Mutation écologique : le CPME appelle le « test PME »

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Publié le 7 juillet 2022 à 16:43

Réussir sa transformation énergétique sans pénaliser les entreprises. C’est ce que la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) propose au gouvernement après qu’Elisabeth Borne ait promis mercredi des « réponses radicales à la crise écologique » dans sa déclaration de politique générale.

Lors de la conférence de presse de jeudi, le président du CPME François Asselin a demandé un « test PME ». Alors qu’une centaine de décrets d’application restent à publier dans le cadre de la loi climat et résilience 2021, celle-ci propose de tester des mesures environnementales sur une centaine de PME, dans cinq grands secteurs (commerce, industrie, services, artisanat, agriculture). avant la fête.

« Temporalité et méthodologie »

« Temporalité et méthodologie »

« Si ça marche, c’est bien », a déclaré François Asselin. « Mais si ça ne marche pas, ayons le courage et l’humilité de revoir votre copie en fonction des acteurs de terrain », a exhorté le gouvernement, déplorant le « tsunami réglementaire et normatif ». Toutefois, le président de l’organisation patronale n’a pas précisé la durée éventuelle de ce « test PME ».

« Au CPME, nous sommes tous d’accord sur le fait qu’il faut changer de modèle pour produire moins de dioxyde de carbone », rappelle François Asselin. Le président du CPME demande toutefois que « l’opportunité » et la « méthodologie » de cette transition énergétique restent « en adéquation avec la vie de l’entreprise ». « Si nous introduisons une méthodologie qui assomme l’entreprise, nous abandonnerons », a-t-il prévenu.

Voir l’article :
Écrit par Matthieu Barry, publié le 24/05/2022 à 14:07:24Après deux ans de…

« Pack pouvoir d’achat »

« Pack pouvoir d'achat »

Alors que le projet de loi Pouvoir d’achat est présenté jeudi, François Asselin a également rappelé les propositions du CPME en la matière, présentées il y a un mois sous la forme d’un « paquet pouvoir d’achat » pour les entreprises et les salariés.

Il souhaite notamment « débloquer le compteur d’heures supplémentaires » pour que le coût de 36 heures coûte à l’entreprise autant que 35 heures. L’organisation patronale propose également que les entreprises puissent verser la Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa), la fameuse « Bonus Macron », en « plusieurs tranches ».

À Lire  Une nouvelle solution pour l'industrie agroalimentaire pour recycler les déchets non recyclables - Agro Media

En guise d’encouragement, François Asselin a défendu la « grande proposition » du CPME, à savoir « la possibilité de réserver l’action collective et l’action individuelle ». Enfin, sur la « maîtrise des carburants » proposée par le Medef, le président du CPME a rappelé qu’elle était « propriétaire », préférant transformer la déduction de l’impôt sur le revenu professionnel en crédit d’impôt.

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Comment affronter la montée des incertitudes ?

L’inflation, la hausse des taux d’intérêt, l’Ukraine et maintenant l’incertitude politique se multiplient. Pour évoluer dans un environnement de plus en plus complexe, l’expertise éditoriale des Echos est précieuse. Chaque jour, nos enquêtes, analyses, chroniques et éditoriaux accompagnent nos abonnés, les aident à comprendre les mutations qui bouleversent notre monde et les préparent à prendre les meilleures décisions.

Comment classer les entreprises par taille ?

Comment classer les entreprises par taille ?

Les petites et moyennes entreprises (PME) emploient moins de 250 salariés et se répartissent en micro-entreprises (moins de 10 salariés), petites entreprises (10 à 49 salariés) et moyennes entreprises (50 à 249 salariés). Les grandes entreprises emploient au moins 250 salariés.

Quels sont les deux critères utilisés pour classer les entreprises ? Tout d’abord, les entreprises peuvent être classées selon leur taille, notamment selon leur effectif : micro-entreprises ou très petites entreprises de 0 à 9 salariés, petites entreprises de 10 à 49 salariés, entreprises de taille moyenne de 50 à 499 salariés , grandes entreprises de plus de 500 …

Quelles sont les tailles de l’entreprise ?

Taille de l’entreprise

  • micro-entreprises : moins de 10 salariés ;
  • petites entreprises : 10 à 49 salariés ;
  • moyennes entreprises : de 50 à 249 salariés ;

Quelles sont les tailles de l’entreprise ?

Taille de l’entreprise

  • micro-entreprises : moins de 10 salariés ;
  • petites entreprises : 10 à 49 salariés ;
  • moyennes entreprises : de 50 à 249 salariés ;

Que sont les PME et TPE ? Les TPE (très petites entreprises) et les PME (petites et moyennes entreprises) représentent plus de 98 % des entreprises en France. En créant des emplois, ils sont donc au cœur de l’économie française en tant qu’indicateurs de la santé économique et de la stabilité sociale de notre pays.