Les bonnes questions à se poser avant de se lancer en freelance

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Par L’Etudiant Fab, publié le 28 juin 2021

Voulez-vous démarrer votre propre entreprise? Il est important de se poser les bonnes questions avant de se lancer dans une aventure entrepreneuriale afin que votre projet se développe dans les meilleures conditions. Faisons l’inventaire ensemble.

Lancer son activité en tant qu’auto-entrepreneur : que doit-on savoir ?

Lancer son activité en tant qu’auto-entrepreneur : que doit-on savoir ?

Il convient tout d’abord de définir ce qu’est le statut d’auto-entrepreneur, que l’on appelle aujourd’hui le statut de micro-entrepreneur. Il s’agit d’un régime simplifié pour l’entreprise individuelle qui facilite les démarches administratives d’établissement, ainsi que les démarches fiscales et sociales, offrant à l’utilisateur certains avantages tels que :

Le travail indépendant peut être exercé dans différents domaines : artisanat, commerce ou professions libérales et peut être un complément au statut de salarié.

Pour bénéficier de ce dispositif, le seuil de chiffre d’affaires annuel ne doit pas être dépassé. Par exemple, l’activité de vente de biens ne peut excéder 176 200 euros de chiffre d’affaires annuel, contre 72 600 euros pour les services qui relèvent de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux.

En d’autres termes, démarrer une micro-entreprise, c’est se donner la possibilité de tester son projet avant de passer à un autre statut juridique, en fonction de son évolution et de ses aspirations.

Quelles sont les étapes pour démarrer une micro entreprise ?

L’un des principaux avantages du statut de micro-entrepreneur réside dans la facilité des formalités administratives de création.

La déclaration de début d’activité se fait en ligne sur le portail Urssaf Auto Entrepreneur à l’aide d’un formulaire spécifique. Il vous suffira de fournir une pièce d’identité et de vérifier l’exactitude de votre relevé.

Votre dossier sera ensuite transmis au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) en fonction du domaine d’activité de votre micro-entreprise :

Après enregistrement de votre dossier, le centre compétent pour les formalités des entreprises (CFE) vous communiquera votre numéro de Siret, ainsi que le régime fiscal BIC ou BNC que vous avez opté ou en fonction de votre domaine d’activité.

Comment protéger une famille des aléas de la vie
Voir l’article :
Par Défi partenaire Les avantages d’une assurance prévoyance Comment choisir une assurance…

Comment bien se préparer ? Nos conseils avant de se lancer

Comment bien se préparer ? Nos conseils avant de se lancer

Avant de vous lancer dans votre activité, découvrez nos quelques conseils pour débuter dans les conditions les plus optimales.

1. Avoir une idée et un business plan

1. Avoir une idée et un business plan

Assurez-vous que votre idée et votre plan d’affaires sont solides. Il est important d’étudier la concurrence sur le marché où vous vous implantez, d’identifier les besoins de vos clients et clients potentiels et d’avoir une vision pour l’avenir.

2. Ouvrir un compte bancaire dédié à son activité

2. Ouvrir un compte bancaire dédié à son activité

Dès la création de votre micro-entreprise, nous vous recommandons d’ouvrir un compte bancaire professionnel distinct de votre compte personnel afin de bien distinguer vos achats professionnels et personnels. Si vous avez un petit budget pour commencer, pensez au financement participatif pour améliorer votre projet !

3. Souscrire une assurance

3. Souscrire une assurance

Même si elle n’est pas obligatoire pour tous les domaines d’activité, il est recommandé d’opter pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour vous couvrir en cas de litige avec un client ou de sinistre.

4. Se renseigner sur les aides

En devenant micro-entrepreneur, vous pouvez solliciter plusieurs aides publiques nationales telles que l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise), l’ARE (Allocation d’aide au Retour à l’Emploi) ou l’ARCE (Aide à la Reprise d’Entreprise ou Création).

5. Continuer à se former

L’un des avantages du statut de micro-entrepreneur est le droit à la formation professionnelle. La formation, la curiosité, la veille, la participation à des ateliers ou à des webinaires ne sont pas des clés négligeables pour tenir la concurrence à distance.

6. Entretenir son réseau

Ne restez pas seul, le soutien de votre entourage est important lorsque vous vous lancez dans l’entrepreneuriat. Cela vous permettra également de vous assurer une visibilité et le bouche à oreille reste un vecteur de communication non négligeable. Vous n’aurez qu’à entretenir votre réseau (via les réseaux sociaux par exemple).

