Offrir un cadeau aux clients pour les fêtes est une tradition de l’entreprise qui est toujours bien ancrée

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

publié

le 24/12/2021 à 06:00

Même certains acteurs du secteur font état d’une hausse de la demande, liée au Covid-19.

Le 24 au soir (ou le 25 au matin, chacun le sien), les Français trouveront des cadeaux sous le sapin de Noël. Une tradition séculaire à laquelle les entreprises participent également à la fin de chaque année. En effet, il est d’usage d’offrir, par exemple, une bouteille de vin à un client, un bloc de foie gras à un partenaire, du champagne à un fournisseur… « Le cadeau d’entreprise permet d’entretenir une relation commerciale », a-t-il explique Christophe Hermelin. , responsable de la communication et du marketing du caviste Nicolas, bien positionné sur ce marché. « C’est encore une tradition assez bien ancrée » lors des fêtes de fin d’année, confirme Vincent Naigeon, directeur fondateur de la société Here Present!, spécialisée dans les coffrets cadeaux faits main.

A lire aussiUn Noël à l’ombre de la variante Omicron

Pour les acteurs de ce marché, la fin de l’année est cruciale puisqu’ils y réalisent entre 80 et 90% de leur chiffre d’affaires. Selon certains, le Covid-19 a eu un effet moteur sur cette coutume, devenue une sorte d’alternative aux événements d’entreprise, dont beaucoup ont été annulés cette année comme en 2020 en raison de la pandémie. « Dans leurs relations commerciales, les entreprises sont privées de salons, de déjeuners et de réceptions. Alors ils recourent aux cadeaux », observe Christopher Hermelin, de chez Nicolas, qui voit des sollicitations « augmenter » dans le secteur des entreprises en cette fin d’année. Avec la vague d’annulations d’événements d’entreprise, liée à la cinquième vague et la peur de la variante Omicron, « ils se retrouvent avec un budget », dont les services communication et marketing « veulent profiter quand même parce qu’ils ne rétrécissent pas ». en 2022 », renseigne-t-on à Atelier Box pour expliquer la « forte demande » constatée.

« On peut se permettre de proposer du champagne aux PME, alors que dans les grandes entreprises, on a souvent une politique zéro alcool. »

Vin, champagne et produits gastronomiques

Une analyse que tous les acteurs du marché ne partagent pas. Chez Sanks, dont beaucoup de clients travaillent dans les services, en revanche, une baisse d’activité de deux ans a été signalée par rapport à la période pré-Covid. « Le budget cadeaux d’entreprise est un budget où l’on peut réduire. Les entreprises ont très peu de visibilité et préfèrent garder leur trésorerie au chaud », rapporte Nicolas Conrad, gérant de cette société basée à Nantes, Lyon et Épernay.

À Lire  Les meilleures destinations de voyage en décembre

En revanche, tout le monde s’accorde sur les cadeaux privilégiés par les entreprises : bouteilles d’alcool, de vin et de champagne notamment, et produits gourmands, comme les coffrets ou paniers cadeaux (foie gras, chocolat, thé…). Témoignages recueillis par Le Figaro confirmés par les données d’Omyague, le salon du cadeau d’affaires. En 2019, les champagnes, vins et spiritueux arrivent en tête de la liste des produits achetés (52,8 %), juste devant les produits gourmands et les forfaits gourmands (51,2 %). « Ce sont des cadeaux avec lesquels nous sommes sûrs que vous ne vous tromperez pas », explique Nicolas Conrad, de Sanks. Viennent ensuite les accessoires de bureau, comme les stylos ou les agendas (40%). Les produits high-tech ne sont privilégiés que par 36% des entreprises interrogées, devant les accessoires de mode, la maroquinerie et la bagagerie (35,2%).

Mais les petits détails diffèrent parfois selon le type d’entreprise. Chez Sanks on explique que « on peut se permettre de proposer du champagne aux PME, alors que dans les grandes entreprises, on a souvent une politique zéro alcool ». Ces derniers « ont des politiques plus strictes en matière de cadeaux d’entreprise », précise Nicolas Conrad. Tant pour des raisons d’image que pour des questions juridiques. En effet, les cadeaux d’affaires peuvent relever de la corruption et du trafic d’influence. Pour éviter tout dérapage, certaines entreprises ont choisi d’adopter un code de conduite lié à cette pratique.

A lire aussiEnvie de faire un cadeau de Noël d’occasion ? Oui, mais pas n’importe lequel !