Les futures réductions des frais de notaire affecteront-elles les prix ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

C’est une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs. A compter du 1er janvier 2023, ils bénéficieront d’une réduction de frais de notaire qui s’élèvera à environ 1 100 euros lors d’un achat immobilier d’une valeur de 232 500 euros. Cette réduction est la conséquence de la réforme du secteur notarial, révélée mercredi par le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne.

Dans le nouveau dispositif, les frais de dossier pour l’achat d’une maison familiale seront fixés forfaitairement à 750 euros pour l’achat et 550 euros pour le prêt. Cette mesure s’applique à tous les actes immobiliers et remplace les frais, qui peuvent parfois s’élever jusqu’à 2 000 euros. De plus, les frais d’achat d’une maison familiale seront réduits. Une réduction forfaitaire de 20% des prestations pour toutes les échéances s’applique à la loi sur le crédit, comme le souligne le communiqué du ministre de la justice. Il n’est valable que s’il appartient exclusivement à l’acheteur (qui doit également y habiter).

La réduction apportée par le nouveau dispositif sera réduite pour les appartements dont le prix est compris entre 300 000 et 750 000 euros. Pour les appartements les plus chers au-dessus de 800.000 euros (2% des achats), la priorité n’existe plus, précise le communiqué du ministre de la Justice. « Cette réforme va rendre 98% des achats de logements moins chers », promet Vincent Van Quickenborne. Du côté de Fednot, nous sommes plus sceptiques quant à l’impact sur le prix, rappelant que les principaux coûts (hors prix d’achat) sont les taxes et autres droits d’enregistrement.

Actes familiaux et SRL

La réforme s’applique également aux actions familiales, telles que la procuration pour la protection extrajudiciaire, le règlement des successions et l’acceptation des successions sur la base du recensement. Un forfait de 195 euros est fixé pour ces actions. Si un bien immobilier est présent dans la succession, il faut ajouter 125 euros par bien immobilier. 100 euros s’ajoutent à l’autorisation de protection extrajudiciaire s’il y a deux mandataires. Il n’y avait pas de tarif, car ces actes « n’existaient pas encore lorsque la réglementation légale des tarifs notariaux a été introduite. Cette base date de 1950. Seuls quelques détails ont été ajustés en 1980 », rappelle Fednot dans son communiqué.

À Lire  LCA propose une maison individuelle neuve basse consommation

Il y aura aussi plus de transparence avec la facture du notaire qui séparera clairement les frais, les frais pour tiers et les frais administratifs.

Autre bonne nouvelle : le coût de constitution d’une société à responsabilité limitée (DOO) avec un statut type coûtera moins cher : environ 1 000 euros (aujourd’hui il est de 1 500 euros).

La réforme prévoit également la mise à jour du statut des notaires. Un nouveau statut d’assistant de notaire sera créé. Ce sera un notaire salarié, mais il a la possibilité d’assumer pleinement la fonction de notaire.

« Les réductions accordées sont très importantes, notamment pour les achats et les prêts. Pour certains notaires, cela aura un impact important. Nous ferons en sorte de les aider. Un système de solidarité sera mis en place à travers la caisse notariale », a commenté le notaire. Katrin Roggeman, présidente de Fednot.

Voir l’article :
La tête de lit est un élément central dans la décoration d’une…