L’industrie des croisières en 2022 : Faits saillants de la haute mer

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’année 2022 s’est avérée être une excellente année de reprise pour l’ensemble de l’industrie touristique après la pandémie. Cette affirmation est particulièrement vraie pour le segment du divertissement. Sur ce segment, l’industrie de la croisière poursuit son retour en force. En 2022, les réservations sont revenues aux niveaux d’avant la crise et de nombreux opérateurs ouvrent de nouvelles expériences pour 2023. Un tel renouveau n’est pas anodin pour une industrie qui a souffert de plusieurs incidents de quarantaine Covid-19 très médiatisés, comme celui du Diamond Princess, en 2020. Décryptons les signes de reprise, les futurs plans de développement des acteurs du secteur, allant de l’Europe à l’Amérique du Nord, les nouvelles mesures écologiques mises en place et autres tendances qui fleurissent dans le monde des croisières.

En octobre 2022, les données sur le sentiment des consommateurs publiées par la Cruise Lines International Association (CLIA), l’association professionnelle de l’industrie mondiale des croisières, ont montré que l’appétit des croisières pour les voyages est plus important aujourd’hui qu’en 2019. 84% ont déclaré avoir l’intention de faire une croisière. encore une fois, contre 79% en 2019, et parmi ceux qui n’avaient jamais navigué auparavant, 67% se sont dits ouverts à l’idée d’essayer. L’une des raisons invoquées par CLIA pour cette croissance est la perception de l’industrie d’un engagement durable. « Après le changement lié à la pandémie, l’industrie se redresse régulièrement et les prévisions devraient dépasser les niveaux d’avant la crise en 2023. Cela est également dû à l’engagement de l’industrie pour la durabilité, tant en termes d’environnement que de tourisme responsable « , a déclaré Maria Deligianni. , directeur pays, Méditerranée orientale, CLIA.

De plus en plus de destinations commencent à rouvrir au monde après la levée de restrictions sanitaires très strictes. La Nouvelle-Calédonie, par exemple, a accueilli son premier paquebot de croisière depuis deux ans et demi en octobre de cette année, lorsque le Pacific Explorer de P&O Cruises a accosté à Nouméa. De même, Caribbean Cruises a annoncé un fort rebond des réservations après la levée des protocoles sanitaires en 2022. Le troisième trimestre de l’année en cours a fait un bond par rapport à la même période en 2021 et déjà les réservations pour le troisième trimestre de 2023 sont le double. du deuxième trimestre. En effet, les dirigeants de l’entreprise affirment que le comportement de réservation de ses clients est revenu à celui de 2019.

Comme Caribbean Cruises, Scenic aborde 2023 avec confiance. La société a investi dans un nouveau Discovery Yacht ultra-luxueux, qui partira en avril de l’année prochaine. Le Scenic Eclipse II comprendra un spa Senses de 550 m², des saunas, un hammam, des piscines, des salons de relaxation, un salon de thérapie au sel KLAFS sur mesure, un studio de yoga/Pilates et un studio de beauté. Il devrait naviguer vers diverses destinations, notamment l’Écosse, l’Antarctique, le Portugal, les Fidji, l’Australie, le Danemark et la Jamaïque.

L’Europe

« Nous sortons de la crise plus forts que jamais », déclarait le directeur général de MSC Croisières France, Patrick Pourbaix en octobre 2022. Le croisiériste va augmenter sa flotte de 3 navires pour un total de 21 en 2023. d’ailleurs presque le niveau d’avant 2020 dans son activité. Il a également l’ambition d’élargir son offre et de devenir davantage un opérateur touristique complet. MSC Croisières développe des charters, des sièges bloc et des pré-séjours après l’acquisition d’un réseau d’agences et d’un opérateur touristique en Italie. Cela se traduira notamment par trois charters vers Hambourg, Athènes et Monfalcone, avec 450 places pour 22 semaines.

