Micro-entrepreneurs : ce qui va changer en 2022

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Quel que soit le type d’entreprise que vous créez, elle est soumise à une réglementation qui peut évoluer et donc être modifiée par l’État. Pour les micro-entrepreneurs, 2022 s’annonce comme une année de réforme et de changement. De la fiscalité aux prestations sociales, en passant par l’offre de services, tout a été revu pour faciliter encore la gestion des micro-entreprises. Vous êtes déjà indépendant ou souhaitez vous lancer ? Voici les changements prévus pour 2022 !

La création de la micro-entreprise

La création de la micro-entreprise

Cette année, il n’y a pas eu de changements majeurs dans les procédures de création d’une micro-entreprise. Le processus se déroule toujours en ligne. Vous pouvez exercer votre activité d’artisan indépendant à titre principal ou complémentaire. La déclaration de début d’activité est la première étape de la création de votre microentreprise. Pour effectuer cette déclaration, vous devez remplir les formulaires P0 PL pour les activités de loisirs et P0 CMB pour les secteurs commerciaux et artisanaux. Les agents commerciaux ont également leur propre formulaire AC0. Vous devez ajouter à ce formulaire :

Notez qu’il y a d’autres documents à ajouter, qui diffèrent d’un domaine d’activité à l’autre. Une fois que vous avez rempli le formulaire et joint les pièces, vous devez le transmettre à votre CFE (centre de formalités des entreprises) compétent selon votre type d’activité.

Si vous hésitez entre le statut de micro-entreprise ou le fait de créer une SASU, nous vous informons que certaines conditions doivent être remplies. Ils sont liés à l’activité et à la nature de l’entrepreneur. En ce qui concerne les activités, il est important de savoir que toutes les activités ne peuvent pas être exercées sous ce statut. Un entrepreneur indépendant est autorisé à exercer des activités commerciales, indépendantes et artisanales. Pour certains, il est nécessaire de remplir des conditions supplémentaires telles que des diplômes ou des certificats. De même, certaines zones ne sont pas compatibles avec ce statut. Cela inclut le domaine médical, judiciaire, immobilier, agricole et autres industries libérales.

Une fois votre entreprise établie et que vous commencez à opérer, votre trafic doit respecter les limites ci-dessus qui sont :

Vous devez également ouvrir un compte bancaire pour votre micro-entreprise si votre chiffre d’affaires dépasse 10 000 euros pendant deux années consécutives.

A voir aussi :
Starbucks a lancé ce mois-ci son tout nouveau site Web, d’abord en…

Un statut légal plus sécurisé

Un statut légal plus sécurisé

En 2022, les micro-entrepreneurs n’auront plus à choisir entre la forme d’entreprise individuelle et la forme de société à responsabilité limitée. Il ne s’agira alors que de l’entrepreneur individuel. Avec ce statut, le principe d’inviolabilité s’applique de fait aux biens personnels d’un travailleur indépendant. Cette mesure automatique permet ainsi de protéger ce patrimoine personnel des créanciers en cas de dettes sociales. Cela s’applique aux nouvelles micro-entreprises, mais aussi aux nouvelles créances des anciennes micro-entreprises

De plus, une attestation temporaire de surveillance vous est désormais remise au démarrage de votre entreprise, afin de prouver que vous êtes en règle quant à vos déclarations et obligations financières. En revanche, sachez qu’il vous est désormais facile de passer de la forme société à la forme société, en une seule opération.

Micro-entrepreneur : des services en ligne réformés

Micro-entrepreneur : des services en ligne réformés

Afin de faciliter aux micro-entrepreneurs l’accomplissement des démarches ainsi que l’accès aux différents services qui leur sont destinés, trois pages sont désormais à leur disposition :

A noter que ce dernier lieu vous permet d’effectuer en même temps les démarches fiscales, sociales et douanières.

Une déclaration de chiffres d’affaires dès le premier mois

Une déclaration de chiffres d’affaires dès le premier mois

Auparavant, lorsque l’on créait une micro-entreprise, il fallait respecter un délai de carence de trois mois avant de déclarer un chiffre d’affaires. Cette règle a maintenant été supprimée. Ainsi, plus besoin d’attendre pour signaler votre premier trafic. Dès la fin de votre premier mois de travail, vous pouvez accomplir cette formalité, qui nécessite l’obtention de certains documents.

