« Mélange de colère et de rage » : les rêves des clients de Maisons Phénix face à l’arrêt du chantier

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Publié le 9 juillet 2022 à 7h15 Source : JT 20h NOUS

Publié le 9 juillet 2022 à 7h15

Le groupe Geoxia, propriétaire de la marque Maisons Phénix, a été mis en liquidation judiciaire le mois dernierPas moins de 1600 chantiers dans toute la France sont à l’arrêt depuis des mois.Une équipe de TF1 a recueilli le témoignage d’une famille dans le Nord.

Le groupe Geoxia, propriétaire de la marque Maisons Phénix, est passé sous la contrainte le mois dernier.

Moins de 1 600 chantiers dans toute la France ont été fermés pendant des mois.

L’équipe de TF1 a recueilli des preuves d’une famille dans le Nord.

Pour construire sa maison, la famille Douce en rêvait, comme beaucoup de Français. Mais pour eux, le rêve s’est vite transformé en cauchemar. Pendant trois mois, le chantier de leur future maison Phénix a été suspendu. Sans financement, l’équipe du logement unifamilial Geoxia a été suspendue par le tribunal de vente de Nanterre le 28 juin. Avec lui, plus de 1 600 maisons de particuliers ont dû être érigées dans toute la France, plongées dans l’ignorance de plus de 3 500 acquéreurs de Maisons Phénix, Maison Castor, Maison Famorle et Maison Briot.

Pour les consommateurs, comme la famille Douce, c’est une douche froide. « Un mélange de douleur et de colère. Douleur, car c’est une œuvre de la vie. Nous sommes une famille avec trois enfants, et nous voulons les enfermer. Colère, car nous avons l’impression d’avoir été menés par le nez avec le équipe que nous avons signée parce que nous pensions qu’elle était forte », se lamente Henri-Alexis. « Et, franchement, on se retrouve avec un possible problème », retient son ami, ne s’éloignant pas.

À Lire  Citation de Bastia en 5 minutes !

Sans nouvelles du constructeur pour le moment, le couple devra trouver un logement prochainement. Notre plus grand souhait est la reprise des travaux et notre sauvetage », poursuit Henri-Alexis Douce. Pour achever les travaux en cours, l’assurance travaux du constructeur.

Voir l’article :
Nous avons testé cette alarme connectée au domo-lab l’année dernière et continuons…

On a parfaitement conscience que c’est une situation difficile pour les clients. Mais ce n’est pas une situation de rêve brisé.

On a parfaitement conscience que c’est une situation difficile pour les clients. Mais ce n’est pas une situation de rêve brisé.

Patrick Dixneuf, gérant en charge de la promesse Imhotep

Dans le cas de Geoxia, il y en a trois : Axa et CGI Batiment et Imhotep, qui soutient l’équipe interne de construction. Ce dernier est l’objet de toutes les inquiétudes. Face à un tel danger, trouvera-t-il un jour de l’argent ? Intégré à TF1, son manager se doit d’être solide. « Il faut être clair, il y aura des retards, reprend Patrick Dixneuf, le responsable en charge des assurances Imhotep. Mais, là encore, l’accord de garantie couvre la pénalité pour retard de paiement. Quand sera-t-il revu ?

« Nous sommes tous très conscients que cela est difficile pour les consommateurs », poursuit le dirigeant. Mais le problème est loin d’être résolu. Geoxia avait une méthode de construction spécifique, il faudra trouver des ouvriers compétents dans une période difficile. Ainsi, les chantiers peuvent subir des retards de six mois à un an.

MD | Référence : Anaïs Barth, Vincent Lamhaut et William Wuillemin

ToutTF1 Info

ToutTF1 Info

Plus à lireDernière minuteTendance