Nouvelles allergies : conseils pour les prévenir

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Éternuements, démangeaisons, éruptions cutanées : les manifestations d’allergies sont désormais le quotidien d’un Français sur trois, et selon l’Organisation mondiale de la santé, ce sera un sur deux d’ici 2050. Face à cette épidémie, un collectif d’allergologues et de représentants de patients ont récemment annoncé un plan d’action quinquennal pour 2022-2027.

Table des matières

De plus en plus d’allergènes

De plus en plus d'allergènes

Le Dr Isabelle Bossé, allergologue à La Rochelle et présidente du Syndicat français des allergologues (Syfal), explique : « Notre environnement et l’évolution de nos modes de vie nous exposent à de plus en plus d’allergènes et fragilisent nos organismes. Nous respirons plus d’air pollution, nous avons une alimentation trop industrielle et transformée. Cela entraîne des irritations chroniques des voies respiratoires et des déséquilibres du microbiote intestinal qui perturbent le système immunitaire ».

L’activité humaine est également distinguée. Le changement climatique et la hausse des températures prolongent la période de pollinisation. A ces facteurs s’ajoute un choix imprudent, comme planter des millions de cyprès dans le Sud-Est ou de bouleaux en région parisienne, au pollen très allergique. « Sans compter que le pollen aujourd’hui n’est plus le même qu’il y a dix ans. La structure a été altérée par la pollution atmosphérique, ce qui les rend plus dangereux », précise le Dr Bossé.

Ces allergènes de nouvelle génération sont également associés à d’autres plantes hautement allergènes, comme l’ambroisie, qui se propage d’année en année dans les régions nationales grâce à la crise climatique. Notre alimentation nous expose également à de plus en plus de nouvelles allergies qui contribuent à l’explosion des allergies alimentaires. En particulier, les produits exotiques que notre corps n’est pas programmé, comme les noix, le kiwi ou le sésame.

A lire aussi : Quiz : que savez-vous des nouvelles allergies ?

Voir l’article :
Comment faire disparaître une carie naturellement ? Notre cabinet dentaire à Bron…

Des risques d’allergies même après 50 ans

Ce phénomène n’est pas l’apanage des enfants ou des jeunes adultes. « Les allergies peuvent survenir tout au long de la vie, y compris tard dans la vie », suggère le Dr. Catherine Quéquet, allergologue à Amiens et auteur de « Les Nouvelles Allergies : comment les reconnaître ? Comment les combattre ? » (éd. du Rocher, 2022). « La période de sensibilité pendant laquelle le corps développe des anticorps IgE (Immunoglobuline E) spécifiquement contre les allergies peut être longue, parfois des années avant l’apparition de la première manifestation allergique. »

Les spécialistes citent l’impact de la polymédication, plus fréquente après 60 ans : « La prise de certains médicaments augmente le risque, notamment avec les antihypertenseurs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou encore les inhibiteurs de la pompe à protons (contre le reflux gastrique). »

Les nouveaux symptômes d’allergie chez l’adulte s’expliquent également par le phénomène d’allergie croisée, causée par deux allergies différentes mais avec la même structure moléculaire. L’exemple le plus célèbre : le syndrome bouleau/pomme crue. Les patients souffrant d’une allergie au pollen de bouleau peuvent un jour voir apparaître de l’urticaire autour de la bouche en croquant dans des pommes crues, car elles contiennent toutes deux la même protéine allergène, de la famille PR 10.

Changer de zone peut également vous mettre en contact avec de nouveaux allergènes. Le Dr Catherine Quéquet recommande donc la vigilance face à tout symptôme récidivant, même mineur : « Au moindre doute, si vous éternuez toujours en passant près du même arbre ou à la même saison, ou si vous ressentez des picotements en mangeant le même aliment. ., Demandez à votre médecin à ce sujet. « 

Lire aussi : Désensibilisation allergique : Objectifs de rééducation

Les 8 bons réflexes pour se prémunir des allergies

Les 8 bons réflexes pour se prémunir des allergies

1) Choisissez des cosmétiques avec une courte liste d’ingrédients, en évitant autant que possible les substances telles que la méthylisothiazolinone et l’isothiazolinone (conservateurs). Si la peau est fragile, passez à une version non parfumée.

2) Au jardin, limitez les plantes à fort potentiel allergisant : cyprès, platane, noisetier, saule, bouleau, mimosa, olivier, chêne, tilleul… Le jardin se fait de préférence tôt le matin et le soir, lorsque le pollen est moins abondant. le parc. air.

