Le gouvernement agit pour la santé et le bien-être des élèves

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Ministre des Solidarités et de la Santé, de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de l’Agriculture et de l’Alimentation, Directeur Général de l’Assurance Maladie, des Conférences des Établissements d’Enseignement Supérieur, du Centre National du Travail Universitaire et Scolaire et Président de l’Association. Le directeur des services de santé universitaires annonce la signature d’une entente pour agir sur la santé et le bien-être des étudiants.

Cette entente prévoit une collaboration entre ces différentes institutions et définit la santé étudiante comme un axe clé pour favoriser la réussite étudiante.

L’objectif est de coordonner les actions d’acquisition de droits, notamment pour les étudiants internationaux, de lutter contre le non-recours aux soins et d’organiser la prise en charge des étudiants.

Mieux répondre aux besoins spécifiques des étudiants

Mieux répondre aux besoins spécifiques des étudiants

Les relations préexistantes avec cette convention ont permis de construire ensemble une communication nationale pour l’accueil des étudiants. Les caisses d’assurance maladie de base ont su répondre localement à leurs besoins spécifiques de santé en créant un réseau de référents de l’enseignement supérieur au niveau départemental. Ce réseau a un rôle important à jouer, notamment pour informer et soutenir les organismes et partenaires œuvrant pour la santé de ce jeune.

Ces développements ont permis d’identifier trois domaines d’activité prioritaires :

Cette entente et son retour aux ententes locales permettront de redynamiser les partenariats existants, de favoriser l’accès à la santé étudiante et de rendre les soins de santé plus compréhensibles. Des actions combinées aux niveaux national et départemental assureront un impact sur l’ensemble du territoire en priorisant les actions et en surveillant la mise en œuvre locale. Dans la diffusion de ces accords locaux, une attention particulière est portée aux territoires ultramarins.

Cela renforce la nécessité pour les acteurs locaux de l’enseignement supérieur et de la santé de prendre en charge les étudiants qui sont un facteur de santé indispensable à la réussite scolaire.

La santé des jeunes est une priorité pour le Gouvernement et l’Assurance Maladie. Agir pour le bien-être et la santé mentale des élèves est nécessaire pour favoriser l’épanouissement et la réussite des futurs citoyens.

A voir aussi :
Santé collaborative (CMU-C – ACS) | ameli.fr | Assurance Quelles sont les…

À Lire  Assurance scolaire : quels avantages et quelle couverture ?