine, avaient obtenu une licence. Même les géants Tencent et NetEase sont directement touchés par la politique de Pékin puisqu’aucun de leurs titres n’a été approuvé dans cette dernière vague.

Face à la concurrence quasi monopolistique de Tencent, qui utilise l’omniprésence de sa messagerie WeChat en Chine pour diriger les utilisateurs vers ses jeux, et à la répression du pouvoir chinois, ByteDance réoriente sa stratégie. D’anciens employés de 101 Studio ont été transférés à Pico Studio pour travailler sur un projet de réalité virtuelle, un autre secteur dans lequel l’entreprise souhaite se positionner. Diversification sectorielle et géographique, puisque l’entreprise bénéficie de la force de Moonton Technology, un studio qui produit Mobile Legends, un jeu mobile extrêmement populaire dans les pays d’Asie du Sud-Est. ByteDance devra être en mesure de proposer des jeux qui se démarquent du reste de l’industrie pour espérer tenir tête à la concurrence.