« Panneau suivant : l’incroyable défi de Saint…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Sans poser la moindre question lancinante, le rapport s’attache à mettre en lumière les 2 500 femmes et hommes qui ont construit le mammouth des mers.

M6 – DIMANCHE 11 DÉCEMBRE À 21H10 – MAGAZINE

« Il a toujours un visage incomparable. Le 22 novembre 2021, Bertrand du Charlat, responsable de la construction du paquebot MSC World-Europa, contemple « son » travail, ému, depuis une vue impressionnante sur les Chantiers de l’Atlantique. Ce sont les cinquante-quatre blocs qui composent ce mastodonte de 330 mètres de long et de 70 000 tonnes, qui sature d’emblée le paysage de la cité portuaire de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Coût de la « merveille » commandée par MSC Croisières : 1 000 millions d’euros. « C’est la première fois qu’on voit ce que c’est vraiment », souffle M. du Charlat. Jusqu’à présent, nous avions vu le navire en images de synthèse ou en images 3D. »

Est-ce le fait d’avoir bénéficié, pendant trois ans, d’un accès privilégié aux entrailles d’un fleuron industriel unique en France ? Flotte-t-il parfois au-dessus du reportage de la « zone interdite » comme un sentiment de journalisme « intégré », pleinement acquis et dédié ? – à sa cause.

Les problématiques qui gangrènent le milieu naval – les intérimaires parfois maltraités par des sous-traitants de second ordre, le décor scintillant et forcément énergivore du navire… – sont soigneusement balayées sous le tapis dans les suites 1ère classe

Ode triomphante

Le maître mot ici est l’ode triomphale aux 2 500 femmes et hommes qui ont mis leur savoir-faire dans l’œuvre monumentale. Chacun a droit à son moment de gloire : du jeune soudeur « home school » aux ingénieurs aguerris, des équipes de nettoyage au capitaine d’essai en mer. « Nous avons mis beaucoup de temps et d’énergie dans ce bateau », note Antoine. 26, un soudeur et des échafaudages. C’est une partie de nous qui va décoller. C’est une immense fierté. »

Antoine, soudeur et échafaudeur : « C’est une partie de nous qui va décoller. C’est une immense fierté. »

Pour compléter le tableau, ce bâtiment géant avec piscines, casinos, cinémas, restaurants et boulevard commerçant, naviguant sous pavillon maltais, est le premier navire au monde à fonctionner au gaz naturel liquéfié. Une innovation qui vise à réduire les émissions de CO2 du navire de 20% à 25%. Actuellement amarré à Doha, ses 2 600 cabines servent d’hôtel flottant à 6 762 supporters pour la Coupe du monde au Qatar.

À Lire  À quelle heure voyez-vous le premier bateau de croisière de l'année...

Le rapport ne manque pas un battement. De l’atelier de 180 tonnes, une ruche XXL dans laquelle d’immenses pans prennent la forme de bulbes et de tiges, à la cabine opérateur du TGP (« très grand portique »), une immense grue « Tintinesque » en rouge et blanc Nous examinons le processus de lancement du navire, puis nous embarquons pour des essais en mer. Enfin, le 24 octobre, nous avons assisté à la propulsion parfaite d’un balthazar au champagne sur la coque du navire lors de son baptême. Seule manque la figure du général de Gaulle, venu à Saint-Nazaire saluer le départ de la France en 1960, et déclarer, grandiloquent : « Le paquebot est lancé, il a épousé la mer ».

Paquebot du futur : l’incroyable défi des chantiers navals de Saint-Nazaire, reportage (Fr., 2022, 120 min), présenté par Ophélie Meunier dans le cadre de l’émission « Zona Prohibida » sur M6.

Yan Gauchard (Nantes, correspondant)

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce que quelqu’un d’autre (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment puis-je arrêter de voir ce message ?

Si vous cliquez sur  »  » et assurez-vous que vous êtes la seule personne qui voit Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous recommandons de changer votre mot de passe.

Votre abonnement ne vous permet pas de lire cet article

Pour plus d’informations, veuillez contacter notre service commercial.

Ceci pourrez vous intéresser :
Le cap est clairement tracé : le port de Nice est en…