L’éditorial de Dominique Gobert : et se réinventer… s’est réinventé

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Il faut réinventer le tourisme… Il paraît qu’à chaque fois que le grand « expert » ne sait pas quoi dire, la formule est si belle qu’elle autorise presque toutes les bêtises…

Il faut réinventer le tourisme… Il paraît qu’à chaque fois que le grand « expert » ne sait pas quoi dire, la formule est si belle qu’elle autorise presque toutes les bêtises…

Réinventer le tourisme, pourquoi pas, mais réinventer quoi ? Comme me le disait récemment dans nos colonnes le patron de Kuoni France, Emmanuel Foiry, « le monde d’après ressemble beaucoup au monde d’avant ».

Pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas vraiment de différence. L’écologie, le réchauffement climatique et l’évolution inéluctable de la planète n’empêcheront pas ce besoin de déplacements, qu’ils soient professionnels ou de loisirs.

Avec quelques ajustements ou au moins des développements en cours de route, je remarque aussi que dans ce monde « d’alors » la « croisière » devient de plus en plus un produit « à la mode », si je peux me permettre cette remarque étonnante.

Il faudra du temps pour que le produit « croisière » soit considéré comme une entité touristique à part entière, du moins en Europe. Il a fallu l’obstination de certains bateliers, italiens pour la plupart – mais cela pourrait aussi être dans leurs gènes (ou ceux de Gênes) – pour faire passer les bateaux d’un produit élitiste réservé aux seniors aisés à des (et grands) clubs de vacances ouverts à toutes les classes. vacanciers. Souvent à tel point que ces navires sont de véritables concurrents des traditionnels « clubs » assis.

Le Club Med, avant d’être en porcelaine, l’a essayé, grâce à deux très beaux yachts, Club Med 1 et 2.

Même certains des « grands garçons » s’y plongent (malheureusement). C’est peut-être aussi la « réinvention » prônée par ces experts qui ne vivent que pour confirmer leur grande ignorance, avec raison, car ils n’y connaissent rien…

À Lire  Handball - Coupe du Monde: Handball - Coupe du Monde ...

Ici on prend au hasard le groupe Accor, ce géant de l’hôtellerie, quasiment numéro 1 mondial (et sinon, il le deviendra certainement). Qu’a annoncé Accor récemment ? Pas seulement un vœu qui devrait se réaliser très vite dans le secteur « loisirs », pour ne pas dire tourisme, mais surtout dans l’extraordinaire investissement dans le produit que j’évoquais plus haut, la croisière.

Ça ne va pas avec le dos d’une cuillère, excellent président Bazin, pour autant qu’Accor se lance dans la construction d’un yacht puissant (et peut-être deux), le plus grand du monde, sous la marque Orient Express. !

Serait-ce une réinvention ? J’avoue que je ne sais vraiment pas, mais en tout cas c’est une sorte « d’adaptation » aux évolutions du secteur. Pour le reste, je crois fermement que « chacun a un travail » et que les vaches seront bien soignées… Mais je me contente de laisser les pronostics à tous ces experts, y compris ceux du « Comité de prospective », le membre théorique. de cet office du tourisme, dont le secteur attend beaucoup.

Et pour finir sur une note positive et amusante, toujours sous le thème de la « redécouverte », ce constat a été remarqué par nos camarades de Tom.Travel lors du récent CES de Las Vegas, dédié aux nouvelles technologies « innovantes ». Notamment, ce projet développé par la société Skytrack Technology, qui a mis au point « un avion qui est propulsé à l’électricité grâce à un train auquel il est attaché par un câble ».

Mais c’est définitivement une réinvention…

Articles similaires

Sur le même sujet :
Une rumeur circulant sur Facebook s’oppose à l’idée de limitations de vitesse…