Numérique : la Cité de l’entreprise à Mâcon fête ses 10 ans et s’agrandit

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Publié le 28 juillet 2022 sur 15h39. Mis à jour le 28 juillet 2022 à 16.33.

Mâcon renforce son image de ville numérique. En 2012, la ville de Saône-et-Loire a investi 13 millions d’euros dans la création de la Cité de l’entreprise, un campus de l’innovation où de jeunes entreprises spécialisées dans le numérique peuvent s’installer tout en acquérant maturité et solidité. Composée d’un incubateur et de l’accélérateur Inobyz, la Cité de l’entreprise a accompagné 39 entreprises depuis sa création et vient de fêter ses dix ans.

Sur les 39 entreprises qui sont passées par la Cité de l’entreprise, 26 sont toujours actives dans le Mâconnais et 20 sont toujours implantées sur le campus. Au total, 420 emplois ont été créés depuis 2012.

Le campus s’est notamment distingué grâce au succès d’Ubitransport, start-up créée en 2012 devenue depuis un groupe référencé au classement French Tech 120 avec 3 filiales. « Ubitransport est devenu un symbole de ce que nous voulons avec la Cité de l’entreprise. Nous avons une démarche d’hôtellerie d’affaires avec un effet tremplin. Après dix ans, les start-up doivent céder leur place », analyse Anthony Joubert-Laurencin, responsable du service de la mission économique et de l’innovation, pour la communauté d’agglomération Mâconnais Beaujolais (MBA).

Un agrandissement de la Cité

Un agrandissement de la Cité

Pour accueillir ces entreprises dans de bonnes conditions, la Cité de l’entreprise s’agrandira avec un nouveau bâtiment de 800 mètres carrés. Les travaux débuteront à l’automne pour une livraison fin 2023. « Ces locaux seront dédiés à des entreprises spécialisées dans les biotechnologies et l’agrotechnologie », précise Anthony Joubert-Laurencin.

Parallèlement à cet agrandissement, MBA et la commune mettent en place le projet « Saône Digitale », pour créer une zone d’activité économique sur l’ancien site industriel de l’usine Essex à Mâcon. Les entreprises sortant de la Cité de l’entreprise pourront alors s’installer dans cet ensemble. « Nous voulons boucler le processus de logement afin de créer une logique de filière », souligne le responsable du service.

À Lire  Entreprise individuelle ou société : les bons arguments pour choisir son statut

Lire aussi :
La loi interdit le fait qu’une personne qui exerce des activités de…

Le projet Saône Digitale

Le projet Saône Digitale

Estimé à 7 millions d’euros sur les 10 prochaines années, ce projet devrait être achevé en 2035. Le désamiantage et la démolition des anciens bâtiments viennent de s’achever sur la partie principale du site. La ville de Mâcon vient également d’inaugurer le nouveau parc qui ceinture le domaine et travaille également à l’aménagement de pistes cyclables.

Grâce à ce nouvel élan, Mâcon espère devenir une importante cité technologique française. « Nous avons de grandes ambitions, même si elles se mesurent à la taille de notre ville. Mais il est certain que la Cité de l’entreprise et Inobyz jouissent d’une influence considérable. Nous avons des contacts beaucoup plus spontanés », commente Anthony Joubert-Laurencin. La ville a les yeux particulièrement rivés sur le bassin lyonnais, qui représente aujourd’hui un important vivier d’employés et d’entrepreneurs.

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Inflation, hausse des taux d’intérêt, Ukraine et désormais incertitude politique, les chocs se multiplient. Pour évoluer dans un environnement de plus en plus complexe, l’expertise éditoriale des Echos est précieuse. Chaque jour, nos recherches, analyses, chroniques et éditoriaux accompagnent nos abonnés, les aident à comprendre les changements qui transforment notre monde et les préparent à prendre les meilleures décisions.