L’accélération du redressement de la compagnie s’est renforcée fin 2022 avec le retour tant attendu des croisières aux Antilles. La Martinique et la Guadeloupe sont désormais de retour dans le programme des clients MSC Croisières, et ces destinations ont un taux de pénétration dix fois supérieur à celui de la France métropolitaine. En effet, le croisiériste a enregistré des chiffres de réservation record en octobre 2022 avec près de 400 000 réservations pour l’hiver 2022/23 et l’été 2023 sur l’ensemble de sa flotte mondiale.

Cet acteur historique de premier plan devra également faire face à un nouveau challenger sur le marché français. Norwegian Cruise Line cherche à attirer des clients sur ce marché en proposant des destinations plus exotiques telles que l’Alaska, les îles Hawaï, l’Amérique du Sud, les îles Canaries, les Caraïbes ou encore la Polynésie. Pour concrétiser cette ambition, la société adopte une approche marketing basée sur la distribution en ligne et traditionnelle et sera également présente sur différents événements B2B, comme le roadshow Visit USA.

L’acteur alsacien CroisiEurope a réussi à relancer l’ensemble de sa flotte en 2022, après une reprise tardive des activités l’année précédente. 2019 a été une année record pour l’entreprise et reste la référence à laquelle se mesurera son redressement après le Covid. Au-delà de la pandémie, les bouleversements géopolitiques de 2022, comme la guerre en Ukraine perturbant les liaisons sur le Danube, ont eu un impact sur l’entreprise. Pour lutter contre cela, la compagnie ouvre de nouvelles routes vers l’Égypte, les îles Canaries et la Corse. Jusqu’à présent, ces nouvelles lignes ont été couronnées de succès. Le marché français représente 60% des ventes de l’entreprise. Cette clientèle a récemment découvert les mini-croisières sur les canaux français, qui étaient jusqu’alors l’apanage des voyageurs anglophones, et s’est montrée très friande de ce type d’expérience.

Brittany Ferries prévoit également un retournement de tendance pour le marché du transport maritime et active plusieurs leviers pour tirer le meilleur parti de cette reprise. En octobre 2022, ses actionnaires historiques ont voté pour injecter 10 millions d’euros dans l’entreprise bretonne. Brittany Ferries a enregistré de bons chiffres passagers pour la période novembre 2021 – octobre 2022, après deux années difficiles dues au Brexit et au Covid-19. Le nombre de passagers sur les liaisons Royaume-Uni/Espagne a augmenté de 9 % pour atteindre 320 364 passagers et la liaison Irlande/France est également en plein essor. Cependant, les passagers transfrontaliers ont continué à diminuer, en effet, ils ont diminué de 35% et étaient de 1,22 million au cours de la période.

Outre-Manche, le secteur de la croisière bénéficie d’un renforcement de son offre. La compagnie britannique Cunard a annoncé deux nouvelles routes pour deux de ses actifs les plus emblématiques : le Queen Mary 2 et le Queen Elizabeth. Les deux voyages dureront 100 nuits et partiront de Southampton. Les passagers du Queen Mary 2 profiteront de 31 arrêts dont Ho Chi Minh, Durban, Lisbonne et Cape Town, tandis que les passagers du Queen Elizabeth passeront par New York, San Francisco, Sydney, Singapour et Dubaï, grâce aux 26 arrêts de l’expérience.

La compagnie de croisières néerlandaise Sailing Classics a annoncé un partenariat avec l’opérateur britannique VentureSail Holidays pour étendre le segment des voyages de luxe sur le marché britannique. Trois yachts de luxe classiques, Rhea, Kairos et Chronos, offriront un service hautement personnalisé à un maximum de 26 invités, y compris un majordome et de grandes cabines privatives. Les croisières auront des destinations en Croatie, au Cap-Vert, dans les Caraïbes et en Grèce.

Un autre marché important pour le secteur montre des signes tout aussi positifs de reprise cette année. Les ports de Stockholm, par exemple, ont publié des chiffres impressionnants pour la saison 2022. Les quais de la capitale suédoise ont accueilli environ 205 navires de croisière, transportant 247 000 passagers, durant cette période. Ces chiffres représentent une augmentation de 100 % par rapport à la même période en 2021.

