Les médecins de l’Indre s’organisent pour éviter l’engorgement des Urgences

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

S’il n’y a qu’un chiffre à retenir, c’est celui-ci : seulement 20% des personnes qui se présentent aux urgences de Châteauroux LE SONT VRAIMENT. Tout le monde aurait pu attendre un rendez-vous avec un médecin généraliste.

Mais depuis décembre, un parcours de soins balisé est en place pour limiter l’arrivée intempestive de patients non urgents aux urgences. « Nous avons huit médecins généralistes permanents sur l’ensemble du département, qui libèrent chaque jour des places pour accueillir un patient qui soit n’a pas de médecin traitant, soit est en déplacement dans le service, soit enfin si le médecin traitant est malade et non Est remis, remplacé. » explique le docteur Lyon, médecin généraliste à Tournon-Saint-Martin et président de l’inter CPTS (Communautés professionnelles territoriales de santé). Mais le système est encore sous-utilisé.

Appelez le 116.117

Pourtant, son efficacité a déjà été prouvée : « Nous recevons 50 à 80 appels par jour. Environ un tiers aboutissent à un rendez-vous avec l’un des médecins de garde les plus proches de chez nous ». Le principe est simple : le patient appelle le 116117. Une autorité de contrôle évalue ses besoins et peut proposer différentes solutions sur la base de cette évaluation. : un simple avis médical avec suivi téléphonique, l’envoi d’une ordonnance à une pharmacie proche de chez vous, un rendez-vous avec un médecin de garde de votre région ou, en dernier recours, une référence aux Urgences. « Cependant, même si vous êtes finalement envoyé aux Urgences par le médecin du 116117, il préviendra les Urgences de votre arrivée et fournira les premiers éléments de son bilan. Vous serez donc reçu en priorité et examiné plus rapidement,  » explique le docteur Lyon.

À Lire  Pharmacie en ligne : nos conseils avant de commander

Le 116.117 est joignable par téléphone de 8h00 à 20h00, du lundi au vendredi. En dehors de ces horaires, ainsi que les week-ends et jours fériés, il faut appeler le 15. « Tout l’intérêt est d’éviter absolument que les gens se rendent seuls aux Urgences. Ils vont attendre longtemps, ça crée de l’insatisfaction. Dans certains cas, leur arrivée n’était pas justifiée. Ils prennent donc la place de quelqu’un qui avait vraiment besoin de l’aide du plateau technique d’urgence », explique le docteur Gilbert Mekondji, président de la commission médicale de l’hôpital Châteauroux/Le Blanc.

7 conseils pour bien récupérer après l'effort
Sur le même sujet :
Que vous cherchiez à brûler des graisses ou à gagner du muscle,…

Ne pas se présenter aux Urgences sans y avoir été adressé

Ce « manuel d’utilisation » doit être largement diffusé auprès des utilisateurs dans l’ensemble du service. « Il faut absolument épuiser les urgences. Sinon on finira par devoir réquisitionner des médecins, ce qu’on veut éviter à tout prix. C’est une question de confort pour les usagers, mais aussi une question d’avenir de l’hôpital. Nous le ferons, nous créerons de meilleures conditions de travail pour les médecins urgentistes et nous pourrons espérer susciter des vocations, attirer les jeunes médecins qui manquent tant… » espère le docteur Mekondji.

Ce dispositif d’accès aux Urgences est encouragé à se poursuivre au vu du manque de médecins dans l’Indre. Actuellement, 123 médecins généralistes exercent dans le département. Ils ne seront plus que 111 d’ici la fin de l’année, ce qui signifie qu’il n’y aura qu’un médecin pour 2 000 habitants.