Maison de croisières de grande qualité

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le luxe offre son plus fabuleux laboratoire sur les fleuves et les mers du monde. De la péniche intimiste au yacht d’exploration, tour d’horizon du nec plus ultra de la croisière.

L’appel du large trouve sa raison d’être dans l’exploration de nouveaux horizons lointains. Et tandis qu’une époque prospère réinvente la croisière vers les pôles, le glamour réinvestit les ponts. Aux nostalgiques des nuées de mouchoirs blancs ondulant sur les quais du Havre ou de Cherbourg, saluant le départ du Normandie, du France et autres paquebots de légende, les innovations à bord des nouveaux navires offrent des perspectives encourageantes…

Avec une croissance annuelle quasi constante de 7% depuis le début des années 1980, le marché mondial de la croisière ressemble à une galaxie en expansion qui scintille dans le grand monde du voyage… En 2017, le cap des 26 millions de passagers a été franchi et les chiffres de 2018 s’annonce prometteuse alors que les croisiéristes rivalisent d’audace et d’inventivité pour proposer à une clientèle friande de nouveautés, des navires toujours plus… quelque chose. Les amateurs de croisière opteront pour le « toujours plus grand » avec, dernier engouement (mars 2018), le Symphony of the Seas, le titan du divertissement à 1 milliard de dollars de l’armateur américain Royal Caribbean Cruise : 362 mètres de long, 2 775 cabines et suites (de 13 à 141 m2), 21 restaurants et 30 kilomètres de coursives à explorer pour 9 000 âmes à bord, dont 2 175 membres d’équipage.

Mais c’est à l’opposé de cette course effrénée au gigantisme que commence le vrai luxe, dans le sillage des palaces flottants, comme celui du Seven Seas Explorer, fleuron de la compagnie américaine Regent Seven Seas Cruises. Considéré comme l’un des navires de croisière les plus luxueux, ce navire de 223 mètres de long possède l’un des ratios d’espace par personne les plus élevés.

A bord, 375 suites toutes avec balcon, de la Suite Véranda à la Suite Régent de 360 ​​m2. Alors que les 750 passagers bénéficient tous d’un service attentionné (542 membres d’équipage y assurent), d’un room service 24h/24 et d’une des formules tout compris les plus pointues du marché (elle comprend toutes les excursions), les clients de la Regent Suite se voient offrir un nuit pré-livraison dans un hôtel 5 étoiles et bénéficiez d’équipements et d’avantages exclusifs à bord : un spa privatif – une première sur un navire – avec sauna et hammam, un accès Internet illimité, les services d’un majordome, une voiture privée avec chauffeur et guide à chaque escale.

Là où l’autre géant des mers, européen cette fois, le MSC Meraviglia (315 mètres), vante son parc d’attractions et sa promenade surplombée par un ciel virtuel LED de 480 m2, le Seven Seas Explorer affiche 2 500 œuvres d’art, 250 lustres en cristal , une collection de vases Lalique, un service de table siglé Versace et, à l’entrée du restaurant asiatique Pacific Rim, un rare moulin à prières tibétain acquis pour 500 000 dollars… Très attendu, le sister-ship du Seven Seas Explorer est livrable en 2020. Son nom, Splendor, donne le ton. Nul doute que le luxe atteindra ici des sommets. Vous y trouverez notamment le plus grand balcon disponible en mer : plus de 130 m2 d’espace extérieur pour contempler l’horizon.

Les croisières d’expédition ont le vent en poupe

La surenchère est également de mise sur ce segment haut de gamme qui, avec sa croissance de 10 % par an, attire les convoitises. « Preuve que ce créneau est la vraie tendance du moment, Royal Caribbean vient de proposer Silversea » (le n° 2 mondial américain détient désormais 66,7% de la société monégasque, ndlr), confirme Sophie Baillot, directrice de So Between Communication, agence de référence dans le monde des croisières avec un portefeuille de clients prestigieux dont Cunard et son célèbre transatlantique Queen Mary 2. A bord des navires de la flotte Silversea, toutes les catégories de suites sont logées dans le même bateau avec un service ultra personnalisé soutenu par un ratio exceptionnel d’un équipier pour un passager. Sur le grand échiquier de la croisière maritime, chacun avance ses pions, interpellé par l’entrée en scène du prestigieux groupe hôtelier Ritz Carlton avec trois superbes yachts de 149 suites au design très contemporain attendus pour 2020.

Dans son étude de tendances, dévoilée chaque mois d’août à Las Vegas, Virtuoso, le réseau très sélect de travel designers haut de gamme, met en avant la convergence d’un double appétit de sa clientèle aisée pour la voile de luxe et le voyage de luxe. ‘aventure. Cela explique l’extraordinaire montée en gamme et la multiplication des croisières dites d’expédition.