A lire aussi : Jardinage : Quelles plantes sont nuisibles dans votre jardin ?

3) Empêchez les animaux domestiques d’entrer dans la chambre, y compris la nuit.

4) Nettoyez régulièrement à l’aide d’un filtre électrostatique et d’un filtre aspirateur Hepa (haute efficacité pour les particules d’air) pour éliminer les acariens.

5) Réduire la pollution intérieure en aérant longtemps et éviter la diffusion d’huiles essentielles et de bougies parfumées.

7) Contribuer à la réduction de la pollution de l’air avec des modes de transports fluides : marche, vélo, train à la place de l’avion, transports en commun à la place de la voiture…

8) Cuisine maison à base de produits locaux crus. Donner une alimentation variée et riche en fibres permet également de renforcer le microbiote intestinal.

A lire aussi : Quiz : votre chambre vit-elle plus sainement ? et perturbateurs endocriniens : chez moi, j’ai adopté les bons réflexes pour vivre sans toxines

Pourquoi les allergies augmentent le soir ?

Pourquoi les allergies augmentent le soir ?

La congestion nasale nocturne peut être attribuée à des changements dans les réponses chimiques du corps, comme une inflammation accrue. Se coucher la nuit peut augmenter la production de mucus, ce qui peut également entraîner une augmentation de la congestion nocturne.

Pourquoi y a-t-il de plus en plus d’allergies ? La pollution atmosphérique, le réchauffement climatique et un environnement plus propre sont des facteurs qui expliquent pourquoi de plus en plus de personnes souffrent d’allergies respiratoires, décuplées avec l’arrivée du printemps et des pollens.

Comment dormir quand on a une allergie ?

Conseils pour mieux dormir avec le rhume des foins

  • Laissez vos vêtements sécher à l’intérieur. …
  • Lavez-vous les cheveux avant de dormir. …
  • Débarrassez-vous de la poussière dans votre chambre. …
  • Débarrassez-vous de la poussière dans votre chambre. …
  • Dormez avec la fenêtre fermée. …
  • Moustiquaire anti-pollen.

Comment mieux respirer en cas d’allergie ?

Considérez, par exemple, tapoter la terre le matin et laisser les fenêtres fermées pendant les vents venteux et le temps sec. Si vous avez une allergie respiratoire aux acariens, il est très important de prendre soin de votre lit.

Quels sont les symptômes d’une allergie respiratoire ?

Nez qui coule, toux, éternuements constants, yeux qui piquent ou qui larmoient, sensation d’oppression dans la poitrine. Avez-vous ressenti tous ces symptômes ? Regardez en arrière, vous souffrez certainement d’allergies respiratoires.

Comment mieux respirer avec les allergies ?

en complément ou en relais d’un traitement médical, il est tout à fait possible d’utiliser le spray de protection Allergyl*. C’est un spray nasal qui forme un bouclier sur la muqueuse nasale, empêchant le contact avec les allergies. Pas de contact, pas d’allergies !

Comment calmer les démangeaisons remède de Grand-mère ?

Comment calmer les démangeaisons remède de Grand-mère ?

Le vinaigre de cidre, un traitement miracle Pour toutes les formes de démangeaisons, le vinaigre de cidre est une astuce imparable de nos grands-mères. Mélangez une part de vinaigre de cidre dans une part d’eau, puis faites tremper des boules de coton dans la solution. Tamponnez votre peau avec et vous serez plus large.

Quelles plantes stoppent les démangeaisons ? 8 remèdes naturels pour lutter contre les démangeaisons

  • Vinaigre de cidre de pomme. …
  • Huile essentielle de camomille matricaire. …
  • Pommes de terre. …
  • Gâteau au soda. …
  • Huile essentielle d’arbre à thé. …
  • Huile d’olive. …
  • Aloe vera.
À Lire  Vivre une vie saine : 10 conseils d'un cardiologue pour garder la maladie à distance

Comment calmer une forte démangeaison ?

Appliquez une crème hydratante tous les jours sur l’ensemble du corps en insistant particulièrement sur les zones de démangeaisons de la peau : visage, pieds, mains, pieds, etc. Évitez de vous gratter, surtout si le prurit s’accompagne de boutons.

Comment supprimer les démangeaisons remède de Grand-mère ?

Le vinaigre de cidre a un effet anti-inflammatoire, désinfectant et peut être utilisé pour lutter contre les démangeaisons. Ils sont également appliqués sur la zone touchée, mais soyez prudent avec les blessures légères, car ils peuvent provoquer des picotements.

Comment utiliser le bicarbonate de soude pour les démangeaisons ?

