Le poids, cette inconnue : définitions

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Significations des différents poids et masses, sans oublier le suspendu et non suspendu

Selon norme DIN ou CE

Ah le poids d’une moto, tout un programme. Et si le poids est indiqué de la même manière sur toutes les cartes grises ou certificats d’immatriculation, ce n’est pas le cas de tous les constructeurs qui communiquent parfois sur le poids à sec, le poids à vide, le poids avec le plein de carburant. Même la notion de poids est erronée, poids et masse sont souvent confondus alors qu’il s’agit de deux valeurs différentes. Au niveau sémantique, il faudrait parler de masse et donc de masse vide. De plus, la masse est bien mesurée en kilogrammes tandis que le poids est mesuré en newtons. Alors quelles sont les différences entre PTAC, PVOM ou encore PTRA sans oublier les différences de définition entre les normes DIN et CE ? Petit guide pratique pour comprendre toutes les différences.

Le dilemme du poids

Vous vous dites qu’il n’y a rien de plus facile que le poids d’une moto ou d’un scooter. Mais ce n’est rien.

De notre côté en tant que média, c’est un problème récurrent et je ne parle même pas de poids à vide ou de poids sec. Mais on obtient souvent des informations différentes au fil du temps sur une même année de moto. On obtient ainsi, lors de la première présentation d’une moto, son poids. Mais le vélo n’a parfois pas passé les dernières certifications. Le poids évolue donc souvent entre la présentation initiale et l’arrivée de la moto chez le concessionnaire. Ensuite, vous pouvez trouver un poids différent sur le site du fabricant, sur le dossier de presse ou dans le manuel d’utilisation. Cela nous est encore arrivé récemment sur une moto vintage 2021 où nous avions trois poids différents, pas très éloignés (quelques kilos) mais tout de même différents.

Et le poids varie de un à trois sur une moto, des 143 kilogrammes sur les motos A2 les plus légères aux 420 kilogrammes sur les motos les plus lourdes comme la Harley-Davidson CVO Road Glide Limited, sans oublier les 484 kilogrammes d’une Boss Hoss.

Et puis le poids ne dit pas tout, car sur une moto l’équilibre des masses et surtout la position et la contenance du réservoir plein peuvent jouer un rôle énorme, ce qui donne l’impression qu’une moto apparemment plus légère au niveau des sensations au guidon c’est effectivement plus lourd en terme de réflexion sur la fiche technique. Et l’impression de poids en roulant est encore différente de l’impression de poids lors de la manipulation de la moto lorsqu’elle est à l’arrêt dans le garage (notamment en fonction de la largeur du guidon, entre guidon large et guidon). Enfin, l’expérience permet de trouver une moto autrefois lourde et enfin maniable et facile. Bref, la messe ne dit pas tout.

En attendant, il y a encore des définitions.

Les définitions des différents poids et masses

La définition du code de la route

L’article R312-1 du code de la route définit le poids à vide comme « la masse d’un véhicule en ordre de marche, comprenant le châssis avec les accumulateurs et le réservoir d’eau remplis, les réservoirs de carburant ou gazéificateurs remplis, la carrosserie, les équipements normaux, les roues et pneumatiques de secours et les outils normaux normalement fournis avec le véhicule2 » .

PVOM : le poids à vide ou Poids à Vide en Ordre de Marche (G1 sur le certificat d’immatriculation)

Ce poids correspond au poids du véhicule sortant de la chaîne de montage conformément à l’article R312-1 du code national de la route. On parle aussi de poids à vide en ordre de marche (PVOM). Ce poids comprend les accessoires et équipements montés de série et 90% des fluides nécessaires au fonctionnement du véhicule. Et dans les fluides, nous incluons l’huile moteur, l’huile pour engrenages, le liquide de frein, le liquide de refroidissement. Nous parlons ici de la norme DIN. La norme CE ajoute 75 kilos, répartis en 68 kilos pour le conducteur et 7 kilos de bagages. Et si la norme CE est utilisée pour les voitures, elle ne l’est pas pour les motos.

