L’Inde et les Emirats signent des accords commerciaux « stratégiques ».

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Ces accords devraient « faire passer le commerce bilatéral non pétrolier de 40 milliards de dollars avant la pandémie à 100 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années ».

L’Inde et les Émirats arabes unis ont signé vendredi une série d’accords commerciaux lors d’un sommet virtuel, dans le but notamment d’augmenter leur volume annuel d’échanges et de diversifier leur relation commerciale déjà importante dans un contexte post-pandémique.

Le prince héritier d’Abu Dhabi et dirigeant de facto des Émirats arabes unis, le cheikh Mohammed bin Zayed, et le Premier ministre indien Narendra Modi ont assisté à la signature d’une série d’accords, dont un partenariat économique global (CEPA, Comprehensive Economic Partnership Agreement).

Cet « accord stratégique » devrait « augmenter le commerce bilatéral non pétrolier de 40 milliards de dollars avant la pandémie à 100 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années », a rapporté l’agence de presse officielle émiratie WAM.

« Nouvelle ère »

Dans son discours lors du sommet virtuel, le Premier ministre indien Narendra Modi s’est dit « confiant » que cet accord « ouvrira une nouvelle ère dans les relations économiques indo-émirats ».

Le riche État du Golfe était le troisième partenaire commercial de l’Inde pour 2019-2020, avec un volume d’échanges d’une valeur de 59 milliards de dollars, après la Chine et les États-Unis, selon le ministère indien des Affaires.

Ces échanges portent notamment sur les produits pétroliers, les métaux précieux, les bijoux, les minéraux, les denrées alimentaires et les textiles.

Lire aussi :
Vous êtes ici à lire aussi Amazon Ads accélère sur la vidéo…

Troisième partenaire commercial de l’Inde

Les Indiens constituent également la plus grande communauté d’expatriés des Émirats, représentant environ 35 % des quelque 10 millions d’habitants du pays.

À Lire  Sur fond d'autoritarisme, la Chine présente son plan de gouvernance numérique

Les envois de fonds envoyés par ces expatriés indiens vers leur pays d’origine ont totalisé plus de 17 milliards de dollars en 2019, selon le ministère indien des Affaires étrangères.

Pays pétrolier, les Emirats arabes unis ont récemment doublé la mise en place d’accords commerciaux, notamment avec leur ancien rival la Turquie, dans le cadre de la reprise après la crise sanitaire post-Covid-19.