Les acteurs nordiques utilisent cette réponse pour alimenter leurs propres plans d’expansion. Le géant Norwegian Cruise Line a dévoilé son intention de lancer une nouvelle gamme de navires haut de gamme. Le Norwegian Prime sera une ligne de six navires, dont le premier a été lancé en juillet de cette année. Ces navires innovants auront des caractéristiques jamais vues auparavant en mer, telles qu’un hippodrome à trois niveaux, un théâtre/discothèque à trois niveaux, un Ocean Boulevard de 4 088 m², un parc de sculptures et la plus grande chute libre de toboggans secs au monde. Non contente de nouveaux atouts, la compagnie élargit également son offre de lignes. Elle a développé Israël, où elle a fait ses débuts avec une croisière au départ de Haïfa en novembre 2022. En 2025, ces deux développements pour Norwegian Cruise Lines boucleront la boucle lorsque le dernier navire Prima de la ligne, Norwegian Viva, proposera des croisières multi-destinations au départ de Haïfa. .

Du côté des autres acteurs, Havila Voyages a baptisé deux nouveaux navires en Norvège à l’automne 2022. En prenant le large, le Havila Castor et le Havila Capella témoignent de la confiance de l’opérateur dans le marché nordique. Ce déménagement intervient seulement 6 mois après le début de l’exploitation de Havila le long de la côte norvégienne.

La Grèce veut se positionner davantage sur le secteur de la croisière, voire en faire une priorité. L’autorité régionale de l’Égée du Nord a annoncé son intention de réintroduire Lesbos sur le marché. Pour y parvenir, elle s’est associée à Five Senses Consulting and Development, spécialisée dans le développement des ports, des destinations et des croisières.

Au Pirée, l’autorité portuaire locale envisage de faire du plus grand port de Grèce un port domestique majeur en Méditerranée. Il a accueilli cet automne de grandes compagnies telles que Viking Cruises et espère que sa capacité à accueillir jusqu’à 11 navires de croisière en même temps servira à attirer encore plus de compagnies.

En Italie, Venise, destination de croisière classique, a conduit la compagnie de croisières Azamara à retourner dans son lagon emblématique. En avril 2023, le nouveau voyage The Best of the Med fera escale dans la ville portuaire italienne. De plus, la flotte de quatre navires de la compagnie peut désormais entrer dans les ports de Chioggia et Fusina. Cependant, la ville doit mieux contrôler le flux des paquebots et autres navires de croisière qui lui causaient autrefois beaucoup de désagréments.

Sur le même sujet :
Un consortium composé de Royal Caribbean Cruises Ltd, La Compagnie du Ponant,…

Aux quatre coins du monde

En dehors de l’Europe, l’industrie des croisières montre également des signes positifs de reprise. En Inde, une étude réalisée pour le compte de Norwegian Cruise Line a montré que la croisière est devenue la principale tendance des voyages en famille pour 2023. Huit familles indiennes urbaines sur dix prévoyant de voyager à l’étranger envisagent des vacances en croisière au cours des 12 prochains mois. Compte tenu de la taille du marché indien, cette nouvelle ne peut être interprétée que comme un présage très favorable pour la poursuite de la reprise du secteur l’année prochaine.

Variety Cruises a les yeux rivés sur la Polynésie du futur. En plus d’adopter une nouvelle identité visuelle et un nouveau site internet, l’entreprise grecque prévoit d’ouvrir de nouvelles lignes à partir de janvier 2023 à Tahiti et en Polynésie française. Il lancera également de nouveaux concepts de croisière. Ces « croisières thématiques » s’articuleront autour de différents concepts comme le bien-être ou la randonnée.

En Amérique du Nord, les Bahamas ont annoncé une année positive pour la nation insulaire, en grande partie grâce à l’industrie des croisières. Au cours du premier trimestre 2022, plus d’un million de croisiéristes ont visité les côtes sablonneuses des Bahamas. Loin des chiffres record de 5,4 millions en 2019, cette activité a pourtant été très bénéfique pour l’économie du pays, selon ses dirigeants. Cela a conduit à des investissements dans le port de Nassau et à la construction d’un port de croisière sur l’île de Grand Bahama par Carnival Cruise Line. Ces initiatives devraient créer 1 000 emplois.