Une revalorisation du barème de l’impôt

Les microentreprises sont assujetties à l’impôt sur le revenu et leur taux d’imposition dépend du chiffre d’affaires. Il y a maintenant une augmentation du barème fiscal de 1,4 %. Par conséquent, pour être soumis à un taux d’imposition plus élevé, l’entrepreneur devra réaliser une augmentation de ses revenus de 1,4 %. Ainsi, vous pourrez désormais augmenter vos revenus sans risque de hausses d’impôts.

De plus, vous disposez désormais d’un délai plus long pour choisir un régime fiscal. Plus précisément, avant la date limite de dépôt du rapport sur le bénéfice global, vous devez choisir le système selon lequel vous serez imposé.

Un doublement du crédit d’impôt concernant la formation

Afin d’inciter les micro-entrepreneurs à se lancer, l’Etat double leur crédit d’impôt formation. Cependant, pour en bénéficier, il faut avoir moins de 10 salariés et un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros. Si vous êtes dans ce cas, vous n’avez aucune raison de ne pas l’utiliser.

Une amélioration des plafonds d’exonération pour transmission

Lorsque vous vendez votre entreprise, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux. Pour 2022, vous bénéficiez d’une exonération fiscale totale si le fonds de commerce vaut moins de 300.000 euros. En revanche, si votre entreprise vaut entre 500 000 euros et 1 000 000 euros, l’exonération sera partielle.

Des mesures sociales

Parmi les mesures sociales en 2022, il faut noter l’extension du statut des salariés aux personnes non mariées. Le conjoint d’un micro-entrepreneur utilise le statut de salarié et ses avantages, pendant une durée de 5 ans. Désormais, les colocataires peuvent également en bénéficier, à condition de participer activement à la vie de la microentreprise. De plus, sous certaines conditions, vous pouvez utiliser les indemnités journalières en cas de maladie.

Si vous hésitez encore à vous lancer dans l’aventure de la micro-entreprise, nous vous conseillons d’entamer vos démarches dès maintenant pour récolter tous ces bénéfices.

https://microdesk.fr/changes-auto-entrepreneur-2022/

https://www.economie.gouv.fr/entreprises/change-janvier-2022

https://www.economie.gouv.fr/cedef/micro-entrepreneur-auto-entrepreneur

https://www.justify.fr/b/guides/droit-societes/statut-de-micro-entreprise-en-2022/

Qui contacter pour être Auto-entrepreneur ?

Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) si vous exercez une activité commerciale. Chambre de Commerce (HOK) si votre activité est artisanale. URSSAF pour les professions libérales. greffe du tribunal de commerce si vous êtes mandataire commercial.

Où trouver de l’aide pour devenir indépendant ? Il existe de nombreuses aides à la création d’entreprise dont certaines sont accessibles aux entrepreneurs indépendants… Aides à la formation et à l’accompagnement

  • APCE : agence pour la création d’entreprise.
  • HKM : chambres de commerce.
  • CCI : chambres de commerce et d’industrie.

Quelles sont les démarches pour être Auto-entrepreneur ?

Comment déclarer une activité de microentreprise ? L’acceptation du dispositif s’effectue par une simple déclaration en ligne sur le site de l’Urssaf Auto-entrepreneur ou sur formalites.entreprises.gouv.fr. Il est également possible de faire une déclaration au Centre de Formalités des Entreprises (CFE).

Quel chiffre d’affaire pour valider 4 trimestres Micro-entreprise 2021 ?

Le montant de votre chiffre d’affaires en 2021 après déduction est de 14 500 €. Vous avez dépassé les 6 090 € requis pour confirmer 4 trimestres de pension. Résultat : Votre chiffre d’affaires de 50 000 € en 2021 vous permet de confirmer 4 trimestres de retraite en tant qu’Auto-Entrepreneur en activité commerciale.

Quel chiffre d’affaires doit être confirmé pour les 4 trimestres d’une micro-entreprise en 2022 ?

Quel chiffre d’affaire pour valider 4 trimestre ?

Pour les activités de services relevant du régime BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux), vous devez déclarer 2 412 € pour 1 trimestre de validation, 4 239 € pour 2 trimestres, 6 071 € pour 3 trimestres et 12 030 € pour 4 trimestres de validation. quarts.

À Lire  Energie : Le chauffe-eau solaire veut se faire une place au soleil