L’Agglo de Moulins (Allier) veut favoriser l’accès aux soins pour tous…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Depuis début 2022, Moulins Communauté est partenaire de la SICAV « Just ». Les habitants de l’agglomération peuvent ainsi bénéficier de tarifs négociés plus avantageux que les contrats individuels.

Même les journaux parisiens l’avouent (*) : il vaut mieux vivre dans l’Allier qu’à Paris. Du moins en ce qui concerne la complémentaire santé, dont les tarifs dans le Bourbonnais sont en moyenne plus favorables que dans le reste de la France, selon une étude du comparateur Meilleurtaux Assurances. Et c’est certainement un cas encore plus grand depuis l’arrivée de la caisse commune communale à Moulins à partir de 2018. Et plus encore, dès le début de l’année 2022, avec la nouvelle caisse commune intercommunale qui est le fruit de la coopération des Moulins. communauté avec la Mutuelle « Samo ». Le principe est simple : Moulins Communauté fait venir un certain nombre d’adhérents à « Just », et en échange, ces derniers ont « des tarifs plus avantageux qu’avec un contrat signé individuellement ».

Déjà 450 adhérents

« Nous avons deux objectifs : donner à chacun accès à une assurance commune et préserver le pouvoir d’achat des habitants », résume Nicole Tabutin, vice-présidente de la communauté Moulins en charge de la solidarité et de la santé. 450 habitants répartis sur 44 communes de la communauté d’agglomération sont recensés en janvier 2022. Essentiellement dans les zones les plus urbaines (Moulins, Yzeure, Avermes). Parmi les souscripteurs, 7 % vivaient auparavant sans mutuelle, dont dix jeunes.

L’Allier prend grand soin d’attirer les travailleurs de la santé

Le chiffre est « anormalement élevé, selon Emmanuelle Castelain, responsable du développement au Just joint. Souvent, les jeunes pensent qu’ils n’en ont pas besoin parce qu’ils sont en bonne santé. Mais il suffit d’un accident et d’une hospitalisation, surtout dans un forfait, se rendre compte que ça peut vite piquer » Entre 2 000 et 5 000 euros par jour, explique-t-elle, et la sécurité sociale ne couvre pas toujours tous les frais :

Une hospitalisation de plusieurs jours peut s’additionner très vite !

Parmi les jeunes adhérents, la plupart de ceux qui bénéficiaient auparavant de contrats parentaux ne sont plus couverts en raison de leur âge. Malgré tout, le chargé de développement à la Fonda Just constate la prédominance des retraités dans les contrats conclus dans l’agglomération. Environ 60 % des assurés ont plus de 60 ans. Assez logique :

À Lire  Pour le savoir, le premier observatoire trimestriel des ventes de deux-roues neufs et d'occasion

On attrape des exclus des conventions collectives, et donc de la mutuelle qui va de pair avec l’emploi.

Ceci pourrez vous intéresser :
Le rôle de la finance dans la mobilité durable BNP Paribas a…

Tout le monde est le bienvenu

L’Allier étant une zone rurale, avec une forte proportion de personnes âgées, l’un des critères de sélection du groupement par Moulins Communauté était d’avoir une agence à Moulins pour que les gens puissent venir s’y rendre. Cependant, la commune Just étant basée dans le nord de la France, elle ne dispose pas encore de locaux physiques près de Moulins. En revanche, il met en place de nombreuses « permanences » dans de nombreuses communes d’Agglo (voir pratique), pour s’inscrire, se renseigner ou déterminer des offres.

Parfois, on dit aux gens de rester là où ils sont parce que leur contrat est bien rempli. Nous sommes là pour donner des conseils.

Donc pas de contrainte, mais Emmanuelle Castelain l’assure : « En général, les gens peuvent gagner de 100 à 1 600 euros par an par rapport à leur contrat actuel, avec les mêmes garanties voire mieux ». Et de rappeler qu' »il n’y a tout simplement pas d’actionnaires pour rémunérer, si ça rapporte du profit, les membres en profitent ».

Les habitants du territoire de Commentry-Montmarault-Néris (Allier) pourront bénéficier d’une communauté commune

Enfin, il n’y a pas de critères d’adhésion, ni de certificat médical à remplir. « Nos taux évoluent avec l’âge car le risque d’hospitalisation est plus élevé. Mais nos prix n’augmentent pas après 75 ans. Une seule condition pour adhérer : habiter une des communes de la communauté de Moulins ou y travailler, même si vous habitez ailleurs.

(*) Dans l’article du 25 octobre

Permanences d’enregistrement à Avermes, Chevagnes, Dornes, Le Veurdre, Moulins, Souvigny, Yzeure. A convenir au 0.809.546.000 (service gratuit + prix d’appel)