Il faut cependant noter que tout n’est pas si rose partout. En novembre 2022, Costa a annulé toutes les croisières vers l’Asie après que le gouvernement chinois a refusé de revenir sur sa politique de tolérance zéro sur Covid. Les escales en Chine, à Hong Kong, à Taïwan, à Singapour, au Japon et en Corée du Sud ont toutes été suspendues par le géant italien.

Attirer les clients grâce aux actions vertes de la croisière

L’industrie des croisières est bien consciente de l’importance de réduire son impact sur l’environnement et de devenir plus verte, à la fois pour protéger la planète et pour attirer des clients plus soucieux de l’environnement. Dans l’ensemble, il s’est engagé à viser des croisières sans carbone dans le monde d’ici 2050. Un rapport CLIA de 2022 sur les progrès accomplis dans la réalisation de cet engagement a mis en évidence des résultats positifs. C’est notamment le cas en ce qui concerne le nombre de navires lancés dans les prochaines années qui pourront intégrer une propulsion sans émissions, ainsi que les progrès réalisés dans l’équipement des navires avec la capacité de se recharger à l’aide d’installations électriques sur le sol. Cependant, le rapport montre que des progrès sont encore nécessaires pour passer aux carburants marins durables afin d’atteindre les objectifs de décarbonisation.

Plus localement, en octobre dernier en France, tous les ports et armateurs opérant en Méditerranée ont signé une charte avec l’Etat pour améliorer leur impact environnemental. Il prend la forme de 13 engagements, allant de la navigation à moins de 13 nœuds dans les eaux territoriales en cas de détection de grands animaux marins à la mise en place d’une politique d’utilisation des huiles biodégradables et peu toxiques. Concernant la charte, le gouvernement français a déclaré : « l’innovation environnementale dans le secteur maritime et en particulier les croisières, comme le traitement avancé des eaux usées à bord, le raccordement électrique à quai, l’utilisation de carburant alternatif (GNL), fait partie des étapes nécessaires vers la décarbonation du transport maritime ».

À Lire  Camp d'été de codage 2022 - Mairie du 15 mai

Les lignes individuelles mènent également leurs propres programmes de développement durable. Le groupe Royal Caribbean a ouvert fin 2022 son nouveau terminal de Galveston. C’est le premier terminal de croisière à générer 100% de ses besoins énergétiques grâce à des panneaux solaires sur place. Basée au Texas, il s’agit également de la première installation LEED à énergie zéro au monde et sera utilisée pour alimenter la marque Royal Caribbean International du groupe.

Quant à Norwegian Cruise Line, elle adopte le carburant vert méthanol comme moyen de réduire ses émissions. Avec MAN Energy Solutions, elle a lancé un projet de modernisation d’un moteur MAN 48/60 à régime moyen pour pouvoir fonctionner au bicarburant diesel/méthanol. De plus, il a rejoint le Methanol Institute et envisage de nouvelles expérimentations avec des carburants alternatifs afin de trouver une solution. Norwegian Cruise Line Holdings a clairement indiqué qu’elle avait l’intention de dépenser beaucoup pour atteindre son objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050.

MSC Croisières franchit une nouvelle étape vers la ligne de demain avec la livraison du MSC World Europe, le premier paquebot propulsé au gaz naturel liquéfié (GNL) fabriqué en France. Long de 333 m, haut de 68 m et pouvant accueillir jusqu’à 6 700 passagers, c’est l’un des plus grands navires du monde tout en étant l’un des moins polluants. Un navire à zéro émission reste quelque chose d’avenir, mais l’industrie montre déjà qu’elle prend des mesures importantes pour réduire son empreinte là où elle le peut.

