Les 5 clés d’une entreprise championne de la rétention des talents

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

« La Grande Démission », l’effet « Boomerang Employee », la « Guerre des Talents », autant de termes et de phénomènes qui soulignent le bouleversement que connaissent actuellement les organisations de tous secteurs.

Le monde du travail est pensé et redéfini au quotidien tant par les équipes dirigeantes que par les décideurs. Les employeurs sont poussés à repenser le fonctionnement de leurs entreprises et à s’adapter pour mieux répondre aux besoins de leurs employés.

Pour les employeurs qui cherchent à adapter leur organisation d’entreprise pour améliorer l’engagement des employés dans un environnement de travail numérique ou hybride, il y a quatre éléments clés à considérer : le bien-être, la reconnaissance, les activités culturelles et enfin la formation et le développement des compétences. Réengager tous les travailleurs nécessite plus que de simples appels Zoom ; les employeurs doivent avoir une approche flexible et personnelle dans leurs relations avec leurs employés.

Prendre soin des “moments clefs” de la vie des collaborateurs

Prendre soin des “moments clefs” de la vie des collaborateurs

L’expérience de l’employé suit une loi de Pareto. 20% des moments définissent 80% de l’expérience. Gartner a défini le terme « key moment » (moment qui compte, en anglais). Ce sont des passages importants dans la vie du salarié dans l’entreprise qui ont un impact significatif sur son expérience. Onboarding, retour de congé paternité, changement de poste, de grade… Ces moments sont la pierre angulaire d’une expérience collaborateur réussie.

Prenons un exemple simple : l’intégration. Si, à l’arrivée d’un nouvel employé, son manager n’a rien préparé et que son ordinateur n’est pas prêt, il est peu probable qu’il se projette dans l’entreprise sur le long terme. À l’inverse, un nouvel arrivant bien accueilli, avec des objectifs clairs et tout ce qu’il a à sa disposition pour réussir sera moins susceptible de quitter l’organisation dans les premières années.

Les entreprises doivent s’assurer qu’elles ont mis en place un processus clair pour chaque moment clé. Il convient également de s’assurer que les employés ont des contacts clairement identifiés. Enfin, le management doit être sensibilisé à l’importance de ces moments et impliqué.

Entrepreneurs : Comment faire de la "vague verte" une opportunité pour votre entreprise ?
Voir l’article :
Les considérations environnementales et sociales font désormais partie intégrante des stratégies de…

Promouvoir la formation et le renforcement des compétences

Pour être pleinement engagés dans le travail, les employés doivent être en mesure d’évaluer l’évolution de leur carrière. Cela signifie non seulement la perspective d’une promotion, mais aussi la possibilité de renforcer ses connaissances et ses compétences professionnelles. La génération Z y est particulièrement sensible. Le rapport sur l’apprentissage en milieu de travail de LinkedIn, publié en 2021, a révélé que 50 % des travailleurs de la génération Z voyaient plus de contenu d’apprentissage en 2020 qu’en 2019, et 76 % considéraient l’apprentissage comme le meilleur moyen de réussir dans leur carrière.

Les employeurs devraient permettre aux employés d’élargir leur répertoire et de participer à de nouvelles entreprises, y compris des programmes de mentorat, des formations polyvalentes, des cours de renforcement des compétences, des conférences, des séminaires, etc. Plus les employés peuvent explorer leurs intérêts professionnels, plus ils sont susceptibles d’améliorer leur niveaux de performances.

Faire du bien-être une normalité managériale

Faire du bien-être une normalité managériale

Selon le rapport 2021 Global Human Capital Trends de Deloitte, 80 % des personnes interrogées ont qualifié le bien-être des employés d’« important » ou de « très important » pour le succès de leur organisation. Cet aspect est aujourd’hui un besoin urgent pour de nombreuses entreprises, bien que le rapport Deloitte souligne également une dissonance entre les différents niveaux hiérarchiques. En fait, pour les cadres supérieurs, « l’amélioration du bien-être des travailleurs » ne se classe qu’au huitième rang (sur neuf) parmi les priorités des entreprises.

À Lire  Pouvoir d'achat : on résume les débats sur la taxation des "super profits" des grandes entreprises

Rappelons que le bien-être au travail ne se limite pas aux simples congés payés ou aux horaires de travail. Aussi difficile que cela puisse être pour les entreprises d’assurer un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée à leurs employés, investir dans la santé et le bien-être des employés est absolument essentiel et joue un rôle clé dans l’engagement et la performance des employés.

Cinq éléments doivent être pris en compte par la direction afin de mettre en place une stratégie Expérience Employé :

En intégrant ces cinq éléments dans leur planification, les entreprises peuvent véritablement placer le bien-être au centre de leurs préoccupations.

Co-construire et renforcer sa culture d’entreprise avec les collaborateurs

Co-construire et renforcer sa culture d’entreprise avec les collaborateurs

La culture d’entreprise reste un défi pour de nombreuses structures. Ce n’est plus une question de phrases sur les murs, mais une vraie question de recrutement et de rétention. Il s’agit désormais d’aller au-delà des a priori et des standards du marché, et d’adopter au quotidien les piliers de la culture d’entreprise.

Comme l’a montré un rapport de 2021 de TinyPulse sur l’état de l’engagement des employés, les responsables des ressources humaines éprouvent également des inquiétudes parmi les employés concernant leur culture d’entreprise.

Les employés auront tendance à apprécier davantage leur travail – que ce soit en personne, dans un arrangement hybride ou à distance – s’ils peuvent s’identifier aux valeurs de l’entreprise. Les employeurs ont donc intérêt à se doter d’une vision et de valeurs sociales, et à les articuler clairement pour les rendre plus accessibles. De plus, les entreprises peuvent développer une stratégie de communication pour sensibiliser les employés à leur culture d’entreprise et concevoir des plans d’amélioration avec l’aide d’employés ambassadeurs, tout en assurant une information cohérente pour promouvoir une culture d’entreprise plus unifiée.

Miser sur la reconnaissance des collaborateurs

Miser sur la reconnaissance des collaborateurs

Les employés ont plus que jamais besoin de respect et de reconnaissance. Les méthodes de surveillance en cas de menace et de menaces entrent en vigueur. Les employés d’aujourd’hui recherchent des environnements positifs et accueillants, où ils sont heureux d’expérimenter et de donner des commentaires honnêtes. La reconnaissance et l’appréciation du travail offert sont essentielles pour instaurer la confiance et créer la motivation des employés. Celles-ci peuvent prendre diverses formes : campagnes, primes en espèces, mention des employés lors de réunions, etc.

Les entreprises peuvent également introduire des éléments de « gamification » en incitant les employés à mettre en évidence les progrès des autres et à rechercher eux-mêmes la reconnaissance. Certaines méthodes simples peuvent être très efficaces, notamment la mise en place d’un « mur de compliments » sur la plateforme de communication interne de l’entreprise. L’essentiel est d’assurer une cohérence maximale pour créer un lien avec les employés et souligner leurs efforts et leurs réalisations.

L’engagement des collaborateurs nécessite l’adoption d’une approche globale pour contribuer au succès de l’entreprise. C’est en instaurant un environnement positif et de confiance qui contribue au développement et à la croissance, et par la reconnaissance publique du travail des collaborateurs que les entreprises de toutes tailles pourront à la fois recruter et retenir les meilleurs talents, et favoriser leur engagement.