L’EIRL est morte, vive l’entreprise individuelle !

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Vous avez sans doute entendu parler de la suppression de l’EIRL. Vous ne connaissez peut-être même pas l’existence de ce régime, si discret depuis ses débuts.

La loi en faveur de l’activité professionnelle indépendante du 14 février 2022 est claire sur cette nouveauté… ou presque. Il n’est plus possible d’opter pour le régime EIRL pour protéger son propre patrimoine : un statut unique harmonise la protection du patrimoine de tous les entrepreneurs individuels.

Or, cette protection automatique ne s’applique qu’à partir du 14 mai 2022. La question demeure donc : comment l’entrepreneur individuel qui débute pendant ces trois mois de transition peut-il protéger son patrimoine ?

La suppression du régime de l’EIRL pour l’avenir

La suppression du régime de l’EIRL pour l’avenir

Jusqu’à présent, l’entrepreneur qui souhaitait créer son propre compte avait deux options : créer sa propre entreprise ou créer une entreprise. Si je choisissais la première solution, j’avais le choix entre : le régime classique de l’entrepreneur individuel (EI) et le régime du microentrepreneur. Cependant, il était possible d’opter pour l’EIRL pour protéger ses actifs.

La complexité du régime EIRL a joué en sa défaveur, car les résultats sont sans équivoque : très peu de personnes optent pour l’EIRL.

Cependant, s’il n’est plus possible de créer de nouvelles EIRL, qu’en est-il des EIRL existantes ?

[À l'honneur] : les emballages alimentaires | ré
Voir l’article :
L’approvisionnement et l’innovation en emballage alimentaire représentent un enjeu majeur à l’intersection…

Que deviennent les EIRL existantes ?

Que deviennent les EIRL existantes ?

Les EIRL créées avant le 14 février 2022 ne seront soumises aux nouvelles dispositions que pour les sinistres survenus après cette même date. Si vous êtes déjà une entreprise individuelle à responsabilité limitée, à compter du 14 mai 2022, vous serez soumis à un seul état pour les réclamations futures. Quant aux anciens, ils resteront soumis à l’ancienne loi.

Cela signifie qu’à partir du 14 février, vous ne pourrez plus modifier votre patrimoine professionnel. Mais ce statut unique qui protège vos effets personnels ne s’appliquera qu’à partir du 14 mai.

Une nouvelle protection à compter du 14 mai 2022…

Une nouvelle protection à compter du 14 mai 2022…

La nouvelle loi simplifie le statut juridique de l’entrepreneur individuel et s’applique :

Un nouveau régime unique est créé qui permet notamment :

À Lire  La blockchain, un remède radical au vol de propriété

…et avant le 14 mai 2022, quelle protection ?

…et avant le 14 mai 2022, quelle protection ?

Les choses semblent simples à la lecture de la loi, mais elles sont un peu plus complexes en fait. Les nouvelles dispositions ne s’appliquent qu’à partir du 14 mai 2022. En attendant, quelles règles s’appliquent entre le 14 février et le 14 mai 2022 ? Avant cette date, le statut unique n’est pas encore applicable, mais l’EIRL n’existe plus.

Bref, un nouveau régime de protection du patrimoine est offert à l’entrepreneur individuel qui veut se lancer. Cependant, des doutes subsistent sur le sort des sinistres survenus entre le 14 février et le 14 mai 2022. Des décrets d’exécution sont donc très attendus pour clarifier cette insécurité juridique.

Kenza Bennani Diplômée d’un Master II Droit des affaires et spécialisée en RSE à Paris Dauphine. Il a rejoint Legalstart pour faciliter l’accès au droit des porteurs de projets. … Voir ses contributions

Ce texte est publié sous la responsabilité de son auteur. Son contenu n’implique en aucun cas la rédaction de Les Echos Solutions.

Pour créer une entreprise au Cameroun, il est plus simple de s’adresser aux Centres de Formalité de Création d’Entreprise (CFCE), qui sont des guichets uniques qui regroupent en un même lieu toutes les administrations impliquées dans le processus de création.

Quels sont les quatre grands statuts juridiques ?

Quels sont les quatre grands statuts juridiques ?

Il existe cinq formes juridiques principales : l’entreprise individuelle, l’entreprise individuelle à responsabilité limitée, l’entreprise individuelle à responsabilité limitée, la société de capitaux, la société en nom collectif.

Quels sont les statuts juridiques ? Voici les différentes déclarations de société que vous pouvez utiliser pour créer votre entreprise : société individuelle, EIRL, SARL et EURL, SAS et SASU, SA et SNC.

Quels sont les 4 types d’entreprises ?

En ce sens, il existe 4 grands types d’entreprises :

  • Entreprise automobile;
  • Entreprise individuelle;
  • Association;
  • Actes anonymes.

Pourquoi choisir une société par actions simplifiée ?

La SAS permet de passer de l’impôt sur les sociétés à l’impôt sur le revenu si le capital est détenu à 50 % par des personnes physiques, dont 34 % des actions détenues par le dirigeant et sa famille. Cette option fiscale IR est valable pour les entreprises de moins de 5 ans.

Pourquoi choisir une SARL plutôt qu’une SAS ? Le fonctionnement rigide de la SARL est contraignant mais permet de sécuriser les associés. La liberté accordée aux associés SAS est un avantage indéniable pour organiser au mieux leur fonctionnement, mais elle peut faire courir un risque à certains associés.