Un secteur prêt à innover et à se diversifier

De nouvelles tendances pour le secteur ont émergé de la crise sanitaire. Certaines compagnies et acteurs cherchent de nouvelles façons de casser les codes de la croisière. Storylines a annoncé son intention de construire un méga-yacht contenant 547 résidences de luxe pouvant être acquises sur un bail de 24 ou 60 ans. Le navire de 230 mètres de long entamera son voyage inaugural en 2025. Prévue pour une durée de trois ans, elle permettra à ses résidents de visiter six continents et de profiter d’escales dans des villes du monde entier d’une durée de 1 à 5 jours.

Ce concept d’utilisation originale des paquebots de croisière se retrouve ailleurs dans le secteur. MSC Croisières a profité de la Coupe du monde de football cet hiver pour transformer l’un de ses navires en hôtel flottant au Qatar. Le MSC Opera a amarré au port de Doha pendant 30 jours en novembre et décembre 2022. Il a offert plus de 1 000 options d’hébergement aux visiteurs de la ville à travers le monde.

Les programmes de fidélité ont parcouru un long chemin dans l’industrie hôtelière au cours des deux dernières années. C’est également le cas dans le secteur des croisières. Par exemple, Holland America Line a lancé son programme Refer a Friend à l’automne 2022. Il récompense les membres du programme de fidélité Mariner Society de l’entreprise qui encouragent leurs proches à faire des réservations auprès de l’entreprise. Les invités doivent être de nouveaux clients pour être éligibles. Ils reçoivent ensuite un crédit de 50 $ à dépenser à bord, et le membre du programme gagne également un crédit de 50 $ pour une future croisière.

Il existe de nombreuses raisons de se réjouir pour l’industrie des croisières. Ses principaux membres ont réussi à survivre à deux années de calvaire et semblent en être sortis relativement indemnes. L’appétit pour son offre n’a pas faibli, sur la base des chiffres de réservation de cette année et de l’année prochaine, parmi ses clients historiques et nouveaux. De nouveaux itinéraires et de nouvelles expériences voient le jour et ses engagements en matière de développement durable évoluent pour le mieux. Reste maintenant à savoir si le secteur poursuivra sur cette lancée positive en 2023 et dans les années à venir.

Quelle est la différence entre un bateau et un navire ?

Quelle est la définition du mot bateau ? navire n.m. Navire à pont, d’un tonnage assez élevé, destiné à la navigation en mer. navire-atelier n.m. Bâtiments destinés à supporter des unités de surface ou sous-marines…

Quel est le rôle du bateau ? Le bateau répond aux besoins du transport maritime, fluvial ou fluvio-maritime, et permet diverses activités telles que le transport de personnes ou de marchandises, la guerre en mer, la pêche, le divertissement, ou d’autres services comme la sécurité des autres bateaux.

Pourquoi les bateaux sont-ils nommés ? Les bateaux ont un nom pour que sur la mer, en cas de danger, les victimes puissent donner l’immatriculation et le nom, car les noms sont enregistrés dans les affaires maritimes. Notez que pour les voiliers, le nom est facultatif.

Quels sont les différents types de navires ?

navire marchand

  • Navires de charge.
  • Navires à passagers.
  • Navires de service spécialisés.
  • Navires de service.

Comment s’appellent les gros bateaux ? Le paquebot C’est un très grand bateau sur lequel s’assoient les passagers pour une croisière, un long voyage dans les mers et les océans Bateau Petit bateau qui est propulsé par des rames ou un petit moteur.

Quelle est la différence entre un bateau et un navire ?

Un navire, plus gros qu’un bateau Le navire est un bateau de fort tonnage, destiné à la navigation en haute mer.

Comment s’appelle un navire de guerre ?

On peut distinguer les différents types de navires de guerre suivants : les porte-avions, dont l’armement est essentiellement constitué d’avions ; les navires d’assaut, qui permettent le débarquement des forces par hélicoptères et moyens amphibies ; frégates (déplacement supérieur à 3 000 t), ou corvettes (…

Comment appelle-t-on les grands navires de guerre ? Les croiseurs sont les plus gros navires de combat après les porte-avions et les porte-avions.