À Lire  Mois sans tabac : arrêter de fumer grâce à l'hypnose

Le poids à sec

Le poids à sec est le poids d’un véhicule sans consommables, passagers ou chargement. Il est nettement inférieur au poids d’un véhicule en état de marche et est donc rarement utilisé. Pour une moto, le poids à sec ne comprend donc pas l’essence, l’huile moteur, le liquide de refroidissement, le liquide de frein ou… la batterie !

La différence entre le poids à sec et le poids à vide peut donc être importante, ne serait-ce qu’en raison des différentes capacités des réservoirs de carburant selon le deux-roues ou des différents poids des batteries (plomb ou lithium).

Poids à l’expédition

Ce poids représente le poids du véhicule sans options. Cela comprend l’huile moteur, le liquide de refroidissement, le liquide de frein et la petite quantité de carburant nécessaire pour faire fonctionner la chaîne de montage.

PTAC : Poids Total Autorisé en Charge (F2 sur le certificat d’immatriculation) ou Masse Maximale Autorisée

Ce poids correspond au poids limite que le véhicule ne peut en aucun cas dépasser (avec passagers + bagages + plein). Cette indication est portée sur le certificat d’immatriculation, sur la notice descriptive ou le carnet d’entretien et sur la plaque de châssis. Ce PTAC déterminera également le type de permis requis pour conduire le véhicule. PTAC s’appelle désormais MMA ou Masse Maximum Autorisée. Le dépassement du PTAC entraîne une amende allant de 135 à 1 500 euros.

PTC : Poids Total en Charge

Ce poids correspond au poids réel du véhicule en charge à un instant précis. Il varie donc en fonction du nombre de passagers et de la quantité de bagages.

Pour les véhicules autres que les deux-roues, il existe aussi deux autres échelles avec PTR (et on ne rigole pas) et PTRA.

PTR : Poids Total Roulant

Il s’agit du poids réel de l’ensemble de la remorque (GVW du véhicule + GWP de la remorque)

PTRA : Poids Total Roulant Autorisé

C’est le poids indiqué par le fabricant puis validé par la DREAL ou la DRIEE. C’est l’addition au poids total du véhicule et au poids de la remorque indiqué par le constructeur.

Les autres masses

Aussi appelée masse non suspendue, parfois appelée masse non suspendue. C’est alors la masse des éléments du véhicule qui suit précisément les ondulations de la route. A l’inverse, on parle de masse suspendue pour désigner les éléments de la moto qui sont suspendus aux roues.

Poids non suspendu

Il comprend les roues, les pneus, les disques de frein, les étriers, les tubes de fourche inférieurs et une partie du bras oscillant.

Poids suspendu

Il comprend tout ce qui est supporté par les amortisseurs – moteur, châssis, carburant et conducteur.

Poids léger, ou lourd ?

La définition de léger et lourd est un peu subjective sur une moto et dépend aussi du pilote. Une moto de deux cents kilos paraîtra légère à 100 kilos par rapport à une frêle jeune fille de 55 kilos.

En revanche, le poids des motos a considérablement baissé ces vingt dernières années. La Suzuki Bandit 600 pesait 226 kilogrammes avec le plein de carburant. Aujourd’hui, les 600 font moins de 200 kilos et à 225 kilos on trouve plus de 1000 cm3 (une MT-10 pèse 210 kilos).

Un total de moins de 190 kilos on parlera d’une moto légère, entre 190 et 250 kilos on parlera d’une moto mi-lourde. Et de 240 à 250 kilos, nous parlons d’une moto lourde.

Enfin, il faut savoir qu’il est plus facile et moins cher de gagner en puissance qu’en poids. Les matériaux légers sont chers. Et le gain de poids sur une moto se paie surtout avec toutes les versions SP qui sortent quelques mois après le modèle standard.

Plus d’infos sur le poids

Sur le même sujet :
L’association de consommateurs communique les règles relatives aux trottinettes électriques aux services,…