Les paquebots polluent-ils beaucoup plus que les voitures ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Une rumeur circulant sur Facebook s’oppose à l’idée de limitations de vitesse sur les autoroutes, affirmant qu’il s’agirait d’un problème environnemental marginal par rapport à la pollution des paquebots.

Plusieurs posts partagés des dizaines de milliers de fois sur Facebook fin juin s’opposent à l’idée de limiter la vitesse sur l’autoroute à 110 km/h. Selon eux, il s’agirait d’un problème environnemental marginal par rapport, par exemple, à la pollution produite par les grands navires :

« Le plus gros navire du monde a stationné pendant 10 heures en darse de Marseille… La pollution créée en ces dix heures équivaut à 1 500 voitures diesel installées en darse, dont les moteurs tourneraient 24h/24 en pleine année. ! Et le tout sans taxe ! Alors ne viens pas me jouer à 110 km/h sur l’autoroute ! »

Un message similaire a déjà été diffusé à plusieurs reprises dans le passé, sans parler de la réduction de la vitesse maximale sur les autoroutes. Pascal Gannat, conseiller régional des Pays de la Loire (ancien Rassemblement national) posté sur Facebook en juillet 2019.

POURQUOI C’EST PLUS COMPLIQUÉ

Oui, le transport maritime pollue fortement

La rumeur ne précise pas quand le navire en question aurait accosté à Marseille, mais l’incident lui-même n’a rien d’extraordinaire. La photo ci-jointe a été prise par la photographe Michèle Clavel le 26 mai 2015 lors d’une escale à Marseille sur l’Allure of the Seas. Ce dernier était alors présenté comme « le plus grand navire du monde ». Mais depuis 2018, ce classement est revenu à Symphony of the Seas, long de 362 mètres et large de 66 mètres. Il a fait plusieurs escales à Marseille, notamment lors de son voyage inaugural en mars 2018.

En tout cas, l’arrivée de paquebots de croisière géants dans le port de Marseille est indéniable et a suscité au fil des années d’intenses débats sur les conséquences environnementales. Les bateaux consomment un gros volume de carburant lorsqu’ils stationnent à quai, entre « 500 et 2.000 litres » par heure, contre environ « 7 litres par heure » pour une voiture, précise la région Provence-Alpes-Alpes. d’Azur 2020 dans un reportage sur le sujet.

De plus, les carburants utilisés par les bateaux de croisière (et le transport maritime en général) sont plus polluants que ceux utilisés par les voitures. Ces deux facteurs combinés indiquent qu’un paquebot ou un cargo peut polluer autant que « des milliers » ou « des millions » de voitures.

Résultat : l’activité portuaire rejette dans l’air des quantités importantes de certains types de polluants. Le transport maritime était responsable d’un peu plus d’un tiers des émissions d’oxydes d’azote (NOx) à Marseille en 2017 selon l’observatoire local de la qualité de l’air Atmosud. Ports et armateurs se sont engagés dans des efforts de réduction des émissions dans les années à venir, signant la « carte bleue » à l’automne 2019.

Camping-car d'occasion : nos conseils pour un achat réussi
A voir aussi :
Acheter un camping-car d’occasion n’est pas une mince affaire : de nombreux…

Mais les voitures rejettent nettement plus de gaz à effet de serre

La comparaison entre différents types de transport n’est cependant pas si facile, prévient le même organisme. Cela dépend vraiment de quel polluant on parle et où il est étudié.

Si le trafic maritime est la principale source de pollution à Marseille, « la majorité se fait uniquement dans les limites du port ». Une grande partie de la pollution qui se déverse dans le port a tendance à être dispersée et n’est donc responsable que d' »environ 5% » des concentrations de particules fines au fond de la ville, selon AtmoSud.

Au niveau national, il est certain que le trafic maritime contribue beaucoup moins que les voitures à un autre type de polluant : les gaz à effet de serre (GES), responsables du réchauffement climatique. Les voitures particulières sont responsables à elles seules de 15,7 % des émissions de GES en France métropolitaine en avril 2019, selon le Centre technique interprofessionnel d’analyse des pollutions atmosphériques (Citepa). véhicules utilitaires

Le transport maritime national pèse en revanche moins de 1 % du total (le transport maritime international, non comptabilisé dans cet inventaire, représenterait environ 1,2 % de plus). A cet égard, les bateaux de croisière et les cargos ne polluent donc pas plus que les voitures.