Dans ce registre, Ponant se démarque avec brio. La seule compagnie de croisières maritimes battant pavillon français, acquise en 2015 par la famille Pinault via sa holding Artémis, continue de repousser les limites de l’exploration. Leader des croisières polaires, il vient de prendre livraison de La Pérouse, le premier des six yachts de sa nouvelle flotte Ponant Explorers. Des bateaux plus petits (92 suites, contre 122 sur le Lyrial, navire amiral de la compagnie depuis 2015), profilés pour l’aventure et dotés d’aménagements révolutionnaires comme le salon Blue Eye, conçu par l’architecte Jacques Rougerie. Aménagée sous la ligne de flottaison du navire, cette fenêtre ouverte sur le monde sous-marin offre une expérience multisensorielle inédite, ajoutant à la possibilité de voir baleines, raies et autres dauphins évoluer derrière ses hublots oblongs, celle d’écouter ce monde du silence. très bavard grâce à des hydrophones capables de détecter des sons jusqu’à 10 kilomètres.

De son côté, Crystal Cruises a choisi un autre mode d’immersion : les 62 passagers du Crystal Esprit peuvent s’offrir un voyage à bord d’un sous-marin de poche conçu par la société néerlandaise U-Boat Worx. Ce dernier équipera également le très attendu Crystal Endeavour, l’aîné d’une lignée de trois yachts d’expédition destinés à naviguer en Arctique et en Antarctique.

La livraison de ce navire ultra-luxe de 100 cabines, qui embarquera également un hélicoptère, est prévue pour 2020, un an après les deux unités commandées par l’armateur allemand Hapag-Lloyd (groupe TUI). La concurrence est rude autour des pôles, mais Ponant entend garder une longueur d’avance.

Son brise-glace, le Commandant Charcot, premier du genre dans la catégorie luxe et de surcroît hybride électrique propulsé au gaz naturel liquéfié, devrait appareiller en 2021 (ouverture des réservations le 4 avril 2019). Et un partenariat avec la National Geographic Society ajoute sa touche de sérieux et sa garantie « eco-friendly » (déjà acquise par la certification Cleanship de ses navires) à la découverte offerte aux passagers. Trente croisières accompagnées de grands noms de la photographie sont programmées sur quatre ans, dont dix-huit sont déjà réservables.

A travers ce confort ultime, cette diversification d’expériences rares et de nouvelles destinations, c’est l’émotion que nous cherchons à créer. Et rien de tel qu’un dîner étoilé pour compléter le processus. Ponant s’est associé à Alain Ducasse, Crystal Cruises au chef japonais Nobu. Pour Ritz Carlton Yacht Collection, ce sera Sven Elverfeld, qui officie en Allemagne au Ritz-Carlton de Wolfsburg…

Et les croisières fluviales ne sont pas en reste. La quintessence de l’art de vivre s’y exprime également avec de grands opérateurs comme Uniworld et Scenic. Ces derniers côtoient des raretés au charme fou comme la micro-flotte d’Aqua Expeditions naviguant sur l’Amazone et le Mékong ; le luxueux Zambezi Queen qui traverse la rivière Chobe entre la Namibie et le Botswana ; le Steam Ship Sudan, ce vieil ami du Nil, ou l’African Dream, fierté et dernier né du groupe CroisiEurope, stationné sur le lac Kariba en Afrique australe. Sans oublier les barges Afloat in France du groupe Belmond. Propriétaire de l’élégant Road to Mandalay qui sillonne le fleuve Irrawady en Birmanie depuis 1996, ce spécialiste de l’hôtellerie de luxe propose d’avril à octobre des croisières sur les plus belles voies navigables, des itinéraires ponctués d’excursions sur mesure et de visites privées de découvrir le patrimoine français. En Bourgogne, Afloat propose une croisière thématique, la « Semaine Grands Crus », au cours de laquelle 33 précieux nectars, dont une Romanée-Conti rarissime à 20 000 euros la bouteille, sont proposés à la dégustation encadrée par un œnologue. Au printemps dernier, deux nouvelles péniches sont venues enrichir la collection, désormais composée de sept unités de 4 à 6 cabines. « Une petite capacité qui nous permet d’offrir à nos clients un haut niveau de personnalisation », précise Yann Guezennec, directeur commercial et marketing des trains et croisières Belmond. Il ajoute : « Un de nos clients nous a laissé ce commentaire qui résume bien l’expérience que nous souhaitons faire vivre à bord de nos bateaux : « Nous avons été traités comme des rois mais nous nous sommes sentis comme de la famille. ”»

SERVICE : Incroyable : -25% sur la gamme LUNA avec notre code promo Foreo exclusif

Où vit Hercule Poirot ?

