Site icon bip-perpignan

Migros lance des capsules de café sans capsules et 100 % compostables

Le groupe suisse Migros lance une nouvelle gamme de dosettes de café, sous forme de boules entièrement pliables, pour tenter de conquérir une part de marché largement contrôlée par son compatriote Nestlé et la marque des fameuses dosettes Nespresso.

Première grande distribution de Suisse, Migros espère séduire les clients en puisant dans les nouvelles attentes environnementales des consommateurs, de plus en plus soucieux de savourer de petits repas sans sortir les poubelles. Ses nouvelles dosettes de café se présentent sous la forme de boules de café qui sont pressées ensemble et recouvertes d’un film fin à base d’algues, éliminant ainsi le besoin d’emballages en aluminium ou en plastique.

Leurs machines, contrairement à celles vendues par d’autres constructeurs, sont également fabriquées avec une partie de matériaux recyclés, comme des caisses d’emballage à poser sur les étagères, qui ressemblent à des cartons d’œufs, a révélé l’équipe suisse, qui a joué jusqu’au bout des nouvelles attentes des clients. . A l’heure où beaucoup s’inquiètent de la facture énergétique, ces machines se mettent d’ailleurs automatiquement en veille au bout d’une minute, le groupe suisse a qualifié la conférence de lancement de très heureuse de marquer leur lancement.

Ces feuilles entièrement pliables ont d’abord été commercialisées en Suisse puis en France à partir de la mi-septembre, mais l’intérêt des autres pays est « déjà énorme », a indiqué Fabrice Zumbrunnen, patron de Migros, lors de la conférence de presse à Zurich.

Quelque « 63 milliards de capsules » de café sont vendues chaque année dans le monde, ce qui produit « 100.000 tonnes de déchets », a calculé le responsable de Migros qui entend augmenter sa part de marché du café grâce à cette nouvelle affiche qui contient « un – la plus grande innovation de l’histoire de Migros », a-t-il déclaré.

Clientèle d’entreprises

L’Europe occidentale est le plus grand marché du café avec 27,5 milliards de dollars (27,8 milliards d’euros) en 2021, selon les estimations de l’entreprise. Étude de marché internationale d’Euromonitor. Nestlé et son concurrent néerlandais JDE Peet’s (Jacobs, L’Or, Tassimo, Senseo) représentent à eux seuls près de la moitié de ce marché.

En comparaison, Migros est le petit poucet. Selon Euromonitor, la part de marché de sa marque Café Royal, produite par sa filiale Delica, était limitée à 0,3 % en Europe de l’Ouest en 2021. La marque Nespresso détient à elle seule 12,1 % de part de marché tandis que Nestlé détient également Nescafé (+ 7,7). % du marché) et les marques Nescafé Dolce Gusto (5%). Cela inclut les dosettes Starbucks (1,1 % du marché), avec lesquelles Nestlé s’est associé en 2018.

Le plus grand défi est d’acheter une nouvelle machine, différente de celles que les familles avaient auparavant. Mais Ghassan Kara, directeur de Delica France, espère que les machines Migros prendront progressivement le relais au fur et à mesure que les ménages changeront d’appareils. En France, il sera vendu aux alentours de 179 euros.

« Les choses vont se passer naturellement. La France s’est positionnée comme le marché prioritaire à occuper hors de Suisse pour Migros, qui prévoit ensuite d’ouvrir des machines en Allemagne en 2023. « La France est le plus grand marché du café. En Europe », a insisté le chef de Delica France, qui prend en compte des clients particuliers mais aussi des entreprises pour installer ces nouvelles machines.

Il encourage les PME et les grands bureaux et voit beaucoup dans l’hôtellerie à l’heure où la réglementation se durcit pour les inciter à réduire leur empreinte carbone et leurs coûts. Peu connue du grand public, Delica est déjà implantée en France où sa marque Café Royal génère environ 30 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel.

Ceci pourrez vous intéresser :
La période de Noël, propice aux échanges, est l’occasion rêvée de renforcer…
Quitter la version mobile