3 parties de bicarbonate de soude, 1 partie d’eau Cela soulagera rapidement les démangeaisons. Variante en cas de piqûres sur de grandes parties du corps : bain de bicarbonate. Versez 200 à 300 grammes, ce qui correspond à 15 à 20 cuillères à soupe, dans votre baignoire à moitié remplie.

Comment calmer les démangeaisons sur tout le corps ?

Appliquez une crème hydratante tous les jours sur l’ensemble du corps en insistant particulièrement sur les zones de démangeaisons de la peau : visage, pieds, mains, pieds, etc. Évitez de vous gratter, surtout si le prurit s’accompagne de boutons.

Qu’est-ce qui cause les démangeaisons dans le corps? Parmi les plus courantes, la peau sèche, l’urticaire, certaines formes d’eczéma, les piqûres d’insectes, la gale, les mycoses, le psoriasis, les maladies du foie ou des reins, etc.

Quelle maladie peut provoquer des démangeaisons ?

Les démangeaisons sont un symptôme typique de certaines affections cutanées, notamment des maladies inflammatoires très courantes telles que l’eczéma, l’urticaire et le psoriasis. De plus, certaines infections telles que les infections fongiques, la gale et le zona peuvent en être la cause.

Quel cancer provoque des démangeaisons ?

Si les démangeaisons ont été évoquées comme symptôme possible du lymphome de Hodgkin, le cas de Jade Baldwin suggère que les patients qui ressentent des démangeaisons, notamment au niveau des jambes, peuvent être touchés par ce cancer, même si ses ganglions lymphatiques sont de taille normale. .

Quelle maladie du foie donne des démangeaisons ?

PRURIT : La cause de l’ictère hépatique, qu’il s’agisse d’une insuffisance hépatique (hépatite aiguë sévère ou cirrhose), de défauts d’évacuation de la bile (obstruction des voies biliaires, décompte ou autre), peut s’accompagner de démangeaisons, parfois très sévères, sans . les lésions sont visibles dans …

Quand se termine l’allergie au pollen ?

La saison des graminées commence, et se prolongera jusqu’en août inclus, avec un potentiel très allergisant, noté maximum sur une échelle de 1 à 5.

Quel est le pollen en mai-juin ? De mai à juin, c’est le tour de l’herbe, qui représente plusieurs milliers d’espèces : blé, chiendent… Une saison particulièrement redoutée par les personnes sensibles. Les plantes herbacées comme l’ambroisie, l’armoise et le plantain continuent à se reproduire de juillet à septembre.

Quel pollen en septembre ?

L’ambroisie est une plante sauvage qui provoque des allergies importantes en août et septembre. L’extrait d’ambroisie est principalement concentré dans la région Rhône-Alpes, bien qu’il se diffuse généralement dans d’autres régions françaises.

Quelles sont les allergies en ce moment 2022 ?

La saison pollinique 2022 a déjà commencé avec la floraison des aulnes et des noisetiers. Le réseau national de surveillance aérobiologique AirAllergy Sciensano a annoncé le début de la saison pollinique, qui est le début de l’année émise par l’aulne et le noisetier.

Quel pollen en septembre 2021 ?

Ambroisie : elle explore de plus en plus de domaines d’action pollinique 17 septembre 2021. Aujourd’hui, une grande partie de la France est concernée par le pollen d’ambroisie, notamment les régions Rhône-Alpes, Bourgogne, Pays de Loire, Alsace et Poitou-Charentes.

Comment arrêter allergie au pollen ?

Aérer son logement, porter des lunettes pour se protéger les yeux et ne pas sécher son linge à l’extérieur pour éviter que le pollen ne colle sont autant de gestes simples qui permettent de limiter le contact avec les allergènes, selon l’Inserm.

Comment soigner l’allergie au pollen naturellement ?

Dans de l’eau bouillante, faire infuser 15g de menthe fraîche pendant 10 minutes et boire deux à trois verres par jour. Vous pouvez également appliquer 3 à 4 gouttes d’un mélange d’huiles essentielles de menthe poivrée, d’eucalyptus et de citron Litsea sur la zone des sinus. A répéter si nécessaire.

Quel médicament prendre pour allergie au pollen ?

Si vous êtes allergique à l’extrait d’herbe ou à d’autres extraits, vous pouvez prendre des médicaments antihistaminiques avec ou sans ordonnance. Aerius° (sur ordonnance uniquement) fait partie des médicaments souvent utilisés pour traiter les allergies saisonnières, au même titre que Humex° ou Alairgix°.