Où vit Hercule Poirot ?

Notre héros vit évidemment dans un immeuble des années 30, le Florin Court à Londres, construit en 1936 par l’architecte Guy Morgan.

Hercule Poirot est-il mort ? Non, Hercule Poirot d’Agatha Christie n’est pas mort.

Quand est mort Hercule Poirot ?

Il est, à ce jour, le seul personnage fictif à avoir eu sa nécrologie dans les colonnes du New York Times, le 6 août 1975.

Pourquoi Hercule Poirot est mort ?

Finalement, Norton est découvert mort dans sa chambre fermée à clé, une balle tirée en plein front, le pistolet au côté, et Hercule Poirot, mort d’une crise cardiaque, ses médicaments lui ayant été retirés.

Vente de camping-car : devoir de conseil du vendeur
Lire aussi :
Après la livraison de la caravane, l’acheteur demande au vendeur d’installer des…

Qui est le meurtrier dans le livre Mort sur le Nil ?

Qui est le meurtrier dans le livre Mort sur le Nil ?

Qui est le tueur dans Mort sur le Nil ? Hercule Poirot a mis du temps à percer le mystère alors qu’il était occupé à creuser l’histoire de Rosalie pour Euphémie. Cependant, le détective a finalement découvert que c’était Simon Doyle, le mari de Linnet, qui l’avait tuée.

Comment s’appelle le bateau dans Mort sur le Nil ? Le SS Sudan n’est pas sans évoquer de nombreux souvenirs. C’est à bord que la romancière Agatha Christie accompagna son mari Max Mallowan, éminent archéologue du Moyen-Orient dans les années 1930, dans ses voyages. De là est venue l’inspiration pour son célèbre roman policier Mort sur le Nil.

Pourquoi Hercule Poirot a quitté la Belgique ?

C’est l’histoire d’un policier belge à la retraite qui a décidé de fuir pour se réfugier en Angleterre pendant la Première Guerre mondiale.

Quand se passe l’histoire Mort sur le Nil ?

Développement du roman Agatha Christie a écrit Mort sur le Nil en 1937 lors d’un long séjour au célèbre hôtel Old Cataract d’Assouan.

Pourquoi Hercule Poirot a quitté la Belgique ?

Pourquoi Hercule Poirot a quitté la Belgique ?

C’est l’histoire d’un policier belge à la retraite qui a décidé de fuir pour se réfugier en Angleterre pendant la Première Guerre mondiale.

Pourquoi Hercule Poirot est-il mort ? Finalement, Norton est découvert mort dans sa chambre fermée à clé, une balle tirée en plein front, le pistolet au côté, et Hercule Poirot, mort d’une crise cardiaque, ses médicaments lui ayant été retirés.

Pourquoi Hercule Poirot est belge ?

Ellezelles, la ville natale d’Hercule Poirot C’est ainsi qu’Ellezelles, petit village de la province du Hainaut à cinquante-cinq kilomètres de Bruxelles, surtout connu pour son sabbat annuel des sorcières, a décidé de faire de la moustache belge une renommée locale.

Est-ce que Hercule Poirot a vraiment existé ?

Hercule Poirot est un détective belge fictif créé par la romancière anglaise Agatha Christie. Avec Miss Marple, il est l’un des personnages les plus célèbres de la romancière, apparaissant dans 33 romans et 51 nouvelles, publiés entre 1920 et 1975.

Où a été tourné le film Mort sur le Nil ?

Où a été tourné le film Mort sur le Nil ?

Le tournage a commencé en septembre 2019 et s’est déroulé sur les plateaux des studios Longcross, près de Londres, ainsi que dans plusieurs endroits au Royaume-Uni.

Où a été tourné Mort sur le Nil 2021 ? Comme l’équipe n’a pas pu tourner le film en Égypte comme elle l’avait prévu, elle a apporté l’essence de l’Égypte sur les plateaux de Longcross Film Studios en Angleterre. Le site de tournage est situé sur Chobham Lane, à Longcross, dans le comté anglais de Surrey.

Qui chante dans Mort sur le Nil 2022 ?

Nous entendons divers titres de l’évangile de sœur Rosetta Tharpe.

Quel âge pour voir Mort sur le Nil ?

Mort sur le Nil : Agatha Christie – 201005640X – Romans pour enfants à partir de 9 ans – Livres pour enfants à partir de 9 ans | Culture.

Où se passe Mort sur le Nil ?

Mort sur le Nil, se déroule en Haute-Égypte, dans un décor d’une richesse exceptionnelle (Assouan, Abou Simbel, les paysages du Nil) : le roman fait cependant très peu de place au décor et à la couleur locaux.

À Lire  Vidéo : Porsche vous propose de voyager avec une tente de toit !