Opposer la pollution des paquebots et des autoroutes n’a guère de sens

Si, dans le rapport publié en juin, la convention citoyenne pour le climat propose de réduire la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes de 130 km/h à 110 km/h, c’est une réduction de 20 % des émissions de GES sur ces trajets.

Accès illimité à tous nos contenus à partir de 4,99€ par mois au lieu de 9,99€

Cette mesure a peu de chances de voir le jour, car Emmanuel Macron s’est opposé lundi 29 juin aux députés de la convention citoyenne. Le chef de l’Etat le juge trop sensible, en effet : « J’ai présenté beaucoup de grands plans qui ont été résumés en une seule mesure ou réduits à une petite phrase ! Je ne voudrais pas que mon même sort et des mois de travail soient gâchés dans une polémique ». « , il a dit.

Quoi qu’on pense de la mesure, il est trompeur de chercher à la discréditer sous prétexte que les paquebots sont très polluants, car ce ne sont que des GES qui excluent les particules fines et les oxydes d’azote. Par ailleurs, l’accord citoyen sur le climat n’a pas laissé de côté le cas des navires à quai : il propose également d' »interdire l’utilisation de moteurs polluants lors des escales portuaires ».

Votre abonnement ne vous permet pas de lire cet article

Pour plus d’informations, veuillez contacter notre service commercial.

Quels sont les véhicules polluants ?

A partir du 1er janvier 2023, les véhicules Crit’Air 5 (véhicules diesel produits avant 2001) seront interdits. Au 1er janvier 2024, ce sera au tour de Crit’Air 4 (diesel avant 2006) puis de Crit’Air 3 (diesel avant 2011 et essence avant 2006) le 1er janvier 2025.

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2025 ? Car, sauf révolution, le calendrier va forcément se durcir pour se conformer à la loi climat. Celle-ci stipule qu’à partir du 1er janvier 2025, seuls les véhicules répondant aux normes Euro 5 et 6 (et donc disposant d’un Crit’Air 1, 2 ou d’une vignette verte) seront autorisés à circuler en ZFE.

Comment savoir si votre véhicule est polluant ? Attestation Qualité de l’Air, la vignette Crit’Air, aussi appelée vignette pollution ou vignette anti-pollution est une vignette sécuritaire à coller sur le pare-brise du véhicule, indiquant sa classe environnementale en fonction de son taux de pollution.

Quels sont les véhicules les plus polluants ? Les 10 voitures les plus polluantes

  • 1/11 Dr. Les 10 voitures les plus polluantes. …
  • 2/11 Dr. Aston Martin One-77. …
  • 3/11 Dr. Lamborghini Aventador. …
  • 4/11 Dr. Mercedes Classe G…
  • 5/11 Benley. Bentley Mulsanne. …
  • 6/11 Dr. Aston Martin V12 Vantage. …
  • 7/11 Dr. Ferrari F12 Berlinetta. …
  • 8/11 Dr. Lexus LFA.

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2022 ?

Où sont ces EPZ ? Dans les communes métropolitaines de Rouen (Seine-Maritime), à ​​partir du 1er septembre 2022, tous véhicules (voiture, véhicule léger, moto, scooter, voiture sans permis, bus, poids lourd…) avec Crit’ Air 4. , 5 ou non classés ne pourront ni circuler ni se garer.

Quelle voiture peut être conduite en 2022 ? Au moment de la publication de cet article en 2022, les véhicules Crit’Air 3, 2 et 1 peuvent encore circuler dans la ZFE. D’ici 2025, notamment à Paris et en banlieue parisienne, le trafic devrait être limité aux véhicules Crit’Air 2 et 3.

Quand seront interdit les crit air 3 ?

Comme l’a précisé Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris lors de la conférence de presse, l’interdiction définitive des véhicules Crit’Air 3 sera repoussée de juillet 2023 à 2024 en Île-de-France. La décision sera soumise au vote du conseil métropolitain.

Quand se terminera Crit Air 3 ? La nouvelle date fixée est désormais 2024 « après les JO », a-t-il déclaré mercredi à France Bleu Paris. La BFM Île-de-France avait initialement annoncé mardi une échéance de 2025, « une erreur », a-t-il expliqué. L’interdiction des vignettes Crit’Air 3 en 2024 devra cependant être validée par un vote.

À Lire  Navire de croisière "moins polluant" faisant escale à La Rochelle

Quelles voitures interdites en 2022 ?

A l’heure où nous écrivons en 2022, seules les voitures diesel sont concernées par cette ZFE. Depuis le 1er juin 2021, il est interdit aux véhicules non classés, dont Crit’Air 5 (voitures diesel avant 2001) et Crit’Air 4 (diesel avant 2006).