Comment s’appelle un navire militaire ? Le patrouilleur peut être défini comme un navire militaire de la mer dont les missions principales assurent la navigation pour différents services. Qui est destiné à voyager sur la mer avec la flotte de guerre pour attaquer les principaux navires de défense de l’ennemi.

Quel est le plus grand bateau de croisière d’Europe ?

MSC World Europa est un navire de croisière, la plus grande ligne d’Europe en 2022. Il appartient à la compagnie MSC Croisières. Dans sa livraison, c’est la plus grande ligne européenne et la 6e plus grande ligne au monde (en tonnage), après les lignes de classe Oasis de Royal Caribbean .

Quel est le plus grand bateau de croisière ? Le Wonder of the Seas compte pas moins de 16 ponts ouverts au public. Ce mastodonte partage le titre de plus grand navire de croisière avec les quatre autres navires de la classe Oasis, tous exploités par Royal Caribbean International : Oasis of the Seas, Symphony of the Seas, Harmony of the Seas et Allure of the Seas.

Quels sont les plus grands navires de croisière ? La société Royal Caribbean a conçu le Wonders of the Seas, qui est le plus grand navire de croisière au monde. C’est un navire de près de 362 mètres de long et d’une capacité de plus de 7 000 personnes. Oui, vous avez bien lu, il peut accueillir plus de 7 000 personnes qui voyagent activement.

Quel est le plus gros bateau du monde en 2022 ? L’Icon of the Seas, mastodonte des mers aux statistiques vertigineuses, rend fous les compteurs de réservations. Selon Royal Caribbean International, la ligne de 365 mètres de long et 2 085 cabines enregistre déjà un nombre record.

Quel est le plus grand bateau d’Europe ?

Meraviglia (merveille en italien) est le nom du plus grand bateau jamais construit par un armateur européen. D’une longueur de 315 mètres, il pourra accueillir à son bord près de 5 700 invités. Il compte environ 3 000 cabines, dont 2 250 sont réservées aux passagers.

Quel est le plus gros bateau de France ? Le plus grand paquebot du monde en 2022 Il a été inauguré à Saint-Nazaire en 2022 en France, et Royal Caribbean en est propriétaire, comme déjà indiqué. C’est un gigantesque navire de classe oasis qui désigne entre autres un groupe de cinq compagnies de croisières.

Quel est le plus grand navire actuel ?

Le paquebot le plus long à ce jour est Harmony of the Seas, long de 362,12 mètres, tandis que son navire jumeau Wonder of the Seas est le plus grand paquebot du monde, avec un tonnage de 236 857 GT.

Où est le plus grand paquebot du monde ? Jusqu’où iront les paquebots géants ? Le Wonder of the Seas, sorti des chantiers navals de Saint-Nazaire en novembre 2021, est actuellement le plus grand paquebot du monde en service, avec sa longueur de 362 mètres. Mais ça ne restera pas longtemps comme ça.

Quel est le plus grand navire de guerre du monde ?

Long de 251 m et pesant pas moins de 26 000 tonnes, le Pierre Le Grand est le plus grand navire militaire du monde (hors porte-avions).

Quel est le navire de guerre le plus puissant du monde ? L’US Navy est la première à lancer le premier navire de guerre furtif qui est l’un des plus gros navires mais aussi le plus puissant et efficace au monde et porte le nom de USS ZUMWALT.

Quel est le plus gros bateau de croisière MSC ?

Le MSC Seascape est un navire MSC Croisières appartenant à la classe Seaside. Il offre 13 000 m2 d’espace extérieur et, à ce jour, est le plus long navire de la flotte. Le MSC Seascape a mis les voiles en 2022.

Quel est le plus grand MSC ? 1. MSC Monde Europe. La plus grande nouvelle ligne européenne en 2022 est MSC World Europa.

Quel est le dernier navire de MSC ? Fraîchement sorti des chantiers navals Fincantieri de Trieste, le MSC Seascape a été inauguré à New York le soir du 7 décembre devant près de 2 000 partenaires, agents de voyages et journalistes, invités à découvrir le dernier navire de l’armateur MSC Croisières, long de 339 mètres .