Quel est le meilleur remède contre les allergies ? Les antihistaminiques de deuxième génération comprennent la cétirizine (Reactine®), la fexofénadine (Allegra®) et la loratadine (Claritin®), et sont efficaces pour soulager les symptômes d’allergie.

Quel est l’antihistaminique le plus efficace ?

Les marques sans ordonnance les plus connues sont : Humex Allergy, Reactine, Zyrtecset, Benadryl, Doli Allergy, Cetirisine Mylan Pharma. Les marques sur ordonnance comprennent Xysall, Clarityne, Zyrtec, Kestin, Aerius, Virlix et Bilaska.

Quel antihistaminique Peut-on avoir sans ordonnance ?

Polaramine est un antihistaminique sans ordonnance appartenant à la catégorie H1. C’est un comprimé pelliculé, jeté au travail pour traiter les symptômes de la rhinite allergique saisonnière, de l’urticaire aiguë et de la conjonctivite allergique.

Quel antihistaminique a le moins d’effets secondaires ?

Plus récemment, les antihistaminiques H1 dits de « 2ème génération » n’ont pas eu d’effets secondaires significatifs. Ils sont généralement à base de cétirizine et de desloratadine.

Quand et comment prendre du pollen ?

L’extrait sec, en granulés, peut être consommé dans une cuillerée de miel ou dilué dans un peu d’eau. De même, il existe une grande synergie entre le pollen, les fruits et le miel. Ainsi il peut être consommé : Avec des fruits (en compote)

Quels sont les bienfaits du pollen ? Ce sont des stimulants : le pollen est source de vitamines B, C et E, de minéraux et d’oligo-éléments. Il contient notamment du fer. 2. Sources de protéines végétales : La teneur en protéines peut varier en fonction de l’origine botanique.

Comment prendre et consommer le pollen sec ?

Le pollen de fleurs déshydraté se marie bien avec les yaourts, les compotes, les céréales, les compotes, les salades de fruits, les soupes, les légumes, le soja. C’est l’un des aliments les plus riches en protéines végétales. Par conséquent, il est particulièrement recommandé aux personnes qui mangent peu de viande.

Quand et comment prendre le pollen ?

Il faut savoir que le pollen frais est un aliment sensible à l’air et à la chaleur. Vous devez mettre votre barquette au congélateur et prélever la quantité souhaitée le matin, quand vous allez manger. Il est recommandé de faire du pollen 2 à 3 fois par an, idéalement lors des changements de saison.

Quelle quantité de pollen par jour ?

Idéalement, suivre l’extrait pendant 6 semaines à raison de 1 à 3 cuillères à soupe par jour. Cependant, il est possible de doubler voire de conditionner trois doses sans aucun risque.

Quels sont les bienfaits du pollen sec ?

Ils aident à lutter contre la fatigue, l’asthénie et encouragent les personnes en convalescence. Elle a des effets réputés contre le vieillissement cutané, les troubles intestinaux, les troubles de l’appétit, la circulation sanguine…

Quel est le meilleur pollen pour la santé ?

Le Pollen de Ciste Frais est particulièrement riche en Thiamine, qui contribue à la fonction cardiaque et au système nerveux normaux, et en Vitamine E, qui aide à protéger les cellules du stress oxydatif. Les extraits frais de fleurs d’été (arbres fruitiers et saules) ont une qualité nutritionnelle exceptionnelle.

Quels sont les bienfaits de manger du pollen ?

Le pollen est un super aliment très bon pour le corps. Ils renforcent les défenses naturelles et favorisent la fonction de transit et la flore intestinale. C’est un véritable allié pour vos traits mais aussi pour votre peau, vos ongles et vos cheveux, c’est un tonique qui aide à réduire la fatigue.

Comment manger du pollen ?

L’extrait frais et moelleux se glisse dans le yaourt, la compote, les jus de fruits; le sec, plus croquant peut être saupoudré sur une salade, un muesli. Remarque : Cet extrait ne provoque pas de rhinite allergique. En revanche, bien que rare, il peut provoquer des allergies alimentaires.

Quelle quantité de pollen par jour ?

Idéalement, suivre l’extrait pendant 6 semaines à raison de 1 à 3 cuillères à soupe par jour. Cependant, il est possible de doubler voire de conditionner trois doses sans aucun risque.

Quand manger du pollen ?

Pour profiter des bienfaits du pollen, on le prend en cure. « Une bonne idée : consommer au moins 15 jours de suite, par exemple au changement de saison ou avant l’arrivée du printemps, si possible par voie sublinguale optimiser l’absorption », conseille le spécialiste.