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2026 ? Ce lundi 26 septembre, les électeurs ont voté massivement en faveur de l’élargissement de la zone à faibles émissions (ZFE). Les véhicules classés « Crit’Air 2 » seront exclus du centre de Lyon à partir de 2026.

Qu’est-ce qui pollue le plus entre le bateau et l’avion ?

L’empreinte carbone d’un voyage en bateau Là où les choses se compliquent, c’est avec les ferries qui émettent 267 grammes d’équivalent CO2 par kilomètre contre 209 grammes pour un avion long-courrier.

Qui pollue le plus, l’avion ou le bateau ? Là où les choses se compliquent, c’est au niveau des ferries qui émettent 267 grammes d’équivalent CO2 par kilomètre, contre 209 grammes pour un avion long-courrier. Et c’est sans compter les énormes quantités de particules fines qui sont rejetées à proximité des villes où elles séjournent.

Quel mode de transport pollue le plus ? Avion : Enfin, l’avion est le moyen de transport le plus polluant et le plus émetteur de gaz à effet de serre.

Qui pollue le plus entre un avion et une voiture ?

Selon l’ADEME, un avion peut émettre 241 kg de CO2 par passager sur un trajet de 500 km. En revanche, pour la même distance, une voiture émet environ 170 kg de dioxyde de carbone. Pour un trajet donné, les déplacements en voiture sont moins polluants que les déplacements en avion.

Pourquoi les avions polluent-ils plus que les voitures ? Autrement dit, la voiture émet en moyenne plus de CO2 que l’avion, puisqu’elle consomme plus d’énergie pour transporter le même nombre de passagers.

Un avion pollue-t-il beaucoup ? Si l’avion est moins polluant que le train ou la voiture, il émet entre 145 et 241 kg de CO2… par passager sur 500 km aller-retour ! Question : Le kérosène, un mélange d’hydrocarbures produit par le raffinage du pétrole, utilisé pour alimenter les turboréacteurs et les turbopropulseurs des avions.

Qu’est-ce qui pollue le plus bateau ?

Les déversements d’hydrocarbures sont le plus souvent associés à la pollution par les navires. Bien que moins courants que la pollution associée aux activités quotidiennes, les déversements d’hydrocarbures ont des conséquences désastreuses.

Le navire pollue-t-il beaucoup ? Par ailleurs, selon l’Agence européenne pour l’environnement, les ferries émettent près de trois fois moins de COâ que les avions : environ 60 g de COâ par km et par passager, contre 160 g pour les avions.

Les bateaux polluent-ils l’eau ? Les navires inondent la mer de 1,8 milliard de kilos de produits toxiques, soit plus de 57 kilos de produits toxiques par seconde. Les 97,5 % restants proviennent d’un scandale secret : le dragage illégal et volontaire.

Quel est le véhicule qui pollue le plus ?

L’essence consomme plus de carburant et émet 11 % de CO2 en plus que le diesel. En prenant en compte les gaz à effet de serre non réglementés (nitreux N2O et méthane CH4), un véhicule essence émet 6% de gaz à effet de serre en plus qu’un véhicule diesel similaire.

Qui pollue le plus au diesel ou à l’électrique ? L’électricité, seule source d’énergie pour une voiture électrique, est nettement moins polluante que l’essence et le diesel. En France, parcourir 100 kilomètres en voiture électrique dégage indirectement 0,85 kg de dioxyde de carbone (16 kWh 74 g CO2/kWh*).

Quelle classe sociale pollue le plus ?

Les résultats montrent que les ménages les plus aisés émettent deux fois et demie plus que les ménages les plus pauvres. Les 20 % des ménages les plus riches sont responsables de 29 % des émissions de CO 2 , tandis que les plus pauvres n’en représentent que 11 %.

Qui sont les personnes les plus polluantes ? Par conséquent, il représente la responsabilité principale de la population la plus privilégiée. « Les 10 % les plus riches de la population émettent quatre fois plus de gaz à effet de serre que les 50 % les moins fortunés », a déclaré l’élu écologiste, soutien de Yannick Jadot à la présidentielle.

Pourquoi les riches polluent-ils davantage ? Les riches épargnent et investissent plus que les pauvres. Ce n’est pas toujours cohérent avec l’action climatique. Pour Lucas Chancel et Thomas Piketty, la poursuite de la justice climatique reviendrait donc à taxer les pollueurs les plus riches.

Qui pollue le plus en France ?

