Paris Place de Droit lance sa colonie de vacances

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’Association parisienne Place de Droit est heureuse de lancer la première édition d’un camp d’été du 7 au 10 juillet, qui réunira 20 futurs leaders du droit du monde entier au cœur de Paris.

DroitActualités juridiques Publié le 04 avril 2022 à 08:51, AP REDACTION

Ces professionnels, sélectionnés parmi les services juridiques et les entreprises, se réuniront pour un camp d’été de trois jours à Paris. Cet événement sera une occasion unique pour ces futurs leaders de se rencontrer pour échanger et analyser les enjeux actuels et futurs du droit international.

Ce Summer Camp sera également une belle opportunité de participer à des séminaires animés par des personnalités reconnues sur des sujets variés (« global law » en 2022, NFTs et smart contracts, efficacité des mécanismes de règlement des litiges, etc.) ainsi que de participer à des débats publics sessions ouvertes à la communauté judiciaire parisienne sur le thème du changement climatique.

Les participants à ce camp d’été construiront un réseau international de leaders juridiques.

Pourquoi participer au Summer camp ?

Sur le même sujet :
Tout au long de l’été, la ville de Quimper propose un programme…

Qui peut participer ?

Tous les avocats (avocats et juristes d’entreprise) avec jusqu’à 15 ans d’expérience, du monde entier.

« Mayer Brown est très heureux de promouvoir la première édition du camp d’été à Paris Place de droit. Nous sommes heureux qu’un événement comme celui-ci, d’envergure internationale, soit dédié aux jeunes professionnels et aux générations émergentes pour les aider à construire leur réseau De plus, nous sommes fiers de contribuer au développement de Paris comme destination juridique internationale, un formidable atout pour notre capitale et pour l’ensemble de la communauté juridique », a déclaré Jean-Philippe Lambert, président de Mayer Brown à Paris.

À Lire  Espagne : l'île de Majorque limite le nombre de bateaux de croisière