Nancy is boogie 2022 : saut en parachute et sensations fortes dans l’air nancéien –

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Du 1er au 4 septembre, la 8ème édition de « Nancy is boogie » se déroulera à l’Ecole Française de Parachutisme Nancy-Lorraine sur l’aérodrome de Nancy-Azelot (54). Cet événement attire en moyenne 200 participants venus de France et de toute l’Europe. Ces quelques jours sont l’occasion de faire un maximum de sauts en peu de temps, mais aussi de se retrouver dans une ambiance conviviale et ludique pour parler de parachutisme, de parachutisme et… de parachutisme.

Un boogie est un événement annuel organisé par un centre de parachutisme. Des moyens considérables sont déployés pour effectuer un maximum de sauts, d’où l’arrivée d’avions supplémentaires. La présence, à l’occasion, de formateurs expérimentés permet aux participants de progresser rapidement dans les différentes disciplines présentes. Au fil des ans, les boogies se sont imposés comme des événements saisonniers à ne pas manquer.

Le rôle de l’EFP Nancy Lorraine

Depuis 1958, l’école française de parachutisme Nancy-Lorraine favorise l’accès au parachutisme au plus grand nombre. Elle propose des prestations de qualité allant du baptême au tandem en passant par le saut d’initiation ; prouvé par sa marque 3* de la Fédération Française de Parachutisme. L’EFPNL est un lieu où la convivialité et l’échange sont des valeurs essentielles. Les précédentes éditions de « Nancy is boogie » ont rencontré un franc succès, notamment en 2019 avec la présence de 250 participants. L’édition 2022 s’annonce tout aussi riche en émotion.

Retour sur Nancy Boogie 2019.

A Nancy, le boogie est parti d’une idée : rassembler les parachutistes à la rentrée autour d’un petit événement. Initialement avec deux avions, un Pilatus et un Caravan. L’année suivante, ils ont été complétés par un Skyvan. « Et puis le kit de mayonnaise. Nous avons réussi à avoir des entraîneurs reconnus et de qualité, en vol relatif et en freestyle », explique Olivier Métrot, directeur technique. Petit à petit le boogie s’est fait connaître jusqu’à atteindre son apogée en 2021, avec 4000 sauts en 4 jours et plus de 12 nationalités représentées. En 2022, « Nancy is boogie » s’annonce à nouveau prometteuse avec la présence de coachs internationaux. Deux Skyvans et une Caravan ont été affrétés pour l’occasion, ce qui donne une capacité théorique de 1000 sauts par jour. Depuis 3 ans, l’inscription des participants se fait par voie numérique. Cette modernisation permet un énorme gain de temps et de flexibilité. Les participants n’ont donc pas à attendre leur inscription lorsqu’ils arrivent dans la zone.

L’espace aérien sera réservé toute la semaine, jusqu’à 6000 mètres.

« On espère surtout le même niveau d’incidents et d’accidents, c’est-à-dire proche de zéro. Quand on fait un événement de cette ampleur, où l’on largue des parachutistes par pack de 50, il faut pouvoir assurer la sécurité. L’euphorie des sauts et des soirées n’empêche pas l’extrême rigueur. C’est essentiel, notamment pour la partie sous voile et le déroulement des sauts », rappelle Olivier avec la rigueur métrologique qui est la sienne.

À Lire  Il y a encore de bonnes personnes | La presse