Comme vous pouvez l’imaginer, les transports et le logement sont les deux secteurs les plus émetteurs. À eux seuls, ils représentent près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre (respectivement 26 % et 15 %).

Qui émet le plus de CO2 en France ? En France, le secteur le plus émetteur est le transport, qui représente 31 % des émissions françaises de gaz à effet de serre.

Quelle est la plus grande source de pollution en France ? Selon cet état des lieux, les transports sont la première source de gaz à effet de serre en France métropolitaine (29,7 % des émissions d’équivalent CO2 en 2017), devant l’industrie et le tiers secteur (25,8 %) ou l’agriculture (18,9 %).

Quelle est la chose qui pollue le plus ?

Secteur de l’énergie La production d’énergie et d’électricité est la championne des secteurs polluants. Il est à l’origine de 31,5 % des émissions de GES.

Quelle est la chose la plus polluante au monde ? Les transports, principale source de gaz à effet de serre Le dioxyde de carbone (CO2) est le principal gaz à effet de serre, mais pas le seul. Pour mesurer l’impact de différents polluants (méthane, dioxyde d’azote…), les spécialistes calculent le potentiel de réchauffement climatique en « équivalent CO2 ».

Qui pollue le plus les riches ou les pauvres ?

Ainsi, selon les calculs de Lucas Chancel, une personne appartenant aux 0,01 % les plus riches de la population mondiale – soit environ 771 000 personnes – a émis en moyenne 2 332 tonnes d’équivalent CO2 en 2019, contre une personne issue de la moitié la plus pauvre. l’humanité n’a publié que la version 1.4.

Qui pollue le plus au monde ? Avec 9,84 milliards de tonnes de CO2 émises en 2017, la Chine est de loin le plus gros émetteur de gaz à effet de serre, devant les États-Unis et l’Inde.

Quelle population est la plus infectée ? Mais les émissions par habitant placent les États-Unis (14,61 tonnes) loin derrière la Chine (6,68 tonnes) ; Les États-Unis eux-mêmes sont dépassés par l’Arabie saoudite (16,61 tonnes), les Émirats arabes unis (20,91 tonnes) et le Qatar (30,36 tonnes).

Où vont les déchets des bateaux de croisières ?

Les déchets générés à bord doivent être jetés à la décharge lors du retour à terre ou incinérés. Mais certaines entreprises ne respectent pas cette interdiction.

Où vont les débris des navires ? Les chefs répartissent les restes de nourriture dans différents récipients, qui sont ensuite placés dans un grand tube. Ce tuyau mène à l’hydroprocesseur du navire. Ici, les déchets alimentaires sont incinérés, ce qui réduit le volume global de déchets dans le conteneur.

Comment un bateau de croisière a-t-il été infecté ? Les navires de croisière, une « aberration » selon certaines activités maritimes, sont responsables de 39% des émissions de dioxyde d’azote (NOx) de la métropole marseillaise, derrière le trafic routier (45%), selon AtmoSud.

Où vont les excréments des navires ? Les excréments des marins vont dans la mer, tout comme les poissons, les mammifères marins et les oiseaux.

Où vont les eaux usées des bateaux de croisière ?

Selon lui, les eaux usées rejetées dans le Pacifique par l’industrie maritime contiennent des polluants, notamment des coliformes fécaux, de l’ammoniac et des métaux lourds qui sont nocifs pour les organismes aquatiques et les écosystèmes.

Ou vidanger les eaux noires d’un bateau ? La vidange du réservoir d’eaux noires d’un navire peut se faire à une station de pompage portuaire. Ce service peut être payant ou gratuit, selon le catalogue de services proposé par l’opérateur portuaire.

Où vont les eaux usées des paquebots ?

Les eaux usées non broyées et non traitées doivent être rejetées à plus de 12 milles nautiques de la terre la plus proche, car il est généralement admis que l’action des micro-organismes en pleine mer permet l’assimilation et la neutralisation des eaux usées non traitées.

Où va l’eau des toilettes sur un bateau ? Le WC marin dispose d’un réservoir d’eau propre ou d’un système de pompe pour récupérer l’eau de mer. Quant à l’eau contenue dans la coupelle, elle est évacuée vers un réservoir d’eaux noires ou vers la mer après passage dans un concasseur ou broyeur.

Où vont les eaux usées ? Les eaux usées sont collectées via un réseau d’égouts et acheminées vers des stations d’épuration, également appelées stations d’épuration, dans le but d’épurer et d’éliminer les pollutions indésirables qu’elles contiennent.