Site icon bip-perpignan

L’incroyable envolée de Fred Fugen : entre chute libre et speedriding dans un environnement de rêve !

Après avoir survolé avec succès la pyramide de Chephren en Egypte et après avoir réveillé le monde en entrant dans un avion en plein vol, Fugen a décidé de lancer ce projet qui combine plusieurs disciplines. L’idée du projet était que Fugen sauterait sur des skis d’une hauteur de 6 500 m, enchaînerait quelques figures libres et atterrirait sur une pente en faisant du speed riding. Tout cela est une première mondiale et pour ajouter un peu de piment, il décide de s’envoler d’une montgolfière à 3000 mètres.

Une grande partie de la formation pour le projet s’est déroulée dans le ciel de Dubaï. Fred Fugen était accompagné de son ami et caméraman Vincent Cotte sur plus de 150 sauts d’entraînement. Une fois la phase « ski aérien » de l’entraînement terminée, l’attention s’est portée sur La Clusaz en Haute-Savoie en France pour le speed riding.

Le problème ici était que l’aile de parachutisme Fugen n’est pas celle normalement utilisée pour le contrôle. « C’est 8,2m et ça décoiffe vraiment ! Mais c’est une aile de parachutisme, pas de speedriding. On peut faire du speedride, mais ce n’est pas fait pour ça. J’ai dû m’habituer à tout le matériel pour faire toutes sortes de courses, juste savoir allait faire le jour J ! explique l’excellent sportif.

Et puis il y a un vrai choc émotionnel pour La Clusaz, que Fred explique « On habitait juste à côté de Vince (son âme soeur de toujours dans les soul flyers décédé en 2020, NDLR) et on y faisait pas mal de choses… mais la pente et la hauteur de la montagne correspondaient [aussi] à ce que je voulais faire Puisque la chorégraphie dure 45 secondes et suit un saut en parachute classique à 4000m, ces 4000m devaient être placés au-dessus des sommets vers lesquels j’allais Et le sommet de La Clusaz est à 2500m, ce qui nous a mené à 6500m.

« Ce vol est un hommage à Vince Reffet », explique le Français dans un communiqué. Son compagnon de vol de 20 ans, avec qui ils formaient un duo de voltige inséparable, les Soul Flyers, est décédé tragiquement en 2020, à l’âge de 36 ans, lors d’un entraînement à Dubaï. « Nous avons imaginé ce projet ensemble en 2018, et nous avons tous les deux commencé à nous entraîner pour le faire. C’est lui qui a conçu le harnais mutant que j’utilise et qui me permet de passer de la chute libre au speedriding », raconte Fred Fugen. « Vince est la personne avec qui j’ai passé le plus de temps dans ma vie. Notre relation était unique et rare : sans se parler, chacun pouvait savoir ce que pensait l’autre », racontait Fred Fugen à Paris Match en 2021.

Quitter la version mobile