Quels sont les meilleurs bateaux de croisière ?

DiplômeBateauCapacité d’hébergement
1Merveille des mers6 988
2Harmonie des mers6 687
3Symphonie des mers6 680
4Allure of the Seas6 780

Quelle compagnie de croisière choisiriez-vous ?

Quelle est la meilleure place sur un bateau de croisière ? TROUVER LE SIÈGE IDÉAL En règle générale, les agents de voyages vous conseillent de choisir une cabine située au centre du navire avec des ponts vivants, c’est-à-dire composée de cabines, dessus et dessous.

Quelle est la meilleure croisière ? Royal Caribbean En premier lieu, on retrouve la principale compagnie de croisière, Royal Caribbean.

Quelle est la meilleure croisière en Méditerranée ?

Regent Seven Seas Cruises, simplement l’excellence Votre expérience à bord reflétera la philosophie de l’entreprise ; rien n’est impossible à bord d’un navire Regent Seven Seas Cruises.

Quelle croisière en Méditerranée choisir ? En quittant la France, vous pouvez choisir une croisière en Méditerranée française et découvrir l’Italie. Florence, Gênes, Rome et Naples n’auront plus de secrets pour vous. A moins que vous ne préfériez l’Espagne et les Baléares (Ibiza) ou Barcelone, ​​​​​​Valence, Malaga et Gibraltar.

Quelle est la meilleure période pour faire une croisière en Méditerranée ?

En Méditerranée, de mai à septembre, vous profiterez d’un temps radieux et de températures élevées, mais les navires seront beaucoup plus fréquentés et compteront plus de familles nombreuses. Les prix seront également plus élevés.

Combien coûte une croisière en Méditerranée ? En moyenne, une croisière pas chère en Méditerranée de 8 jours vous coûtera 1 338 € pour deux personnes, soit 669 € par personne.

Quel est le meilleur moment pour faire une croisière ? Lorsque vous partez entre les mois de juin et août, les températures les plus douces peuvent monter jusqu’à 15°C et vous aurez plus de chance de pouvoir admirer la beauté des animaux sauvages comme les ours polaires ou les baleines.

Quel est le plus récent navire de la compagnie Royal Caribbean ?

Wonder of the Seas est le plus récent navire de Royal Caribbean. Son autonomie de 362 mètres de long et 47 mètres à son point le plus large, lui permet d’accueillir tout ce que la croisière a à offrir !

Quel est le plus beau navire du monde ? Diffusé le samedi 20 août 2022. Le Seven Seas Explorer, le navire de croisière le plus luxueux jamais construit, navigue vers plus de 250 destinations exotiques à travers le monde.

Quel est le plus grand bateau de croisière ? Merveille des mers : 362 mètres Construit aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire entre 2019 et 2021, il deviendra le plus grand paquebot du monde lors de son inauguration en 2022. Il est équipé de 18 ponts, 24 remontées mécaniques, 2 simulateurs de surf, 1 tyrolienne, 2 murs d’escalade, 1 patinoire, 4 piscines et 1 jacuzzi.

Quel est le plus grand navire actuel ? Le paquebot le plus long à ce jour est Harmony of the Seas, long de 362,12 mètres, tandis que son navire jumeau Wonder of the Seas est le plus grand paquebot du monde, avec un tonnage de 236 857 GT.

Quel est le dernier navire de Costa ?

Costa Smeralda : le nouveau vaisseau amiral de Costa Croisières.

Quel est le plus gros bateau de Costa ? Costa Croisières a baptisé sa nouvelle ligne, le Costa Diadema, ce vendredi 7 novembre à Gênes. Ce dernier né est le plus grand navire de la flotte avec une longueur de 306 mètres et une hauteur de 61 mètres. Il peut accueillir à son bord 4 947 passagers (1 862 cabines) et 1 253 membres d’équipage.

Quel est le dernier bateau Costa ? Elégant, écologique et efficace, le nouveau vaisseau amiral Costa représente l’esprit de la région dont il tire son nom, la Toscane.