Les appareils dentaires, bridges et dentiers sont gratuits à partir du 1er janvier 2021

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Posté

le 29.01.2021 à 12:30, Mis à jour le 02.02.2021 à 17:46

Grâce au déploiement de la courbe « 100% santé », une offre de couronnes, bridges et prothèses, sans coût résiduel, est proposée depuis le 1er janvier 2021. En l’absence de tiers payant, le patient avance les frais et est ensuite remboursé par l’assurance maladie et sa mutuelle.

Plus d’un assuré sur quatre déclare avoir déjà dû reporter un traitement médical, pour des raisons financières ou en raison d’une assurance maladie insuffisante. Selon une enquête de l’Institut CSA pour Cofidis, plus d’un million de Français ont même déjà eu recours au crédit à la consommation pour se faire soigner.

Une offre élargie

Pour lutter contre cette affection, le gouvernement a progressivement mis en place depuis 2019 le dispositif « 100 % santé », qui permet aux assurés d’accéder à des soins bien moins chers. Lors de l’entrée en vigueur de la dernière phase du dispositif, les patients à partir du 1er janvier 2021 bénéficieront de prothèses dentaires neuves prises en charge à 100% après remboursement par l’assurance maladie et les mutuelles. Pour en bénéficier, les patients doivent avoir souscrit une complémentaire santé « responsable ».

Depuis le 1er janvier 2021, l’offre de soins dentaires « 100% santé » comprend les prothèses partielles ou complètes en résine, la réparation et le remplacement d’éléments de ces prothèses (pour tout ou partie des dents).

Les couronnes, bridges et prothèses sont constitués de matériaux dont la qualité esthétique est adaptée à la position de la dent.

Cependant, le reliquat d’honoraires 0 (c’est-à-dire que le patient ne paie rien) ne s’applique que si le dentiste ne facture pas au-delà des montants limités autorisés.

Cette nouvelle offre complète celle en place depuis le 1er janvier 2020 qui comprend :

– pour les dents apparentes (incisives, canines et premières prémolaires) : couronnes en céramique et céramique monolithique sauf zircone et couronnes en zircone ;

À Lire  BFM Businesses avec vous : Je vends des vêtements en ligne et je réalise des ventes mensuelles de 800 à 1 000 euros, dois-je créer une micro-entreprise ? - 21/06

– pour toutes les dents : couronnes métalliques ;

– pour les incisives : bridges céramométalliques.

Banque des entrepreneurs automobiles : les meilleures offres (tableau)
Ceci pourrez vous intéresser :
Lors du démarrage de votre entreprise en tant qu’entrepreneur indépendant, une gestion…

3 paniers de prix

Avant la réforme, le prix moyen d’une couronne en céramique était de 550 €, après le remboursement de 355 € par l’assurance maladie et la mutuelle, il restait env. 195 € de frais que l’assuré a dû payer.

L’offre dentaire « 100% Santé » est disponible chez tous les dentistes. Le dentiste consulté propose un devis avec un plan de traitement précisant le traitement à effectuer. Chaque action mentionnée dans cette citation fait référence à un panier de soins défini par la réforme dentaire « 100% santé ».

Il existe 3 courbes pour les couronnes, bridges et prothèses :

– le panier « 100% santé » : les couronnes, bridges et prothèses sont intégralement remboursés si le patient bénéficie d’une mutuelle qui le prévoit (« contrat responsable ») ;

– le panier à prix maîtrisé : il comprend des couronnes, des bridges et des prothèses de prothèses dentaires dont le prix est limité. Selon les termes de son contrat de mutuelle, l’assuré peut avoir un solde dû mais modéré ;

– le panier de tarifs libres : le solde à payer peut être plus élevé pour l’assuré, en fonction de son contrat de mutuelle.

L’offre du dentiste doit donc comporter un panier « 100% Santé » intégralement remboursé, si les soins à réaliser relèvent de l’offre 100% Santé. Le patient n’a alors plus qu’à envoyer ce devis à sa caisse de maladie pour connaître le montant du remboursement. Si le praticien ne souhaite pas réaliser lui-même ces actes (« 100% santé » et/ou à prix maîtrisé), il peut orienter son patient vers un autre dentiste.

Montants maximum autorisés des prothèses dentaires