ORC 57 : Un catamaran rapide avec la philosophie d’une voiture de sport

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Voilier amiral du chantier Marsaudon Composites, l’ORC 57 assume un programme clair : celui d’un bateau rapide pour propriétaires aisés, en quête de sensation sur un catamaran qui ne passe pas inaperçu.

Voilier amiral du chantier Marsaudon Composites, l'ORC 57 assume un programme clair : celui d'un bateau rapide pour propriétaires aisés, en quête de sensation sur un catamaran qui ne passe pas inaperçu.

Décliner le savoir-faire de Marsaudon Composites vers le haut

Après le succès des TS 42 et TS 50, rebaptisés ORC 42 et ORC 50, le chantier lorientais Marsaudon Composites a souhaité poursuivre sur sa lancée en élargissant le programme à une plus grande taille. C’est ainsi qu’est né l’ORC 57, le catamaran phare de la gamme, qui reprend les basiques du chantier, mais en même temps adhère aux exigences forcément plus exigeantes pour un yacht de cette taille. Pour cela, le constructeur s’est engagé avec le nouvel architecte du multicoque de 57 mètres, Marc Lombardo, comme l’explique le responsable du chantier Damien Cailliau : « Parmi les architectes qui nous ont demandé quand le chantier avait procédé à la conception de notre nouveau modèle, c’est celui qui a le mieux répondu. . L’idée est toujours de faire des bateaux rapides, alors qu’on peut s’occuper un peu de l’intérieur, sans toucher à la vitesse. Ce sont les bateaux que nous repérons. Il n’y en a pas 5 dans le port. C’est un peu la philosophie des muscle cars, des voitures surpuissantes. »

Construction soignée et légère

Fidèle à la philosophie de la série, l’ORC 57 mise sur la légèreté avec un déplacement léger de 11,9 tonnes. Pour cela, le catamaran est construit en infusion, avec un sandwich de fibre de verre et de résine vinylester sur une âme en mousse PVC, que ce soit la coque, le pont ou les cloisons. Les cordons de renforcement en carbone augmentent la rigidité.

À Lire  Egypte, Jordanie : la croisière retourne en Mer Rouge

Le matériel est également conçu pour limiter le poids. Les fonctions de structure et de plan d’étage sont combinées pour véhiculer l’éclairage ou fournir un espace de stockage.

Un plan de voilure bodybuildé

Pour offrir les performances que les marins attendent d’un muscle-cat, le plan de voilure est imposant. Le mât de 22,85 mètres accueille une grand-voile de 107 m² et un génois de 84 m² – J1. Au portant, un grand gennaker de 200 m² ou un spi de 315 m² augmentent les performances du catamaran.

Pour des performances au près, 2 grandes dérives permettent un pilotage aisé.

Engranger des milles

Le programme ORC 57 ne fait définitivement pas de tours dans la baie. Conçu avec une hauteur de nacelle confortable de 1,07 mètre, le bateau est conçu pour affronter en toute sécurité de belles conditions de mer. Homologué pour 12 personnes en catégorie A et équipé de 2 x 200 L d’eau douce, il peut emmener son équipage en croisière rapide en mer.

A voir aussi :
Patrick Poivre d’Arvor est-il malheureux ? Dans la suite d’une saga estivale,…

ORC 57, la fiche technique

ORC 57, la fiche technique

Voir la fiche technique ORC 57

&#xD ;