Le port de Saint-Jean accueille le plus grand paquebot de croisière de son histoire

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le front de mer de Saint John, au Nouveau-Brunswick, était animé pour la première fois en un peu plus de deux ans mercredi alors que la ville accueillait le plus grand navire de croisière de son histoire.

L’Oasis of the Seas mesure 1 200 pieds de long et se compose de 16 ponts comprenant un terrain de basket, un parc aquatique, une tyrolienne et des trampolines de 30 pieds.

C’est le quatrième plus grand navire de croisière au monde; il peut accueillir près de 6 000 passagers et 2 000 membres d’équipage. Quelque 5 400 passagers étaient à bord mercredi.

Jacqui Diaz fait partie des nombreux vacanciers à bord. Elle pense qu’elle n’aura même pas le temps d’explorer chaque section du navire au cours de sa croisière de cinq jours.

Il y a un parc au niveau où nous sommes, le Central Park, dit-il. Vous marchez et il y a des arbres et des oiseaux qui chantent. C’est incroyable.

L’Oasis of the Seas est le quatrième plus grand navire de croisière au monde.

Photo : Radio-Canada/Mia Urquhart

L’Oasis of the Seas a passé 12 heures dans le port de Saint-Jean.

Il était également à Halifax, en Nouvelle-Écosse, mardi.

Une saison de croisière attendue

Une saison de croisière attendue

À Saint-Jean, après deux ans de pandémie, les acteurs de l’industrie touristique attendaient avec impatience l’arrivée de l’immense paquebot.

En 2019, avant la pandémie, l’impact économique de ce secteur s’élevait à 50 millions de dollars.

Lorsque les restrictions COVID-19 sont entrées en vigueur et que les navires de croisière ont cessé de faire escale dans la ville portuaire, un énorme vide a été créé, selon Beth Hatt, fondatrice de la société Aquila Tours.

« Nous avons presque autant de bateaux cette année qu’en 2019. Nous ne pensions pas que cela reviendrait d’un coup, aussi vite. Nous sommes plutôt contents. »

À Lire  Tourisme : Maurice, Cap-Vert, Seychelles,... Les îles africaines se réveillent avec un record de 3,3 milliards d'euros en 2019

L’expérience des passagers des navires faisant escale dans la ville s’est améliorée en 2022, selon Beth Hatt.

Aquila Tours a offert des excursions aux croisiéristes, notamment le parc provincial Hopewell Rocks, St. Martins et Place Fort Latour.

Nous avons emmené plus de 2 000 personnes en visite guidée, dit-elle.

Tourisme, Trigano : Un voyage au bout de l'ennui
Lire aussi :
Pour l’obtenir de temps en temps, ça ne nous en donne qu’un…

Area 506

Area 506

Mercredi a également marqué l’ouverture de la zone 506, une zone de conteneurs maritimes transformés en petites entreprises le long de la promenade.

L’installation extérieure peinte de couleurs vives abrite actuellement 27 vendeurs et food trucks. Il est également conçu pour pouvoir présenter des événements musicaux.

La passagère d’Oasis of the Seas, Suna Kneisley, a vraiment apprécié sa visite de la zone 506. Elle trouve que transformer les conteneurs maritimes en entreprises est une idée vraiment brillante.

La zone 506, vue d’en haut, à bord de l’Oasis of the Seas.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie : Ray Gracewood

Le fondateur du festival de musique Area 506, Ray Gracewood, a déclaré que l’ouverture de l’installation n’aurait pas pu mieux se passer.

Il est ahurissant de penser qu’il y a à peine six semaines, cette zone n’était qu’un parking, dit-il. C’est un bon moyen de profiter de l’espace face à la mer et c’est un excellent exemple de projet urbain innovant.

Ray Gracewood dit que la prochaine croisière est prévue en juillet.

L’installation sera ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, lorsqu’un bateau de croisière est en ville, et les heures d’ouverture standard permettront également aux habitants de venir faire du shopping.

D’après des informations de Mia Urquhart de CBC et des informations de l’émission de radio La matinale