Matthias Giraud a sauté de l’Aiguille du Gouter sur une base de tremplin ! – Informations sportives – Ski – Biathlon

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Un saut monstrueux dans le vide

Matthias Giraud, qui détient le record du monde du plus haut saut réalisé en descente (Mont-Blanc – juin 2019), s’est envolé du Dôme du Goûter à 4 304 m d’altitude.

C’est en skiant le sérac à 80m au-dessus des parois rocheuses de l’Aiguille et du Couloir Direct Ouest puis en sautant dans les airs à 4000m, ouvrir son parachute et voler entre l’Aiguille du Goûter et l’Aiguille de Bionassay.

Bien qu’il ait pensé à ce projet pendant 10 ans, le français a dû attendre il y a 5 ans pour trouver l’occasion parfaite de réunir toutes les conditions pour des raisons de sécurité, une petite erreur sur le ski ou l’air peut mourir.

La surveillance des vents et de la croissance du sérac était très importante, d’autant plus qu’en raison des changements de temps et des températures élevées, la glace change constamment.

Ceci pourrez vous intéresser :
l’essentiel A l’occasion de l’arrivée de l’équipe de présentation de l’Armée de…

Matthias Giraud :

« Le vent et le temps changeant au cours des deux dernières semaines ont affecté la neige, mais des conditions stables sont revenues récemment avec de l’air élevé.

Le fort vent du nord de 10 à 20 km/h sur le Dôme m’a dérangé mais une poche d’air frais sous le sérac m’a permis d’ouvrir mon parachute en toute sécurité. Cependant, l’ouverture rapide du parachute était nécessaire en raison de la finesse de l’air de 30%, provoquant une perte d’altitude rapide dans le pont.

À Lire  On finira ensemble : François Cluzet détestait le parachutisme

Le vent du nord vers le bas de l’Aiguille du Goûter a également poussé mon parachute vers l’arête sud du Couloir Ouest Direct et à seulement 20 mètres de là.

Alors que je volais entre l’Aiguille du Goûter et l’Aiguille de Bionnassay vers le glacier de Bionnassay, j’ai dû négocier un vent fort ou « grand vent ». Le trajet a été cahoteux jusqu’à ce que nous atterrissions sous le Refuge du Goûter, du côté nord du glacier. »

« J’ai grandi en skiant à Saint-Gervais face au Mont-Blanc. Je l’ai admiré toute ma vie et je l’ai même fait tatouer sur mon dos après mon saut de 2019.

Réaliser quelques premières pistes de ski au monde notamment sur le Mont-Blanc transforme mes rêves d’enfant en réalité, une approche moderne et créative de l’alpinisme.

Ce premier saut à ski sur l’Aiguille du Goûter a été pour moi un moment de grande fierté. C’est l’itinéraire habituel vers le sommet du Mont-Blanc et une grande paroi rocheuse chargée d’histoire.

Un grand merci à Kevin Gourgues, Alex Perinet et Stefan Laude qui m’ont rejoint sur ce projet. »