7. Se faire accompagner

Créer une entreprise ne veut pas dire faire cavalier seul. Il existe des organismes pour vous accompagner tout au long du projet, dont la Fédération Nationale des Entrepreneurs de l’Automobile (FNAE), qui compte près de 80 000 adhérents. Elle peut vous conseiller sur les démarches auprès de la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI) ou de l’Urssaf, répondre à vos questions sur le programme et la loi ou encore vous fournir des modèles de documents tels que factures, offres et attestations diverses. Votre conseiller La Banque Postale peut également vous accompagner dans vos placements et la gestion de votre compte professionnel.

Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît ! Une idée, un business plan, un peu de patience, de rigueur, et vous pourrez développer votre activité en toute confiance en profitant pleinement de tous les avantages offerts par le statut de micro-entrepreneur.

Quels sont les avantages et les inconvénients de créer son entreprise ?

Être entrepreneur : des avantages par rapport à l’emploi

  • La liberté de l’entrepreneur dans ses actions…
  • Développement libre de ses propres idées. …
  • Un avantage économique pour un jeune entrepreneur. …
  • Incertitude financière au début de l’activité…
  • Le pouvoir de la concurrence.

Quels sont les inconvénients de l’entreprise ? Inconvénient 1 : Impossibilité de se constituer par la suite (contrairement à la SARL) Inconvénient 2 : Crédibilité limitée car pas de capital social (contrairement à l’EURL) Inconvénient 3 : Pas de régime social et fiscal avantageux (contrairement au statut ‘auto-entrepreneur’)

Quels sont les inconvénients de la vie en société ?

Quant aux carences de la société, il faut savoir qu’il est en principe impossible de créer une société sans apport minimum. Plus on vit longtemps en société, plus les obligations légales et administratives sont généralement nombreuses, et cela coûte cher.

Quels sont les avantages de la création d’une entreprise ?

Le bénéfice de l’entreprise constitue la rémunération de l’entrepreneur individuel. D’un point de vue fiscal, il est taxé comme l’impôt sur le revenu (IR). D’un point de vue social, il appartient au régime non rémunéré. R : Le principal avantage d’une entreprise individuelle réside dans sa simplicité.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’entreprise ?

AvantagesDésavantages
Vous n’avez pas besoin de capital initial et les formalités sont simplesDe gros risques financiers sur le plan personnel car il n’y a pas de différence entre la propriété privée et la propriété de l’entreprise.

Comment modifier une fiche Insee ?

Les modalités de dépôt d’une demande de modification de votre organisation sont décrites sur www.insee.fr > En savoir plus sur les sirènes > Changement de situation ou de code APE : Pour une entreprise (y compris auto-entrepreneur), association ou organisme du secteur public > Organisme du secteur public.

Comment changer le code APE de l’entreprise ? Si vous estimez que le code APE qui vous a été délivré ne correspond pas à votre activité principale, vous devez adresser votre demande de modification par courrier ou par e-mail à la direction régionale de l’Insee compétente dans le département où vous vous trouvez. ou votre…

Comment modifier sa fiche Insee ?

Les modalités de dépôt d’une demande de changement d’organisme sont décrites sur www.insee.fr > En savoir plus sur les démarches Sirene > Changer de situation ou de code APE : Pour une entreprise (y compris les indépendants), une association ou un organisme public > Organisme public .

Comment modifier avis Sirene ?

par mail à : sirenasso@contact-insee.fr en joignant une copie du document officiel confirmant le changement.

Quelles sont les charges d’un Auto-entrepreneur la première année ?

TAUX DE COTISATION (à partir de 2020)1ère périodeDeuxième année
Vente de nourriture à consommer sur place6,4 %12,8 %
Services d’hébergement (BIC)6,4 %12,8 %
Prestation de services commerciaux ou artisanaux (BIC/BNC)11%22%
Professions libérales (hors CIPAV)11%22%

Quels sont les frais d’un indépendant ? Frais d’inscription Son prix est en moyenne de 200 €. A noter que la loi Pacte du 22 mai 2019 a rendu la SPI facultative et réduit les frais. – Si vous êtes agent commercial, votre inscription (obligatoire) au registre spécial des agents commerciaux (RSAC) vous coûtera environ 27 €.

À Lire  Indépendant : 5 situations où vous avez besoin d'une assurance professionnelle