Modèle de contrat de service – Les Echos Executives

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La société _________________, [forme juridique] au capital de _________________ USD, ayant son siège social à _______________ _____, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de ____________ sous le numéro ______________, représentée par Monsieur __________________________ [nom et qualité],

ci-après dénommé « Le Client »,

La société _________________, Société [forme juridique] au capital de _________________ USD, ayant son siège social à ________________ ____, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de _______________ sous le numéro ____________, représentée par Monsieur ________________________ [nom et fonction],

ci-après dénommé « le prestataire » ou « le fournisseur »,

ce qui suit a été convenu :

[Nous rappelons ici, en quelques lignes, les raisons de l’accord conclu. Cela peut être utile plus tard pour l’interprétation du contrat.]

Il a été convenu ce qui suit :

Le présent contrat est un contrat de consultance ayant pour objet la mission définie dans le cahier des charges joint au présent contrat et qui en fait partie intégrante.

En contrepartie de l’exécution des prestations visées à l’article 1 précédent, le client versera au prestataire la somme forfaitaire de _______________ euros, répartie comme suit :

20 % à la signature de ce document ;

30 % le (n) jour suivant la signature du présent acte ;

50% qui constitue le solde, à réception de la mission.

Les frais engagés par le prestataire : déplacement, hébergement, repas et frais annexes de dactylographie, reprographie, etc., nécessaires à l’exécution de la prestation, seront facturés en sus au client dans la note de frais.

Les sommes ci-dessus seront réglées par chèque, dans les huit jours suivant la réception de la facture, taxes et droits de douane en sus.

Le présent contrat est conclu pour une durée de _________ ans. Il entrera en vigueur le ________ et prendra fin le ___________.

Article 4 – Exécution de la prestation

Le prestataire s’engage à réaliser la mission visée à l’article 1, selon les règles de l’article et de la meilleure façon possible.

A cet effet, il constituera l’équipe nécessaire à la réalisation de la mission et présentera, avant le rapport final, une pré-étude, au plus tard le __________.

Le Client mettra à la disposition du Prestataire toutes les informations pouvant contribuer à la bonne exécution du présent contrat. A cet effet, le Client désigne deux interlocuteurs privilégiés (MM. ____________________), pour assurer le dialogue dans les différentes phases de la mission contractée.

4.2 (Clause facultative : Obligation du client. Libre accès à l’information)

Le prestataire peut avoir libre accès à certaines catégories d’informations. (Voir la clause 4.1 ci-dessus.)

4.3 (Clause facultative : Obligation de recevoir)

En date du _________________, le Prestataire devra remettre un rapport préliminaire après validation expresse du Client, afin que la phase suivante de la mission puisse être réalisée.

Article 5 – Calendrier. Limite de temps

La phase 1 définie dans le cahier des charges joint au présent document doit être réalisée au plus tard le _____________.

La phase 2, ainsi que la présentation du rapport préliminaire, doivent être terminées au plus tard le ______________.

La phase 3 et le rapport final doivent être livrés au plus tard _______ heures.

Article 6 – Nature des obligations

Afin de réaliser les diligences et prestations prévues par l’article 1 précédent, le Prestataire s’engage à apporter le plus grand soin, selon les règles de l’art. Cette obligation n’est, de convention expresse, qu’une pure obligation de moyen.

La responsabilité du Prestataire n’est pas engagée dans la mesure où le dommage subi par le Client n’est pas causé par une faute intentionnelle ou lourde des préposés du Prestataire.

Le prestataire s’engage à maintenir un programme d’assurance qualité pour les prestations indiquées ci-dessous conformément aux règles d’assurance qualité.

Article 8 – Obligation de confidentialité

Le prestataire considérera comme strictement confidentiel, et s’interdit de divulguer, toute information, document, donnée ou concept, dont il pourrait avoir connaissance à l’occasion du présent contrat. Pour l’application de cette clause, le prestataire est responsable de ses préposés ainsi que de lui-même. Le prestataire ne pourra toutefois être tenu pour responsable d’une quelconque divulgation si les éléments divulgués étaient dans le domaine public à la date de la divulgation, ou s’il en avait déjà connaissance avant la date de signature du présent contrat, ou s’il les avait obtenus. .par des tiers par des moyens légitimes.

À Lire  Sur Webdia, le leak des youtubeurs continue

Article 9 – Propriété des résultats

De convention expresse, les résultats de l’étude seront sous la pleine maîtrise du Client, dès le paiement intégral de la prestation et le Client pourra en disposer comme bon lui semble.

De son côté, le Prestataire s’interdit de restituer les résultats en question et de les utiliser de quelque manière que ce soit, sauf accord écrit préalable du client.

Toute méconnaissance des conditions visées à l’article 5 ci-dessus entraînera l’obligation pour le Prestataire de verser au client la somme de _____________ euros, par jour de retard.

Article 11 – Résiliation. Sanction

Tout manquement par l’une des parties aux obligations qui lui incombent, en application des articles précédents (…), (…), entraînera, s’il juge le créancier de l’obligation non remplie, la résiliation de plein droit du présent contrat, passé quinze jours à compter de la mise en demeure de l’exécuter par lettre recommandée avec accusé de réception, reste sans effet, sauf dommages et intérêts.

Les tâches visées à l’article 1er ne concerneront pas les phases 1, 2 et 3, non prises en charge par le Prestataire, mais seront réalisées par la société _____________, en tant que sous-traitant, ce que le Client reconnaît et accepte. .

Le prestataire s’interdit de sous-traiter à quiconque l’exécution des travaux visés à l’article 1.

Les parties reconnaissent que le présent accord ne constitue pas une base juste et raisonnable pour leur coopération.

Dans le cas où les données sur lesquelles se fonde cet accord seraient modifiées dans une mesure telle que l’une des parties en difficultés graves et imprévisibles se rencontrerait, elles se concerteront et devront faire preuve d’une compréhension mutuelle en vue des ajustements qui apparaîtraient nécessaires suite à des circonstances qui n’étaient pas raisonnablement prévisibles à la date de conclusion du présent accord et ce, afin que les conditions d’un accord équitable renaissent.

La partie qui estimera remplies les conditions visées à l’alinéa précédent en avisera l’autre partie par lettre recommandée avec accusé de réception, en précisant la date et la nature du ou des événements à l’origine du changement qu’elle a invoqués en chiffrant le montant de la perte financière actuelle ou future et soumettre une proposition d’indemnisation pour remédier à ce changement. Toute notification effectuée plus de douze (12) jours après la survenance de l’événement par la partie notifiante sera sans effet.

Par force majeure, on entend les événements de guerre déclarés ou non, la grève générale du travail, les maladies épidémiques, la quarantaine, les incendies, les inondations exceptionnelles, les accidents ou autres événements indépendants de la volonté des parties. Aucune des parties ne pourra être tenue responsable du retard constaté dû à un cas de force majeure.

En cas de force majeure, constatée par l’une des parties, celle-ci devra en informer l’autre partie par écrit, dans les meilleurs délais, par écrit, par télex. L’autre partie aura dix jours pour le notifier.

Les délais de livraison seront automatiquement reportés en fonction de la durée de la force majeure.

Article 15 – Droit applicable. texte original

Le contrat est régi par la loi du pays dans lequel le fabricant a son siège social. Le texte ______ [indication de la langue] du présent contrat fait foi en tant que texte original.

Tous les litiges nés du présent contrat ou s’y rapportant seront définitivement tranchés conformément au Règlement de conciliation et d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale sans aucun recours aux tribunaux ordinaires par un ou plusieurs arbitres nommés conformément au présent règlement et dont les louanges font foi. Le tribunal arbitral jugera de sa compétence et de la validité de la convention d’arbitrage.

Fait le _________ à ____________________ en 6 (six) exemplaires.

Le prestataire de services Le client

____________________________________ ___________________________